Faites que la nostalgie de nos dessins animés reste à jamais gravée dans nos mémoires..

AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPublications

Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Mer 17 Fév 2010 - 20:13

Voilà une fanfic que j'ai écrite y a peu de temps. Une petite anecdote racontant les mésaventures des élèves de l'école dirigé par le petit pitre Tom Sawyer, avec son ami Huckleberry Finn. Bonne lecture!*


Première partie:

LE MASSACRE DE TOM SAWYER
Et de son ami Huckleberry Finn

INTRODUCTION : Kimly : Bien le bonjour ! Je me présente : Je m’appelle Kimly, fan depuis toujours des WMT ( World Masterpiece Theater) et j’ai avec moi un personnage de WMT très célèbre ! Oui très célèbre !
Les gens : RASCAL ! RASCAL !
Kimly : Euh non…Pas exactement.
Les gens : ANNE ! ANNE !
Kimly : heu et bien…non plus.
Les gens : TOM SAWYER ! TOM SAWYER !
Kimly: (dégoutée et qui se force à sourire) Vous êtes chaud là! Et bien non, il ne s’agit pas non plus de Tom Sawyer mais de son acolyte, son éternel ami Huckle…euh…Hucklbarr…hucleberry
Huck : ( Enervé) Huck çà ira.
Kimly : Euh oui c’est çà. Huck Finn !
Les gens : BOUHOUHOU ! Ah nul ! On veut Tom Sawyer nous ! Pas les personnages secondaires !
Kimly : (Agacée) C’est mieux que rien ! (reprenant son calme) Euh oui, alors Huck, vous êtes en direct sur ce plateau pour nous raconter une anecdote qui vous est arrivé, à vous et à votre ami Tom depuis peu dans le monde des WMT. C’est avec une curiosité sans bornes que nous vous écoutons.
Huck : Pourquoi y a mon nom en tout petit sur la page de présentation ?
Kimly : et bien…
Huck : C’est du scandale çà ! C’est Tom Sawyer qu’il y a en gros caractère et qui tient les trois quart de la page ! Non mais cette injustice !
Kimly : Mais enfin Huck ! Essayez de compr…
Huck : Je me demande ce que je fous ici !
Kimly : Huck je…
Huck : Y en a que pour les héros hein ! Mais c’est moi le fils d’un père alcoolo, c’est moi qui vit seul dans une hutte pourrie c’est moi qui suis le…
Kimly : Tu vas la fermer oui ?! (Tapant Huck sur la tête avec une batte de baseball) Je savais qu’elle me servirait un jour (la tendant à Nan qui était juste derrière) merci Nan !
Nan : C’est un plaisir ! (elle se retire)
Kimly : Bon maintenant que vous êtes assez sonné pour la boucler vous allez m’écouter. Les gros titres sont réservés uniquement aux personnages principaux et aussi injuste que cela puisse paraitre, vous n’en êtes pas un ! Vous avez déjà de la chance d’être inscrit sur la page car on se passerait bien volontiers de gaspiller de l’encre pour les fers valoir dans votre genre ! Alors ou vous êtes ici pour nous raconter cette histoire soit je vais demander à ce cher Jean Valjean de vous expulser du plateau à coup de pompe ! Suis-je claire ?!!!!
Huck : çà va ! çà va…Donc voilà. Çà a commencé une belle matinée de printemps dans le monde des WMT. Il faisait vraiment très beau ce jour là. Je me souviens que les oiseaux chantaient comme pour m’accueillir joyeusement lorsque je mis le nez hors de ma hutte perché sur mon arbre. Le ciel était d’un bleu azur et sans aucun nuage. Des champs dorés à perte de vue. Les fleurs formaient un doux tapis le long du sol fertile. On y voyait les maisons. On apercevait même le clocher de l’église et….
Kimly : Heu excusez-moi si je vous coupe mais…On a pas besoin de tous ces détails. On sait que c’ était une matinée de printemps donc on sait bien qu’il y a des fleurs et du soleil ! Venez en aux faits.
Huck : ROoooh !!! Moi qui était si fier d’avoir appris une poésie en allant pour la première fois à l’école. Merci d’avoir ruiné mes efforts. Donc je disais eux…ah oui ! Emerveillé par ce splendide matin, je descendis de mon arbre à une vitesse effrénée et je courus à la rivière boire un coup quand tout à coup…

(J’aperçus un écureuil qui filait comme le vent, comme si quelque chose le poursuivait. A la seconde d’après, je vis une fille un peu plus jeune que moi sans doute et dans une drôle de tenue, qui galopait derrière à en perdre haleine)

Pollyanna : Pom-Pom ! Attend moi ! Ne cours pas si vite ! Pom-Pom arrête !
Huck : (courant derrière l’écureuil) Laisse ! Je vais l’attraper !
(L’écureuil se réfugia dans un chêne et je m’empressai donc de faire de même. Après m’être prit trois branches dans la figure, avoir failli avaler une douzaine de glands et tomber à plusieurs reprises, je descendis de l’arbre et tenant l’animal par la queue, je le tendis à l’étrange fille)
Pollyanna : (prenant l’écureuil) Merci beaucoup, j’ai bien crut ne jamais l’attraper. Tu n’es qu’un vilain Pom-Pom !
Huck : Il a un drôle de nom ton écureuil. J’ai jamais entendu personne appeler son animal comme çà.
Pollyanna : Je l’ai depuis toute petite. Je trouvais çà mignon. En tout cas merci encore pour l’avoir attrapé. Je suis Pollyanna.
Huck : Moi c’est Huckleberry Finn.
Pollyanna : Huckle….Huckleberr…quoi ?
Huck : (énervé) Huck çà ira !
Pollyanna : Moi j’ai jamais entendu personne s’appeler comme çà.

Huck : (rouge tomate) Hmmmgrrm…moui ! On s’en fout. D’ou tu viens ? Je ne t’avais jamais vu dans le coin. T’es nouvelle ?
Pollyanna : Je suis sûre qu’on n’est pas de la même époque. C’est certain, je n’ai pas vu une seule voiture dans les environs. En même temps, çà n’est pas plus mal. Je suis partie de chez Tante Polly sans demander la permission. Elle va sûrement être fachée contre moi.
Huck : voiture ? Mais si, il y en a plein. Tu n’as pas vu les calèches dans la rue ?
Pollyanna : Non, les voitures dont je parle ne sont pas du tout pareilles. Les miennes sont plus petites, elles n’ont pas de chevaux. Elles roulent toutes seules.
Huck : Vraiment ? (tout bas, pour lui-même) Cette fille est folle ! (à Pollyanna) Mais tu ne vas pas à l’école ? A cette heure ci c’est sûrement la récré.
Pollyanna : Non. Chez moi, c’est ma tante qui s’occupe elle-même de mon éducation. Mais (regardant son écureuil) çà sera amusant si je vais à l’école du village hein Pom-Pom ?
Pom-Pom : Ruuuik !
Huck : Tu ne sais pas dans quel pétrin tu es en train de te fourrer. Bon ben salut !
Pollyanna : Attend ! Je voudrais que tu m’accompagnes s’il te plaît.
Huck : Hein ? Tu es tombé sur la tête !
Pollyanna : Non, j’ai pas grimpé dans l’arbre comme toi tout à l’heure. Mais c’est que je ne connais pas le chemin et puis on vient juste de se rencontrer. Çà sera marrant si on y va ensemble.
Huck : Ne rêves pas ! Je ne mettrai jamais les pieds dans une école moi ! Tchao !
Pollyanna : (Lui coupant la route) S’il te plaît !!! (Le regardant avec ses gros yeux bleus)
Huck : çà c’est de la triche !
Pollyanna : Mais çà marche quand même.
Huck : Tu peux toujours courir !
Pollyanna : (refaisant les gros yeux)
Huck : OKAY ! D’accord c’est bon !
Pollyanna : Super ! Alors en route !
(C’est en me laissant avoir par une combine typiquement féminine, que je la suivis en silence et que je filais droit sur le chemin de la galère !)

(On était bientôt devant l’école. Je me disais que je n’allais pas tarder à trouver Tom Sawyer car il traîne toujours sur le chemin. J’étais horriblement gêné, je savais plus ou me mettre. Pollyanna elle, était toute excitée.)

Huck : (après Pollyanna) Attend un peu ! On n’est pas à cinq minutes !
Pollyanna : (courant à travers le village) Dépêche toi ! Je brûle d’impatience d’arriver ! (Passant comme une flèche devant Flo, Caroline, Susie et Amy)
Amy : Mais qui c’est elle ?
Flo : Sûrement une fille qui n’est pas d’ici.
Susie : (En riant) Vous avez vu sa tenue !
Caroline : Non je n’y crois pas ! Vous avez vu qui est derrière elle ?
Flo : Huck !
Huck : (surpris, rougissant) Hein ? Quoi ?
Amy : C’est qui la fille qui a tracé devant nous tout à l’heure ? Elle est avec toi ?
Huck : Pas du tout ! Je ne la connais pas ! Je ne sais même pas de qui vous parlez ! Je suis venu pour…
Susie : Si tu cherches Tom, il est déjà à l’école.
Huck : Merci…heu…
Pollyanna :(se dirigeant vers Huck et le tirant par le bras) Allez Huck ! Allons-y vite !
Amy : Tu nous disais qu’elle n’était pas avec toi.
Huck : Mais qu’est ce que je fous là moi ! Bon allez, grouille ! (Pollyanna et Huck s’éloignent en courant)
Caroline : Vraiment étrange cette fille.
Flo : En tout cas, il est trop mignon son écureuil !

Pollyanna : Enfin l’école est en vue ! Je sens déjà que je vais m’y plaire !
Huck : Attention !!!
(Pollyanna percute Fritz Bhaer qui avait sous son bras un bouquet de fleur)
Fritz : Oh non ! Les roses que je voulais offrir à Jo ! Malédiction !
Pollyanna : Oh non ! Je suis désolée je ne voulais pas…
Huck : T’es vraiment pas douée ! ( marche sur les fleurs)
Fritz : (abattu par terre) Mais ne les piétinez pas non plus par-dessus le marché !
Oh !!(Pleurant) qu’est ce que je vais dire à Jo ?
Huck : Ben la vérité, que vous n’avez pas de pot. Bon on y va oui ou non ?!
Pollyanna : Attend ! (regardant Fritz en train de pleurer, tapant du poing par terre) On ne peut pas le laisser comme çà.
Huck : Mais laisse le ! C’est un pauvre type. On ne peut rien faire pour lui.
Pollyanna : Si ! Tu vas voir. (S’approchant de Fritz) Ne pleurez plus monsieur. Vous savez, il y a toujours du bonheur même dans les moments les plus tristes.
Fritz : Snif…C’est vrai ? (le visage rempli d’espoir)
Pollyanna : Oui. C’est mon papa qui m’a appris avant de mourir que…
Fritz : BOUHOUHOUAHOUA !!!!!(Effondré)
Pollyanna : Je n’ais pas fini ! Oui c’est mon papa qui m’a appris cela. Il me disait que dans la bible, il y a écrit 800 fois les mots bonheur et joie.
Huck : (enragé) C’est vraiment pas le moment de nous la réciter !!!
Pollyanna : Grâce à lui, dans les moments sombres, je pense au jeu du bonheur.
Fritz : Je suis nul pour les jeux ma petite !
Pollyanna : Faut pas dire çà !
Fritz : Je ne suis qu’un misérable !
Pollyanna : Faut pas dire çà !
Huck (en même temps) C’est bien vrai çà, vous avez raison m’sieur.
Pollyanna : (se tournant vers Huck) Faut pas dire çà !
Huck : Je le dis si je veux !
Fritz : Laisse le dire petite ! (pleurant comme une fontaine) Il a raison ! Je ne suis qu’une loque, un poltron !
Pollyanna : Faut pas d…Heu si vous voulez, je peux vous dire en quoi consiste ce jeu. C’est très simple. Si vous êtes malheureux, il faut malgré tout se forcer à garder le sourire et plus la situation est difficile, plus le jeu devient intéressant.
Fritz :…snif….sn…super ! (tout excité) C’est une partie en combien de points çà ?
Huck : (emportant Pollyanna par le bras) On n’a pas le temps bon sang !!!
Pollyanna : Soyez heureux !
Fritz : (l’air résolu) Oui ! D’accord ! Cette petite a raison ! Je vais garder le moral, je vais être heureux toute la journée et je le resterai jusqu’à la fin de mes…
Jo Bhaer : Friedrich Bhaer !
Fritz : Gloups !
Jo Bhaer: (indignée, regardant les fleurs par terre) Oh! Mes fleurs préférées ! Comment tu as pu !
Fritz : Ma chérie…
Jo Bhaer: (les larmes aux yeux) Jamais je n’aurais cru çà de toi ! Je suis véritablement indignée ! Teddy ! Passe-moi la pelle !
Teddy : Tiens ma petite maman ! (lui tendant la pelle)
Jo Bhaer : Merci mon chéri. (Elle se met à frapper Fritz) Tiens ! Prend çà ! Et çà et çà !
Fritz : Bouhououhou ! Je suis vraiment malheureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 18 Fév 2010 - 0:48

Je comprends pourquoi tu te dis fan des WMT, tu as carrément bien saisi leur ambiance, et on croit voir des passages de ton DA imaginaire comme s'ils existaient !

mais comme je suis pas un expert, peux-tu me rappeler qui est Fritz et dans quel DA on le voit ? S'il veut offrir des fleurs à Jo, je suppose que c'est dans "les 4 filles du dr March" ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97784
Age : 31
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 18 Fév 2010 - 4:38

C'est dans quel wmt le personnage kimly? ok je sors Smiley5 Smiley5 Smiley5

J'ai beaucoup aimé ce mélange de perso wmt réuni je trouve sa très sympa.. Y'a plus qu'a l'adapté en version dessin animé lol..

La je me jette dessus mdr


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/caline-08
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 18 Fév 2010 - 12:17

MOUWAHAHA ! Génial ! "Faut pas dire ça" je me demande d'où tu sors cette phrase . . . Smiley9
Aller, mais la suite Smiley33


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97784
Age : 31
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Ven 19 Fév 2010 - 3:13

Ah ouais la suite est déja écrite?

C'est rapide héhé

Tu aimes nous faire patienter kimly loool Smiley64


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/caline-08
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 20 Fév 2010 - 17:34

merci, contente que çà vous plaise ^^
Pour répondre à ta question Nikko, Fritz Bhaer apparaît dans "Petite Bonne Femme" qui est la suite du WMT "Les 4 Filles du dr march". Mais je préfère nettement l'appeler "Les 4 filles du dr march 2". Je trouve le titre de la suite mal choisi.
En réalité, Fritz c'est le mari de Jo, c'est un professeur d'Allemand. Pour ma part je le déteste, j'aurais mieux vu Jo avec Laurie plutôt qu'avec ce vieux! Enfin bref, c'est une question de point de vue.

Nan je le crois pas Caline, tu as tout lu? Oh! Si tu savais comme çà me touche! XD Comme çà, d'un côté je te fais apprécier un petit peu la lecture. Ah oui, en version animé. Je vois bien Pollyanna en train de rentrer dans Fritz et Huck qui pète les plombs au début. Kimly n'est pas un personnage de WMT malheureusement. Mais qui sait, un jour... Smiley64

XD Darkpush. Tu es la seule ou peut-être à savoir d'où çà vient !

Bon j'ai terminé la seconde partie.


LE MASSACRE DE TOM SAWYER: SECONDE PARTIE

(Enfin ! Après une longue course qui me parut un siècle, nous arrivâmes à l’école. Vous me prendrez sûrement pour un fou si je dis « enfin » mais je n’en pouvais plus de courir!)

Pollyanna : (en allant dans la cour) Et maintenant Pom-Pom, c’est l’occasion de se faire des connaissances.
Huck : Voilà, t’es dans ton école maintenant je me barre. Salut !
Tom : Hey, Huck !
Huck : (immobile) Gloups !...Ah! Tom. Çà va?
Tom: çà m’étonne de te voir ici Huck. Toi qui peux fuir cet endroit sans que rien ne t’en empêche. (soupir)
Pollyanna : En réalité, il est simplement venu m’accompagner. Moi non plus je n’aime pas tellement étudier mais là c’est différent.
Tom : Mais tu es qui toi ? Je ne t’ai jamais vu.
Pollyanna : Je m’appelle Pollyanna. Et toi tu es Tom Sawyer c’est çà ? Le garçon qui fait les 400 coups.
Tom : On dirait bien que je suis populaire ! Oui c’est moi. Je n’ai pas ma carte sur moi, désolé. Et si j’avais une plume à la main j’aurais…
Huck : Arrête tes conneries ! Bon assez rigolé. Je n’ai pas envie de passer la nuit ici. Je retourne dans mon arbre !
(La cloche sonne)
Mr Philips : Thomas Sawyer ! Mettez vous en rang je vous prie, comme les autres. Oh Mr Finn, quelle bonne surprise ! Je ne vous croyais pas aussi déterminé à étudier.
Huck : Mais non je…
Pollyanna : Mais si ! Même qu’il m’a dit qu’il a hâte d’apprendre à écrire des beaux poèmes et de lire à haute voix pour le maître !
Huck : Mais qu’est ce que tu racontes toi ! ( à Tom Sawyer qui éclate de rire) Oh toi boucle-la un peu !
Mr Philips : Vraiment ? Oh mais que voilà une excellente décision ! Et de la part du seul élève que notre école n’a jamais eu le plaisir d’accueillir. Vous m’en voyez vraiment surpris Mr Finn. Néanmoins, vous avez énormément de retard mais comme vous savez, que je ne décourage jamais les bonnes volontés. Aussi je vous souhaite la bienvenue. Allez maintenant en rang. Vite !
Huck : Mais…mais je…
(Au moment où je comptais m’enfuir à toutes jambes, Tom et Pollyanna me retinrent et me poussèrent de force à l’intérieur. Malgré mes protestations, je fus contraint d’aller en classe. C’est alors que l’angoisse à commencé à monter)

Mr Philips : Bien pour commencer je fais l’appel. Heidi !
Heidi : Présente !
Mr Philips : Anne Shirley !
Anne : Présente !
Mr Philips: Thomas Sawyer !
Tom: Là !
Mr Philips: Amy March!
Amy: Présente !
Mr Philips: Charlie Sloane!
Charlie: Présent!
Mr Philips: Cosette Fauchelevent!
Cosette: euh… Présente!
Mr Philips : Huckl…Hucleb…Huckle
Huck : (Hors de lui) HUCK CA IRA !
Mr Philips : (sursautant) Bon, très bien ! Ou j’en étais…Gilbert Blythe !
Gilbert : Présent monsieur !
Mr Philips : Et notre chère miss Prissy, est-elle parmi nous ? Oh mais oui, je la vois au fond de la salle. Bien le bonjour ma chère ! (Il la salue de la main avec un air benêt)
Prissy Andrews : (voix mielleuse) Présente monsieur l’instituteur !
(Tom éclate de rire et toute la classe finit par suivre. Après avoir appelé les 18 élèves qui constituaient sa classe et noté deux absents, Mr Philips vit une main s’agiter au fond de la salle)
Pollyanna : Monsieur ! Vous ne m’avez pas appelé moi !
Mr Philips : Mais…Tu n’es pas inscrite sur ma fiche. Quel est ton nom fillette ?
Pollyanna : Pollyanna Whitier monsieur.
Mr Philips: hmm…(tout rouge) il y a deux “n” à Pollyanna?
Pollyanna : Ben oui monsieur.
Anne : (indignée) Vous auriez du me demander le jour ou vous avez écrit Anne sans un « e »
Mr Philips : Silence Anne Shirley ! …Très bien. Dorénavant Pollyanna Whitier, j’espère que tu viendras ici chaque jour de classe .
Pollyanna : (embarrassée) euh….c’est à dire que…euh oui monsieur.
Mr Philips : Bien. A présent ouvrez votre livre à la page 43 et commencez la lecture du chapitre 6. Et en silence !
Pollyanna et Huck : Mais on n’a pas de livre monsieur !
Mr Philips : Oh seigneur !
Tom : Je vous file le mien. J’ai vraiment pas envie de me plonger dans 50 pages. (Il lance le livre qui atterrit sur la tête de Huck)
Huck : Andouille ! Mais qu’est ce qui m’a pris ! Pourquoi je me suis embarqué dans cette galère ?!
Mr Philips : Thomas Sawyer ! Va au coin tout de suite ! Qu’est ce que c’est que ces façons ? Et estime-toi heureux de ne pas avoir reçu les cinq coups de baguette que tu mérites !
(Tom se lève de son pupitre et se dirige dans le coin de la pièce en faisant la grimace au professeur en passant. Pendant ce temps, Huck passe discrètement le livre a Pollyanna)
Mr Philips : Bon, au moins cela règle en partie le problème. Huck, tu vas t’installer à côté d’Anne pour lire. Et pas de bavardages !
(Pas de bavardages me disait-il. Mais alors quelle idée de me faire asseoir à côté d’une pipelette comme Anne ? C’était impossible ! Je la connaissais car je la voyais souvent avec Becky et Diana. N’allez pas croire que je ne sors jamais de ma hutte ! Et le peu que j’ai vu, dans les discussions, c’est Anne l’animatrice !)
(Huck s’assit au pupitre d’Anne)
Anne : Bonjour Huck. Alors çà y est ? Tu es enfin décidé à aller à l’école ? C’est magnifique ! Tu aimes la lecture ? Ah mais…Je suppose que si tu n’es jamais à l’école, tu ne sais pas lire. Je suis désolée. Mais je vais t’apprendre c’est facile ! Chaque lettre donne des mots et les mots donnent des phrases qui donnent ensuite de jolis récits qui font rêver. Moi, j’aime beaucoup les livres. Surtout celui-ci (Elle lie le titre du livre de classe): Robinson Crusoé. C’est une histoire palpitante n’est ce pas ? Je m’imagine souvent à la place de Robinson et j’essaie d’imaginer ce que je ferais, à sa place, toute seule sur une île déserte. Est-ce que çà t’arrives souvent de rêver ? Moi des centaines de fois. Je dirais même des milliers. Chaque matin quand je me réveille, je m’imagine en me regardant dans le miroir que je suis Lady Cordélia Fitzgerald et je rêve que je suis sur le trône au cœur de mon palais, niché au fin fond de l’univers peuplé de fées et de lutins. Reconnais quand même que c’est féerique et tout simplement magnifique. Je passe des nuits entières à rêver. Je regarde le plafond et m’imagine que c’est un ciel étoilé qui plane au dessus de…
Mr Philips : Anne ! Huck ! Je ne vous entends pas lire !
Huck : En même temps monsieur vous ne pouvez pas entendre grand-chose si
on lit.
(La classe rit)
Mr Philips : (rouge tomate) Anne ! Je te défendrai d’abrutir ton voisin avec tes bavardages incessants. Obéis si tu ne veux pas te retrouver à la place de Tom. (Anne prend une expression de défi) Et ne me regarde pas de cette façon si provocante! (Anne prend un visage triste) Pas non plus de cette manière! ( Anne prend une mine abattue et ses yeux se remplissent de larmes) Ah! C'est mieux comme çà!
(Anne éclate en sanglot en enfouissant sa tête dans ses bras sur le bureau)
Mr Philips: Et pleure en silence s'il te plaît!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 20 Fév 2010 - 18:29

Qu'est ce qu'elle est pénible, Anne ! XD
et leur instituteur est un vrai enf**** !
Met la suiiiiiiiiiiiiiiite !!!!!!!!!!! Smiley33


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Mer 24 Fév 2010 - 23:08

Tu l'as dit! Monsieur Philips est horrible comme prof! Mais j'adore Anne quand elle fait que parler, moi çà m'amuse xd

La suite:

LE MASSACRE DE TOM SAWYER: TROISIEME PARTIE


(Pendant toute l’heure, j’ai eu du mal à garder les yeux ouverts. J’ me suis pas gêné et j’ me suis endormi. C’était mieux que de casser les crayons de ma voisine sous l’effet de la colère car je mourrais d’envie de me gifler d’être venu ici. Mais Mr Philips l’aurait fait à ma place volontiers. Il ne cessait de me rappeler à l’ordre. )
Diana : (finissant d’écrire un mot et de le plier, le tendant à Cosette) Fait passer à Anne.
Cosette : (prenant le mot, le tendant à Amy) Fait passer à Anne.
Amy : (prenant le mot, le tendant à Heidi) Fait passer à Anne.
Heidi : (prenant le mot, le tendant à Cédric) Fait passer à Anne.
Cédric : (prenant le mot, le tendant à Gilbert) Fait passer à Anne.
Gilbert : (prenant le mot, le tendant à Huck) Fait passer à Anne.
Huck : (prenant le mot, le regarde et le mange)
Anne : Mais heu !!!! C’était pour moi ! C’était un message de Diana ! Recrache çà !
Huck : ( en train de mâcher ) Nan !!!
(Anne lui donne un coup de règle. Huck s’étouffe avec le papier)
Anne : Donne ! Donne ! Donne ! (Elle ne cesse de le taper avec sa règle)
Huck : (recrachant le bout de papier) Berrrrrp ! ….Oh...Mais elle est folle cette fille !
Anne : (regardant le papier couvert de bave avec dégoût) Beuuurk ! Tu peux le garder !
Huck : C’est malin ! J’ai reçu 26 coups de règles pour rien !
Mr Philips : La récréation les enfants ! Vous avez dix minutes. Je veux voir chacun à sa place dès que la cloche aura sonné. Le traînard ou la traînarde que je surprendrai arriver en retard aura affaire à moi, vous êtes avertis ! (Il sort de la salle)

Tom : Dix minutes et puis quoi encore ?! (Il se dirige vers la fenêtre et commence à l’escalader)
Flo : Mais qu’est ce que tu fais ?
Tom : Tu le vois non ? (Il passe de l’autre côté et se retrouve dehors) J’en ai marre, je me tire le plus loin possible d’ici. Je préfère encore avoir Mr Davis comme professeur. J’ai pas besoin de l’école pour vivre. Je vous laisse.
Cédric : Mais où tu comptes aller ? Mr Philips va être en colère.
Tom : Restez ici vous si vous en avez envie. Moi, çà me barbe. Huck tu viens ?
Huck : (traumatisé) Je te suis comme ton ombre !
Charlie : (a Heidi) Tu as vu, Tom et Huck s’en vont.
Heidi : Et alors ?
Charlie : Alors pourquoi eux ils auraient le droit de partir et pas nous ?
Heidi : (réfléchit un moment) A oui !!!! Tu as raison ! Dans ce cas je les suis. ( Elle franchit la fenêtre)
Amy, Flo et Caroline : Nous aussi ! (Elles franchissent à leur tour la fenêtre)
Cosette : (prenant sa poupée) Moi je ne pars pas sans Catherine ! (elle passe par la fenêtre.)
Pollyanna : Ben on part déjà ? Bon alors allons y. Tu viens Pon-Pon ? (L’écureuil bondit sur son épaule et Pollyanna saute la fenêtre sans aucun problème)
Charlie : (s’approchant de la fenêtre) A mon tour. (Il saute) WAHAAA ! (Mais étant trop gros, il reste sur le bord) Oh ! Je suis nul !!!! (Il glisse et tombe) Aie !
(Toute la classe s’enfuit par la fenêtre excepté Sid, le petit frère de Tom Sawyer. La cloche sonne et Mr Philips revient dans la salle et ne voit que Sid à son pupitre)
Mr Philips : (les yeux ronds) Mais ou sont-ils ?
Sid : (Tout souriant) Ils se sont évadés dans la nature monsieur. Mais moi je suis ici et je suis prêt à étudier monsieur.
Mr Philips : (dans sa tête) Celui-là, quel fayot ! (Il prend sa veste) Je vais en avertir immédiatement Mr Davis. Ces cancres ne perdent rien pour attendre.
Sid : (l’air triste) Mais…mais monsieur. Moi je suis là.
(Mr Philips s’empare de son chapeau et se dirige vers la sortie)
Sid : Monsieur ! Ne partez pas ! Moi je veux étudier ! JE VEUX ETUDIER !
(Mr Philips ferme la porte. Sid se retrouve seul dans la salle de classe)
Sid : (Il se met à pleurnicher et prend un gros livre avec une inscription : encyclopédie : l’homme et la science : volume 10) Bou houhou ! Ce n’est pas juste ! Je voulais qu’il m’explique le fonctionnement du système digestif de l’homme !!!
(Enfin, Tom et moi nous avions quitté l’école. Et bizarrement, les autres nous avaient suivis. J’étais vraiment soulagé d’avoir quitté cet endroit. Jamais plus je n’y retournerai, j’en avais fait le serment ! Mais bon, tout çà était derrière nous et nous étions à présent sur la colline, indépendant et libre. Ma vie de tous les jours quoi mais pour les autres c’est sûr, çà devait être formidable !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jfn


avatar

~ Montagnarde ~
Montagnarde

Inscrit le : 08/06/2009
Messages postés : 438
Age : 33
Sagittaire


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 2


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Mer 24 Fév 2010 - 23:49

g pas encore lu la 2eme partie, mais la premiere est pas mal du tout
un moment j'ai ete mdrrr

et tu as surtout bien capter le caracter de huck fou, bvo toi

je vais lire la 2eme demain la je suis fatiguee
vais o dodo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 25 Fév 2010 - 19:01

Comme toujours : super génial !
Maintenant . . . met la suite ! Smiley33


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 28 Fév 2010 - 15:45

Toujours aussi pressée à ce que je vois Darkpush XD
Je suis ravie qu'elle te plaise Jfn! T'inquiètes pas, tu peux prendre tout ton temps ^^ en attendant je continue de mettre la suite:


LE MASSACRE DE TOM SAWYER: QUATRIEME PARTIE


Charlie : J’ai mal aux pieds !
Cosette : Moi je suis fatiguée et je commence à voir des ampoules !
Tom : Oh arrêtez de vous plaindre vous ! On ne vous a pas demandé de nous accompagner que je sache.
Anne : Moi çà ne me fait rien de marcher pendant des heures puisque j’ai mon imagination pour m’occuper.
Huck : Tu sais ou tu peux te la mettre ton imagination ?!
Anne : Elle ne peut être nulle part ailleurs que dans ma tête et tu devrais en avoir autant que moi Huck. Quelqu’un dépourvu d’imagination ne sait pas les merveilles qu’il manque. C’est une part de magie que l’on trouve dans l’âme de ….
Cédric : Faîtes-là taire !
Anne : …Moi je dis qu’il est impossible de vivre heureux sans avoir un brin de fantaisie et cela est purement véridique. Quand on éprouve du plaisir à inventer des histoires comme celles de…
Amy : Je donnerai les dix cédrats confits que je cache dans la poche de mon tablier à quiconque fera taire cette pie !
Charlie : çà marche ! (à Anne) Hé poil de carotte, met la sourdine tu veux bien ?
Anne : QUOI ?! (Elle se rue sur Charlie et lui donne un coup de poing dans la figure ce qui le fait tomber à terre) COMMENT TU M’AS APPELE ?! COMMENT OSES-TU ?
Charlie : Aie ! Ouille ! Je supporte tout héroïquement.
Anne : CHARLIE SLOANE ! JE TE DETESTE TU ENTENDS ! (elle lui donne un dernier coup de pied et continue à marcher mais silencieusement sans dire un mot)
Charlie : J’ai gagné !!! (Se levant, se touchant le front) Ouille je vais avoir un œuf de pigeon sur le front mais çà valait le coup. Amy, ma récompense !
Amy : Quelle récompense ?
Charlie : Oh mais tu avais dit que…
Amy : Mon pauvre Charlie tu as du rester trop longtemps au soleil sans ta casquette. Tu es sûr que tu n’es pas fiévreux ?
Charlie : Mes cédrats ! Je veux mes cédrats !
Amy : Je les ais laissé dans mon pupitre, désolée.
Charlie : NoOoOooOoOoOOoOoOoOon !!!!!! (Il part en courant en direction de l’école)
Pollyanna : C’est vrai que tu avais des cédrats confis dans ton pupitre ?
Amy : Non. Ma sœur Jo les a tous mangés.
Tom : Bon, çà fera toujours un gêneur de moins.
Flo : Mais on va où au juste ?
Tom : Je connais un endroit magnifique près d’un lac. On pourra s’y arrêter. Et en plus on peut pêcher du poisson !
Anne : Un endroit magnifique près d’un lac ? Tu veux sans doute parler du lac aux miroirs.
Tom : Jamais entendu parler de ce coin.
Anne : Comment ? Tu n’as jamais entendu parler du lac aux miroirs ? Ce n’est pas possible !
Tom : Pourquoi ? Je devrais ?
Anne : Le lac aux miroirs enfin ! Il n’y a pas d’endroit plus enchanteur que celui-ci sur toute l’île du Prince Edward. C’est un lieu reposant, où le magnifique lac aux miroirs coule en silence, entouré de ses arbres majestueux qui le protègent de leurs feuillages du plus profond des bois jusqu’au village où j’habite. On peut le voir en traversant le pont qui mène à la maison aux pignons verts et aussi en passant par le chemin des amoureux. N’est ce pas que c’est un nom poétique, « Le chemin des amoureux » ? Et j’en invente tout un tas toute la journée. J’aime inventer des noms aux choses que je vois où que je rencontre. Je pense que c’est leur donner une vie. Et quand je vois le splendide lac aux miroirs refléter les rayons orangés du crépuscule pour les renvoyer à mes yeux, cela me fait toujours un petit pincement au cœur.
Susie : (rêveuse) Oh… on a l’impression d’y être !
Huck : C’est assommant tu veux dire !
Tom : Enfin c’est bien joli mais on n’est pas sur l’île du Prince Edward ici. Vous allez voir c’est quand même super. Mais d’abord je passe en coup de vent chez Tante Polly chercher ma canne à pêche.
Pollyanna : (étonnée) Ma tante n’a pas de canne à pêche.
Tom : Pas la tienne idiote !
Gilbert : Oui, lui aussi il a une tante qui s’appelle Polly.
Pollyanna :……..Aaaah ! (elle rit) çà alors quelle coïncidence !
Huck : Mais je suis entouré de quoi moi !
Gilbert : Hé Tom. Tu n’auras peut-être pas besoin de filer chez ta tante pour avoir une canne à pêche. (Il lui montre du doigt un vieil homme barbu qui pêche le poisson dans la petite rivière)
Tom : Ouais pas bête ! Bon vous vous restez là. Huck et moi on va s’en charger.
Amy : (agacée) C’est qu’il nous prendrait pour ses chiens lui !
Tom : (s’approchant de l’homme suivit de Huck) B’jour M’sieur ! Çà n’a pas l’air de mordre hein ?
Sirus : Hé non mon garçon. Les poissons n’ont pas faim aujourd’hui.
Huck : Dans ce cas, faut pas les forcer.

Sirus : Mais si je pêche t’it gars, c’est pour que je mange moi ! Pas pour nourrir les poissons !
Tom : Faut dire que vous ne choisissez pas un bon coin pour pêcher la truite. Ici c’est infesté de bestioles qui ne sont pas plus grosses qu’un têtard.
Sirus : Je suis trop vieux pour aller aussi loin de chez moi. Mr Bhaer m’a viré parce qu’il m’accusait d’engraisser les chevaux. Peuh ! Foutaises ! Depuis, je n’ai plus de boulot alors je pêche pour survivre.
Tom : Heu….Ah oui ?
Sirus : Et oui mon garçon. Je n’ai que ce petit seau et une canne à pêche pour subvenir à mes besoins. Si c’est pas malheureux. Mme Jo a bien essayé d’expliquer à Mr Bhaer que j’était un bon fermier et que jamais je ne ferais une chose pareille. Rien n’y a fait. Je suis condamné à vivre sur la paille pour les derniers jours qui me restent. (Caché derrière un buisson les autres enfants observaient la scène. Beaucoup montraient un visage triste, plein de pitié. Flo et Anne pleuraient dans leur robe tandis que Pollyanna s’essuyait les yeux avec son coude)
Tom : (ému, les larmes aux yeux) Oh…..Dans ce cas je vous souhaite bonne ch…
Huck : Mais qu’est ce que tu fous, là ! Pas le moment de s’attendrir ! Allez on balance ! (Huck pousse Sirus dans la rivière et rattrape la canne à pêche au vol. Il s’enfuit en courant) Allez Tom, grouille !
(Tom et Huck courent rejoindre les autres qui s’enfuient dans la forêt)
Sirus : (En train de se noyer) ….Mes dernières….volontés: Que ces sales garnements se ramassent une bonne branlée !



(La fin de l’après midi s’annonce et pendant ce temps, toutes les familles sont horriblement inquiètes)

(Au manoir Harrington, la tante de Pollyanna fait les cent pas dans la salle à manger)
Polly : Nancy ! Nancy !
Nancy : (arrive toute essouflée) Voilà madame, voilà ! Que voulez vous que je fasse ?
Polly : Est-ce que tu n’aurais pas vu Pollyanna ? Cela fait quatre heures qu’elle n’est pas rentré de sa promenade je m’inquiète beaucoup.
Nancy : Non madame, je ne l’ai pas vu. Elle n’est pas revenue dans sa chambre et j’ai demandé à Timothée de regarder autour de la maison et dans le jardin mais elle est introuvable.
Polly : (inquiète) hmm…J’espère qu’il ne lui ait rien arrivé. Je vais demander à Tom d’aller chercher la voiture.

(Et à la maison aux pignons verts, Marilla et Matthew s’inquiètent aussi)

Marilla : Dis donc Matthew. Tu n’aurais pas vu Anne, elle n’est toujours pas rentrée.
Matthew : (Fumant sa pipe) Non Marilla, je ne l’ai pas vu.
Marilla : Ou diable est-elle encore allé traîner !
Matthew : Mais je ne sais pas Marilla. Jerry m’aurait avertit s’il l’aurait vu dans les parages.
Marilla : Hmm…Bien que cette enfant m’épuise à force de l’entendre jacasser comme une pie, je dois dire que ces bavardages me manquent. Si elle ne rentre pas d’ici dix-huit heures, tu iras atteler la jument.
Matthew : Comme tu veux Marilla. Je dois dire aussi que cette maison est désagréable sans elle.

(Chez les March, tout le monde se fait beaucoup de soucis. Elles sont toutes à table et la place d’Amy est vide)

Mme March : (soucieuse) Je me demande ce qui a bien pu arriver à Amy. Je me fais beaucoup de soucis.
Meg : Il lui est peut-être arrivé quelque chose et…il commence à faire froid.
Jo : Je peux aller la chercher si tu veux. Avec Laurie on finira bien par la trouver.
Mme March : Non Jo. Ce n’est pas la peine d’aller déranger les Laurence. A cette heure-ci ils doivent être en train de dîner.
Beth : Je peux accompagner Jo si tu veux maman. Je ne supporte pas de rester là à rien faire.
Mme March : Voyons ma chérie tu sais bien que tu as une santé très fragile depuis que tu es toute petite. Je ne veux pas que tu sortes au risque d’attraper un rhume.
Jo : (Elle prend son manteau) Dans ce cas j’y vais seule.
Mme March : Jo fais bien attention surtout et sois prudente !
Jo : Ne t’inquiète pas pour moi. Çà ira je te dis. (Elle sort)

(Chez Tom aussi on s’inquiète beaucoup de sa disparition)

Polly : Sid ! Tu ne sais pas où est passé ton frère ?
Sid : (en train de lire calmement un livre) Il est parti avec toute sa classe en pleine récréation pour aller je ne sais où.
Polly : Comment ?! (Elle prend un malaise)
Mary : Maman je t’en prie reprend toi ! (elle la soutient sur sa chaise)
Polly : (revenant à elle) Oh seigneur, Tom ! Mon petit Tom !
Mary : Sid, tu nous annonces çà comme si Tom était juste parti en vacances au Bahamas !
Sid : Peut-être pas au Bahamas mais oui c’est sûr, il est parti en vacances et il se peut même qu’il n’en revienne pas.
Polly : (s’évanouissant à nouveau) OoOoooh…..
Mary : Je vais vite aller le chercher. La nuit ne va pas tarder à tomber. Ne t’en fais pas maman, le connaissant, il a sûrement trouvé un abri et il doit être en train de bavarder avec ses copains autour d’un bon feu.
Sid : Elle ne t’a pas entendu je crois (détournant les yeux de son livre et regardant Tante Polly inconsciente sur le sol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 28 Fév 2010 - 18:15

Smiley28 génial !
J'espère que le mystère suivant sera expliqué dans la suite : Comment se fait-il que la JEUNE Jo aille chercher la JEUNE Amy alors que vers le début de la fan fic on a rencontrer Fritz , Jo GRANDE et leurs enfants ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 28 Fév 2010 - 18:39

C'est tout à fait normal. Dans mes fan fic, il y a aussi les suites des WMT et donc little Women 2. De plus, çà va coller avec certains passages de ma fan fic. T'en fais pas, çà sera expliqué Smiley3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Lun 1 Mar 2010 - 17:42

C'est vraiment trop bien, la personnalité de chacun(e) est respectée (enfin, parmi les persos que je connais).
Je vois trop Huck botter le cul du vieux malgré sa petite histoire pathétique :)

En plus, il y a une touche de poésie de la nature et de simplicité qui me plaît lol je crois que ta fic est bien partie pour recevoir la certification bio. Smiley5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 13 Mar 2010 - 16:06

Si tu aimes la poésie Nikko, ce n'est pas avec moi que tu risqueras d'en manquer XD

Voilà la suite! Avec un peu de retard désolée!

LE MASSACRE DE TOM SAWYER: CINQUIEME PARTIE

(Après une journée qui avait plutôt mal commencée faut dire, Tom nous avait conduit dans une bonne planque près de la grande rivière où nous allions souvent tous les deux. Mais lequel de nous deux aurait cru que nous y irions un jour avec une quinzaine d’autres enfants ?)


Cédric : C’est magnifique ! Vous avez vu la chute comme elle est immense ?
Caroline : C’est splendide !
Tom : Je vous l’avais dit ! C’est superbe comme endroit. Et en plus, on est sûr d’être tranquille ! (regardant Anne qui pleure) Qu’est ce qu’il y a encore, pourquoi tu pleurniches ?
Anne : (essuyant ses larmes) Je ne sais pas pourquoi je pleure. Peut-être que c’est le fait de me retrouver dans un endroit paradisiaque comme celui-ci qui me provoque une émotion si forte que je ne peux en retenir mes larmes. J’ai beau me raisonner je n’y arrive pas…
Tom : (fait une drôle de tête) ……Mouais…
Anne : Je me sens toute bizarre quand je suis au cœur d’un lieu si féerique. C’est un sentiment proche de celui de l’amour mais ce n’est pas vraiment la même chose. Quand on est amoureux, on est…
Flo : LA FERME !
Pollyanna : Ce qu’elle est ennuyeuse avec son bavardage !
Huck : Tu veux qu’on reparle de ton jeu du bonheur ?
Gilbert : Hé attendez !
Tous : Quoi ?
Gilbert : Chut ! Il y a quelque chose dans les buissons… (Il pointe un doigt vers les buissons. Ils bougent)
Susie : (effrayée) Ooooooh… Qu’est ce que c’est ?
Tom : Qu’est ce que j’en sais moi ? Il n’y a qu’une façon de le savoir.
(Ils s’approchent tous des buissons d’un pas un peu hésitant)
Cédric : C’est peut-être qu’un lièvre …
Heidi : Ou bien un sanglier…
(Ils entendent des gémissements dans les buissons)
Charlie : au….secours…au se…cours…
Tous : AAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!! (Ils s’enfuient)
Charlie : Attendez !....C’est moi….
Tom : (se retourne) Qui çà, moi ?
Charlie : (sortant des buissons, couvert de bleus avec deux bosses sur le crâne) C’est moi…Charlie…
Tous : AAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!!
Gilbert : Mais qu’est ce qui t’es arrivé ?
Huck : Mince ! On était déjà trop nombreux !
Charlie : Ou est Amy ? Je vais d’abord m’expliquer avec elle !
Tom : On t’a jamais dit qu’il ne fallait pas taper les filles ?
Amy : Viens-y ! Je t’attends !
Huck : Laisse Charlie ! Elle n’aura aucun mal à te démonter. Dis plutôt comment tu nous as trouvé et pourquoi dans cet état là.
Charlie : Ben voilà. Je me dirigeais vers l’école et tant bien que mal je suis passée par la fenêtre. Je suis allé au pupitre d’Amy pour voir les cédrats confits mais comme y en avait aucun j’ai dût partir en piquant ma crise et je n’ai pas vu le prof dans la salle. Il y avait seulement Sid qui lisait un énorme livre.
Tom : (les yeux au ciel) çà, fallait s’y attendre !
Charlie : C’était bizarre que Sid soit tout seul dans la salle de classe. Je lui ais demandé où était passé Mr Philips mais il était tellement absorbé par sa lecture qu’il ne m’entendait pas répéter.
Tom : Il a du plier bagages et quitter l’école, ce qu’il aurait du faire depuis longtemps d’ailleurs.
Huck : Te réjouis pas trop vite, Tom. Tu as oublié un petit détail.
Tom : Hein ? (Huck pointe du doigt Prissy Andrews) Oh non !!! C’est pas vrai !!!
Huck : Et si ! Je pense qu’il est déjà sur nos traces pour rechercher sa bien-aimée à l’heure qu’il est. (Il remarque que Prissy rougit)
Cosette : Comme c’est romantique !
Tom : Mais tu n’es pas intelligente vraiment ! S’il cherche Prissy, Çà veut dire qu’il nous cherche et par conséquent, s’il nous trouve, on peut se préparer à retourner à l’école !
Cosette : Ben oui et alors ? Tu ne t’attendais pas à ce que l’on ne retourne plus jamais à l’école quand même. Comment on étudierait sinon ?
Tom : Etudier ? La barbe ! Je m’en lave les mains des études. (S’ébouriffant les cheveux) Oh c’est pas possible ! On est dans de beaux draps s’il nous piste !
Huck : Relax ! Çà m’étonnerait qu’ici, il nous trouve.
Cédric : Mais alors qu’est ce qu’on va faire ?
Tom : Il ne nous trouvera pas ! Je ne vois plus qu’une seule solution.
Charlie : Oui ! Se débarrasser d’elle en la jetant dans la rivière !
Flo : T’es pas fou non ?!
Tom : Non. Fuir ! Fuir le plus loin possible. Jusqu’au Canada s’il le faut !
Caroline : Tu n’y penses pas Tom ! Rassure-moi, tu n’es pas sérieux ! Et qu’est ce qu’on dira à nos familles ?
Tom : (hystérique) Fuir ! Fuir ! Fuir ! Se barrer le plus loin possible jusqu’au bout du monde ! (Caroline essaie de le calmer)
Cédric : Et sinon, pourquoi tu as deux bosses sur le front ?
Charlie : Très simple. En courant dans les bois je me suis pris un arbre et l’autre, c’est le coup de poing de cette andouille d’Anne !
Gilbert : (énervé) Hey !
Pollyanna : J’y pense. Cela fait un moment qu’elle n’a pas dit un mot. Çà ne vous semble pas étrange ?
Susie : Voilà la réponse (désignant Anne, endormie à l’ombre d’un arbre)
Heidi : Je ne comprends plus rien. Elle était éveillée il y a cinq minutes.
Amy : Peut-être qu’elle fait semblant parce qu’on a retrouvé Charlie.
Flo : Bah au moins, on ne l’entendra pas jacasser c’est déjà çà. Mais...Hé Tom ! Ou tu vas ?
Caroline : (Les larmes aux yeux) Il veut partir pour le Canada le malheureux !
Amy : Mais il est devenu fou ! C’est à des miles d’ici. Il ne pourra jamais y arriver à pied.
Tom : (hors de lui) Qui t’a dit que j’allais m’y rendre à pied Amy ?
Huck : Tom, fait pas l’idiot. Tu n’arriveras jamais à te rendre au Canada. Il nous faudrait prendre le train et on n’a pas d’argent.
Tom : Nous allons donc en trouver.
Gilbert : (ironique) Tu as raison. Les pièces çà pousse de partout sur le sol on n’aura qu’à se pencher pour en cueillir.
Tom : Nous allons trouver un trésor.
Amy : Le pauvre. Il ne sait plus ce qu’il dit.
Tom : J’ai surpris Joe l’indien se diriger vers les collines avec une pelle sur le dos. Tu te souviens, lorsqu’on était dans la cabane.
Huck : çà y est, il remet çà. Tu ne vas quand même pas croire à cette histoire de trésor ! Je t’ai déjà dit que c’était du pipeau.
Tom : Non je suis persuadée que c’est la pure vérité. Et je suis sûr que à nous tous, on arrivera à le trouver.
Charlie : Non mais tu plaisantes j’espère. Comment veux tu que l’on creuse, nous n’avons pas de pelle !
Tom : Les pelles chez moi ce n’est pas çà qui manque. Allez, direction chez moi et ensuite, destination Canada !
Pollyanna : (secouant doucement Anne) Hé Anne ! Anne ! Réveille-toi. On repart (Anne se lève mais a toujours les yeux fermés) Mais ouvre les yeux enfin !
Anne : Je refuse d’ouvrir un seul œil tant que cet idiot de Charlie sera avec nous !
Charlie : Alors tu peux encore attendre avant de les ouvrir car je n’ai pas l’intention de partir. Aie !!! Pollyanna, ton stupide écureuil m’a mordu !
Pollyanna : Pon-Pon n’est pas stupide. Et s'il t’a mordu, tu l’as bien cherché !


(On continuait à suivre Tom mais nous pensions tous qu’il était fou. Mais je savais très bien que quand il a une idée derrière la tête, il est presque impossible de l’en décourager. Nous marchions donc derrière lui, silencieux et nous étions bientôt à la sortie de ces fichus bois. Il n’y avait qu’un seul bruit qui tuait le silence pendant la marche)

Anne : (les yeux fermés, se prenant un arbre) Aie ! (se prenant encore un arbre) Aie ! (se cognant contre un autre arbre) Aie ! (encore un) Aie !
Diana : Je t’en prie arrête Anne. C’est ridicule, tu vas te faire mal. Ouvre les yeux !
Caroline : Si tu continue à te prendre tous les arbres de la forêt, tu seras tellement amochée que Marilla n’arrivera pas à te reconnaître. (Charlie réprime un éclat de rire)
Anne : Inutile d’essayer de me convaincre de les ouvrir, je les garderai fermés jusqu’à la fin de ce voyage s’il le faut !
Diana : Oh, Charlie, tu ferais mieux de lui présenter tout de suite tes excuses.
Charlie : Plutôt mourir que faire çà ! ( Diana soupire)
(La troupe atteint enfin la sortie de la forêt)
Flo : Ah ! Enfin la lumière !
Tom : Et oui ….mais…Hé !
Tous : Quoi ?
Tom : Mais où est ce qu’on a atterri ?! Ce n’est pas chez moi ici !
Amy : (agacée) Mais qu’est ce que tu racontes ? Tu sais quand même par quel
chemin on est passé !
Tom : Ben oui, j’aurais juré avoir pris le bon chemin mais vu l’endroit où on est, j'ai du me tromper.
Cédric : Tu es sûr que ce n’est pas chez toi ?
Tom : Non mais tu me vois habiter un quartier de snobinards comme celui-là dis ?!
(Plan sur le l'endroit où ils sont: Il y a des grandes maisons à l'allure ancienne et luxueuse et des petits jardins entourés de palissades blanches. Elles sont toutes au bord d'un petit chemin qui mène à la ville un peu plus loin. Les pelouses sont vertes et bien entretenues et on peut apercevoir quelques boutiques comme une imprimerie, une épicerie et un magasin de vêtements.)
Cédric : euh….non. Très franchement, non.
Flo : Et voilà c’était à prévoir çà ! On sort de cette forêt immense pour nous retrouver dans un coin inconnu qu’on n’a jamais vu de notre vie.
Tom : La prochaine fois Flo, c’est toi qui nous guideras. C’est sûr qu’on se retrouvera pommé au beau milieu du Mexique.
Flo : C’est Bien ! Tu sais quel pays se trouve en dessous de l’Amérique du Nord ! Tu es moins cancre que je ne le croyais Tom.
Tom : (énervé) Tu sais ce qu’il te dit le cancre ?!
Flo : (énervée) Non mais je meurs d’envie de le savoir !
Huck : STOP !!!
Pollyanna : Le moment est mal choisi pour nous disputer. Maintenant ce qu’il nous reste à faire, c’est trouver quelqu’un et lui demander où nous sommes.
Cédric : (à bout) Ah, c’est une excellente idée.
Pollyanna : Allez, on y va !
Diana : (à Anne) Regarde Anne, ouvre les yeux ! C’est magnifique si tu voyais. Je t’assure que çà en vaut la peine.
Anne : Je t’en supplie ne me tente pas Diana. Tu sais très bien que ma décision est prise. Cela ne sert à rien d’essayer de me faire changer d’avis.
Diana : (découragée) Oooooh….

(C’est alors qu’après avoir passé une heure à trouver la sortie des bois, nous nous aventurâmes dans une ville totalement inconnue où nous ne connaitrions sans doute personne. Tom, moi et les autres, nous faisions grise mine. Arriverions-nous à rentrer chez nous un jour ? Çà restait la problématique de l’histoire et l’avenir nous en donnerais la réponse…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 13 Mar 2010 - 19:49

Excellent !...
Tiens, d'ailleurs, ce quartier bourgeois, ça me fait penser à un truc : elle est dans le groupe, Becky ? Ou alors tu la gardes pour plus tard ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 13 Mar 2010 - 21:14

Hey ! Mais c'est de mieux en mieux ! J'adore ! Vraiment, j'adore ! Met la suite !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 13 Mar 2010 - 21:30

Non, Becky elle apparaîtra plus tard. ^^

La suite dans peu de temps! A suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97784
Age : 31
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Lun 15 Mar 2010 - 23:36

J'ai lu la suite ^^

J'aime bien ton histoire meme si sa me fait bizzare de lire lol..

Sa se voit que tu lis souvant, tu as une belle plumme je serais incapable de redigé des histoires pareils


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/caline-08
jfn


avatar

~ Montagnarde ~
Montagnarde

Inscrit le : 08/06/2009
Messages postés : 438
Age : 33
Sagittaire


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 2


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Mar 16 Mar 2010 - 22:57

waouuuu epatant, je lis et ris com si jelisais un bouquin
les personnages sont bien reussis
bone continuation e g hate de connaitre la fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Mer 24 Mar 2010 - 16:54

Merci pour vos commentaires! çà fait plaisir de voir que vous aimez surtout que Caline n'aime pas la lecture d'ordinaire xd.
Même si je suis très occupée en ce moment, certains savent pourquoi ^^, j'ai eu le temps de mettre la suite. Amusez-vous bien!


LE MASSACRE DE TOM SAWYER: SIXIEME PARTIE

Tom : Là regardez ! Il y a un homme là bas ! Demandons lui où nous sommes.
Amy : Mais attendez voir….Mais…. C’est Anthony !
Tom : C’est qui çà Anthony ?
Amy : C’est un ami de ma sœur Jo ! Il est journaliste ! (cours vers Anthony) Hé Anthony !
Anthony : (se retourne) Hum ? Non mais je ne rêve pas… C’est bien Amy March !
Amy : Et oui, c’est moi, bonjour Anthony.
Anthony : Je dois dire que je n’en reviens pas. Mais qu’est ce que tu fais ici ? Tu n’es pas chez toi à l’heure qu’il est ? Il est plus de 18h00.
Amy : (baissant la tête) Je me demande bien ce que je fais ici, crois moi. Mais je ne suis pas toute seule. Je suis avec tous mes camarades de classe. (Désignant le groupe) Vous autres, voici Anthony Boon.
Tous : Bonjour Mr Boon !
Anthony : Comment mais…Ne me dis pas que tu es parti de l’école avec tous tes amis en plein cours. Il s’agit simplement d’un voyage scolaire n’est ce pas ?
Amy : Et bien …
Tom : Oui c’est bien çà m’sieur, un voyage scolaire mais qui a un peu mal tourné. Notre professeur nous a accompagnés dans le bois là bas pour étudier les plantes sauvages et ils se trouvent que nous nous sommes égarés.
Flo : Mais çà n’est pas v…. (Huck lui met sa main devant la bouche pour l’empêcher de parler)
Pollyanna : Pouvez-vous nous dire où nous sommes monsieur ?
Anthony : Et bien ma petite demoiselle, vous êtes à Boston.
Amy : Mais tu ne devrais pas être chez nous, à Concord ?
Anthony : Mais tu sais, quand on est journaliste, on se doit de fourrer son nez partout. C’est notre mode de vie. Et comme la guerre n’est pas encore terminée, je dois aller montrer le rapport que j’ai rédigé au journal de Boston.
Huck : Quelle guerre ?
Amy : Laisse tomber !
Anthony : Et bien, je ne vais pas tarder à quitter la ville dès que j’aurais terminé mon article. Si vous vous êtes égarés, je peux vous raccompagner.
Amy : (pour elle-même) Oh génial. Enfin on a un moyen de se sortir de ce pétrin. (Tout haut) çà serait avec plais…
Tom : Malheureusement c’est impossible ! On a un voyage à terminer.
Anthony : Un voyage ? Mais comment çà je ne comprends pas…Vous m’avez bien dit que vous étiez égarés.
Huck : (pour lui-même) Mais quelle andouille ce Tom, vraiment pas un brin de cervelle ! (Tout haut) Euh oui bien sûr mais il se trouve que pour retourner d’où on vient, on doit passer par un autre chemin plus court. Etant donné qu’on s’est perdu dans cette forêt, il serait trop dangereux pour nous de repasser par là, d’autant plus qu’on est content d’en être sortit.
Anthony : Mais et votre professeur ? Il vaut mieux peut-être que j’aille chercher du secours.
Tom : Oh vous en faîtes pas pour lui, çà vaut pas le coup. Il est mieux là ou il est.
Pollyanna : Sans cœur !
Cédric : Euh…Il a sans doute retrouvé son chemin et doit être rentré au village maintenant. Néanmoins, on vous remercie pour votre aide.
Anthony : Bon. Et bien dans ce cas…Faut que je file. Au revoir Amy et bonne route vous tous ! (pensant) Il faudra tout de même que j’aille en toucher deux mots à Jo. (Il s’en va)
Flo : Curieux personnage ton Mr Boon.
Tom : On a bien faillit se faire pincer. Bon. Maintenant qu’on est enfin renseigné, il ne nous reste plus qu’à nous rendre à la gare.
Charlie : Ben…et le trésor alors ?
Tom : Et mince !!!
Huck : Y en a marre ! Je vais pas plus loin, je me taille. (Il s’en va)
Pollyanna : Huck, reviens !
Susie : Laisse-le partir. Après tout, on n’a pas besoin de lui.
Pollyanna : Ce n’est pas gentil d’abandonner ses amis comme çà. Et puis comment va-t-il faire pour retourner chez lui sans nous ?
Gilbert : Oh t’inquiète pas pour lui. Huck est un débrouillard. Bien plus que Tom en tout cas.
Tom : Tu cherches la bagarre ?!
Huck : (revient en courant, affolé) Aaaaaaaah !!!!!!!!
Amy : (regardant Gilbert de travers) Un débrouillard hein ?
Gilbert :…………………………
Tom : Ben qu’est ce qui t’arrive ? On dirait que tu as vu un fantôme si tu voyais ta tête.
Huck : (essoufflé) Venez voir ! Y a une machine énorme là-bas ! Enorme !
Tous : Hein ?????????????
(Je les emmenai donc voir ce que j’avais découvert. Je les conduisis devant cette machine que je n’avais jamais vu auparavant. La réaction que j’avais eue n’avait pas été générale)
Tom : WOW ! Jamais je n’ai vu un engin pareil !
Charlie : Je me demande à quoi çà peut bien servir.
Cosette : Je ne sais pas ce que c’est mais c’est gigantesque. Çà me fait un peu peur.
Pollyanna : (éclate de rire) Mais il n’y a pas de quoi être en admiration ! C’est une camionnette.
Diana : Une quoi ?
Pollyanna : Une camionnette. C’est un moyen de transport comme la voiture. Sauf que dans les camionnettes, on transporte de la marchandise, du matériel, enfin des petites affaires.
Caroline : Mais tu es de quelle époque toi ?
Pollyanna : Ben moi, je suis née en 1912 mais comme j’ai huit ans, là d’où je viens, on est en 1920. Il y en a plein des camions à mon époque.
Huck : Ouauw ! Tu te rends compte Tom ? Que quand viendra ce temps là on aura plus de la cinquantaine ?
Amy : (en larmes) Moi je serai peut-être déjà morte !
Tom : Ouai bon. C’est bien joli mais on n’en est pas encore là. Moi je profite de rester jeune tant que je peux l’être. Mais alors, si c’est bien un moyen de transport, pas besoin de prendre le train !
Pollyanna : Mais enfin, Tom, on ne saurait pas conduire un camion. Peut-être que Jimmy le pourrait lui. Mais moi je sais que j’en suis incapable.
Tom : Personne n’a dit que çà serait toi qui conduirais cet engin. Il nous manquerait plus que çà. C’est moi qui m’en charge.
Pollyanna : Mais…
Tom : Taratata ! Honneur aux plus vieux !
Huck : Mais tu n’as jamais conduit un monstre pareil. Tu vas nous tuer !
Tom : Ne dit pas n’importe quoi Huck. Je suis un as comme conducteur. (Il grimpe et s’installe au devant du camion) Allez monte. Vous autres, à l’arrière.
(Les autres s’installent à l’arrière mais Anne, qui a toujours les yeux fermés, a du mal à monter)
Diana : Allez Anne, ouvre les yeux ! Tu n’arriveras jamais à monter sinon.
Anne : Je n’ai pas besoin des yeux pour grimper Diana. Je ne suis pas stupide.
Charlie : (faisant mine de tousser)
Diana : (furieuse) CHARLIE !
Charlie : (sursautant) Mais quoi à la fin !
Diana : C’en est trop ! Si tu ne lui dit pas pardon tout de suite, je te gifle et je t’éjecte de ce camion !
Charlie : Même si je m’excuse elle refusera de me pardonner.
Diana : (rouge de colère) Tu va t’en prendre une Charlie !
Charlie : C’est elle que tu devrais éjecter de la camionnette ! On n’a pas besoin de bavardes comme elle. (Diana le baffe et le pousse hors du camion) Aie ! AAAAH ! (il tombe) Ouille ! Non ! Attendez ! Ne me laissez pas !
Diana : (tente de hisser Anne) Je n’y arrive pas ! Tu es trop lourde.
Gilbert : Je vais t’aider. (A eux deux, ils arrivent à faire monter Anne à l’arrière) çà y est Anne, tu peux ouvrir les yeux. Charlie n’est plus là.
Anne : (ouvre les yeux) çà fait mal ! La lumière !
Gilbert : Faut dire que çà fait un moment que tu ne les as pas ouvert.
Tom : (se levant du siège et tirant les rideaux qui séparent le devant de l’arrière) Bon vous êtes tous installés ? Alors en route ! (mais rien ne se passe) Euh…En route ! (toujours rien) hum….Pollyanna, comment on démarre ?
Tous : (blasés) Oh……………
Pollyanna : (regardant le volant et les pédales) Heu….et bien…
(Tout d’un coup, le véhicule bascule de droite à gauche)
Tom : Mais c’est quoi ce bazar ?!
Gilbert : (repoussant Charlie) C’est Charlie qui essaye de grimper dans la camionnette.
Tom : Dis lui d’arrêter !
Huck : Même une voiture aussi grosse et aussi grande que celle là bascule sous son poids ? Faut le faire.
Tom : Mais dis lui d’arrêter j’te dis ! On va basculer !!!
Gilbert : Mais j’essaye !
Charlie : Non je veux aller avec vous ! Ne me laissez pas tout seul ! Anne je m’excuse ! Je t’en prie Anne, pardonne moi !
Anne : Jamais (lui tire la langue)
Pollyanna : Je crois que pour démarrer il faut tourner la clé là. (Tom tourne la clé, le moteur se met en marche) voilà. Ensuite euh….Je crois qu’il faut appuyer sur la pédale, là où il y a ton pied. J’ai déjà vu Timothée le faire une fois.
Tom : (appuyant sur la pédale) çà y est ! Çà fait un bruit dis donc !
Pollyanna : Plus fort sur la pédale !
Tom : çà y est ! (appuyant de toutes ses forces sur la pédale)( La camionnette bouge et file droit devant elle tellement vite, que tout ceux qui sont à l’arrière bondissent sous la pression du véhicule. Pollyanna tombe et est propulsée à l’arrière et tombe sur Flo, son écureuil atterrissant sur sa tête)
Flo : Aie ! Mais tu conduis comme un chauffard !
Tous : Moins vite ! Moins vite !
Tom : Mais je fais ce que je peux !
(Charlie est accroché à l’arrière de la camionnette)
Charlie : Pas si vite ! Laissez moi monter je vous en supplie !
Diana : Pas question ! (elle va devant la camionnette et ramasse une planche qui se trouvait derrière les caisses de marchandises et s’en sert pour taper la tête de Charlie. Au bout de trois fois, celui-ci lâche et tombe sur le sol)
Charlie : NoOoOoOoOoOoooOoOoOoOn !
Diana : Celui-là, quel boulet ! (Gilbert la regarde ébahie) quoi ?!
Gilbert : Rien.
Tom : (les yeux sortant des orbites) AAAAAAH ! On va droit dans le mur !!!! Au secours Pollyanna !!!
Pollyanna : Mais ! (elle se précipite vers le volant et le tourne à fond à gauche. Le camion est droit sur la route mais roule trop vite et manque d’écraser des gens au passage)
Le maire : Espèce de chauffard !
Huck : (effrayé) Tu vas nous tuer ! Moins vite !
Tom : Mais comment on ralentiiiiiiiiiiiiis ! (il manque encore de percuter deux femmes)
Pollyanna : Mais j’en sais rien du tout ! Essaie quelque chose n’importe quoi !
(Tom appuie sur une pédale au hasard et le camion fonce de plus belle)
Tom : ON EST MORT ! ON EST MORT ! ON EST MORT !
Huck : (se met à genoux, les mains jointes sur la tête) Attention la calèche !!!!!!
(Avec l’aide de Pollyanna, Tom tourne le volant à droite et manque de peu la calèche. L’écureuil de Pollyanna saute de son épaule et va se cacher dans le chapeau de Huck qui se trouve par terre. Tous sont très secoués par les déviations de la camionnette)
Heidi : J’ai peur !
Amy : Je crois que je vais vomir !
Cosette : (sa poupée lui échappe des mains et se casse) CATHERINE ! (elle se met à pleurer)
Cédric ; Oh mais c’est vraiment pas le moment de brailler pour une poupée !
Tom : Faut que je ralentisse ! Faut que je ralentisse ! Faut que je ralentisse !!!
(le camion pénètre dans les quartiers chics de Boston. Tout le monde se réfugie sur les trottoirs pour l’éviter)
Huck : (toujours à genoux les mains jointes) Sainte Marie et Jésus, priez pour nous pauvre pêcheurs, maintenant et à l’heure de notre mort, amen. Je vous salue Marie pleine de grâce…
Tom : (affolé) Mais Huck c’est vraiment pas le moment de faire ta prière ! (soudain surpris) Mais depuis quand tu sais prier toi ?
Huck : J’ai pas fait que glander quand on était à l’école !
Pollyanna : (effrayée) Oh mais te préoccupe pas de ce qu’il fait ! Regarde devant toi !
Tom : euh oui !...... (Un vieux traverse la route) Oh mais qu’est ce qu’il fout là ! DEGAGE !
Mr Péguin : AAAAH ! (il se fait percuter par le camion et atterrit sur le trottoir, la tête sur le sol, presque inconscient)…..ooooh….(Il sort de sa poche un papier et un crayon. ) Cher Julien, je te confie mon atelier qui se trouve dans le bois de Rossinière. Si ta chère mère s’oppose à mon héritage, je t’en prie…..ooooh…Dis lui pour…moi…d’aller se faire voir…Mes amitiés…Mr Péguin… (Il meurt)
Tom : Oooooh ! On ne peut pas avoir buté deux personnes dans la même journée ! Ce n’est pas possible ! (il commence à pleurer)
Pollyanna : (les larmes aux yeux) STOP!!!! On va droit dans l’immeuble !
Tom : C’est fini ! On est foutu ! (Il appuie sur une pédale mais rien n’y fait. La camionnette va droit dans la boutique et traverse la porte d’entrée et à son passage, renverse tous les étalages) Mais comment on freine ?!!! (Il appuie alors sur un bouton et la radio se déclenche)
Radio : Pollyanna ! Quelle famille ! Vivre ensemble c’est plutôt facile ! Oh Oh Oh Oh Oh Pollyanna !
Pollyanna : (souriante) Hey ! C’est ma chanson ! Vous entendez ?
Tom : Mais on s’en contrefout !!!! (la camionnette traverse la fenêtre de la boutique en cassant tout sur son passage et la chanson de Pollyanna continue)
Le commerçant : (choqué) M…Mmmm….mma…MA BOUTIQUE !
Huck : Tom ! Je ne veux pas mourir avec cette musique dans les oreilles ! Mets en une autre s’te plaît!
Tom : (hors de lui) NON MAIS TU CROIS QUE C’EST LE MOMENT ?!
Anne : On va dans le parc maintenant !
Gilbert : Freine bon dieu ! Freine ou on crève !!!
(Tom appuie sur une pédale et le camion s’arrête de justesse devant un arbre. Tout le monde à l’intérieur se retrouve propulsé devant à cause du freinage brutal)
Tous : Aie !!!!........(soulagé) OUF !
Tom : J’ai cru qu’on allait tous y passer !
La radio : On ne trouve pas tous les jours, de la tendresse de l’amour et l’on se dit que c’est tant pis (c’est tant pis)…
Tom : Heureusement que c’était la pédale de frein. On a eu de la chance. Tout le monde va bien ?
Tous : Hein ? Euh….ouais ouais…çà va….
Amy : Je me suis cognée à l’une des caisses et je vais avoir une bosse.
Cosette : (en larmes) CATHERINE ! MA CATHERINE !
Tom : Mais qu’est ce qu’il y a encore ? (Huck en profite pour tripoter la radio)
Heidi : Ne pleure pas Cosette . Elle aura bien vécu c’est ce qu’il faut se dire.
Flo : Je n’en reviens pas. On vient tout juste d’échapper à la mort et elle ne trouve rien de mieux à faire que de dramatiser sur sa poupée !
Caroline : C’est vrai que çà aurait pu être pire Cosette. Ton père t’en rachètera une.
Cosette : NON ! CELLE-CI C’ETAIT MA MEILLEURE AMIE ! JAMAIS PERSONNE NE LA REMPLACERA !
Pollyanna : Il ne faut pas pleurer Cosette. Tu sais, même dans les moments les plus sombres, il y a toujours du bonheur…
Tom : AH NON ! Ne recommence pas avec ton jeu du bonheur à la noix ! Je ne vois vraiment pas ce qui pourrait aggraver la situation. (Soudain on entend la musique de « Dans les Alpes avec Annette » à la radio)
La radio : Dans les Alpes avec Annette ! Ou le ciel est toujours bleu ! Avec ses amis c’est chouette ! Tu seras vraiment heureux !
Huck : Oups ! Excusez-moi.
Tom : Oooooooh ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 25 Mar 2010 - 23:29

Lol ça devient trash tout ça, Kimly !
Le coup des génériques à la radio, j'ai adoré Smiley2 ne t'arrêtes pas en si bon chemin !!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Sam 5 Juin 2010 - 21:26

La suite! Enfin! Mais mieux vaut tard que jamais comme on dit xd:


LE MASSACRE DE TOM SAWYER: SEPTIEME PARTIE

(Alors que nous étions là, en plein milieu de Boston, nos familles devaient déjà être sur le chemin à nous chercher. Et le professeur aussi, certainement, puisque Prissy Andrews faisait partie du groupe. C’était à prévoir. Mais comment allaient-elles deviner que nous étions tous dans le parc d’une si grande ville, aussi loin de chez nous ?)

(Anthony est revenu à Concord en Calèche. Il aperçoit Jo un peu plus loin et ralentit)
Anthony : Oooh ! (le cheval s’arrête) Hey ! Jo !
Jo : (se retourne) Anthony ? Çà alors, tu es déjà revenu de Boston ?
Anthony : (essoufflé) Oui mais crois moi il était temps. Mais ce n’est pas çà le plus surprenant. Là-bas, j’ai vu Amy.
Jo : (étonnée) Comment ?!
Anthony : Oui, c’est vrai. Même qu’elle était accompagnée de tous ses camarades de classe. Mais il n’y avait pas leur professeur. Ils se sont perdus lors d’un voyage scolaire.
Jo : (abasourdie) çà c’est la meilleure ! Mais comment Amy pourrait-elle se trouver à Boston à cette heure-ci ? C’est incroyable ! Si elle aurait été en voyage scolaire elle nous l’aurait dit !
Anthony : (pensif) Maintenant que j’y pense, oui sûrement.
Jo : Et tu n’as même pas songé à la ramener à la maison ?
Anthony : Euh…et bien oui, je le lui avais bien proposé mais d’après ce que m’avait dit sa classe, ils devaient continuer leur route.
Jo : (Le fusillant du regard) Continuer leur route ? J’ai du mal à croire ce que j’entends, là ! Mais comment tu as pu les laisser faire ! Avec Tom dans la meute, Dieu sait où ils doivent se cacher maintenant ! Mais tu ne sais pas où ils comptent aller ?
Anthony : Et bien ma foi, non.
Jo : (furieuse) Alors là ! Je te croyais plus intelligent que çà Anthony ! Il faut vite les chercher et en vitesse !
Anthony : (mal à l’aise) Et bien dans ce cas monte, je t’emmène.
Jo : Non. Vaudrais mieux que j’y aille seule. Tu ferais bien de commencer par prévenir les familles. Çà sera çà de fait ! (Anthony descend de la calèche pour lui céder la place. Jo monte et le regarde, furieuse) Tu n’aurais jamais du les écouter et encore moins les laisser partir tout seuls. Si on ne les retrouve pas au plus vite, je n’ose pas imaginer ce qui pourrait se passer. Yaaa ! (Le cheval trotte et la calèche s’éloigne)
Anthony : hmmm.

(Pendant ce temps, dans le parc de Boston)
Heidi : Frère Jacques, frère Jacques. Dormez-vous ? Dormez-vous ?
Gilbert : Heidi, ce n’est vraiment pas le moment de nous chanter des chansons aussi stupides !
Heidi : Mais j’essaie de consoler Cosette, elle ne fait que de pleurer le sort de sa poupée. (tapotant l’épaule de Cosette qui a le visage caché dans la carcasse de sa poupée)
Huck : Encore heureux que personne n’ait été blessé. Je me demande comment on a pu s’en sortir indemne. C’est un vrai miracle.
Tom : En attendant, je commence à regretter de m’être embarqué dans cette galère.
Flo : Hé, Tom ! Tu n’es pas tout seul. On est là, dans le même pétrin que toi figure toi. Et très franchement je ne te comprends pas. Tu serais le dernier à regretter quoi que se soit d’habitude.
Tom : Sauf que auparavant, je n’avais jamais tué qui que se soit. Et me voilà maintenant coupable de deux crimes ! (la tête dans les genoux, se met à pleurer)
Amy : Et voilà, lui aussi il s’y met !
Cédric : Allons Tom. Çà ne sert à rien de pleurer. Surtout que tu n’y es pour rien, tu ne l’as pas fait exprès. Et la première fois c’était Huck le responsable.
Caroline : Mais oui d’abord ! Quand je pense que tout çà n’est arrivé au départ que pour piquer une stupide canne ! A ta place, j’en serais malade Huck !
Huck : (tripotant toujours la radio) Bon et alors ? On en verra d’autres. Fais pas ta chochotte Tom.
Susie : Bon, examinons la situation. Nous avons frôlés la mort de près à bord de… cet engin (regardant le camion), nous avons atterri dans le parc d’une grande ville et nous savons laquelle, Boston. Problématique : Comment allons nous rentrer chez nous ? Bilan négatif : Nous ne savons pas conduire correctement cette machine. Bilan positif :…
Anne : Charlie Sloane se trouve à des kilomètres de là où nous sommes.
Susie : Ben….euh…ouais.
Diana : Huck ! Pollyanna ! Descendez de ce camion ! On ne sait jamais, s’il redémarre !
Huck : Hey ! Moi j’essais de mettre de la bonne musique ! C’est Pollyanna qui veut le faire démarrer. (Pollyanna se trouve à la place du conducteur et identifie chacune des commandes)
Amy : Huck, au lieu de perdre ton temps avec des conneries, tu devrais aller vérifier s’il n’y a pas quelque chose de mangeable au fond du camion. Je commence à avoir faim moi !
Caroline, Flo, Susie : Moi aussi j’ai faim !
Anne : J’éprouve moi aussi une sensation désagréable au ventre, là. Cette douleur effroyable qui me presse les entrailles ne me laissera pas en paix tant que je n’aurais pas apaisé mon estomac de quelques douceurs.
Huck : (râleurs) Raaah ! Les filles, je vous jure ! (Il se faufile au fond du camion et Pollyanna reste devant)
Tom : (les larmes aux yeux) Comment je vais expliquer tout çà à Tante Polly ?
Elle va s’effondrer en l’apprenant !
Gilbert : (Agacé) Attend déjà qu’on rentre avant de te faire des films. Parce que je crois qu’on n’est pas prêt de retourner chez nous !
(Un bruit épouvantable provenant du camion attire l’attention de tout le groupe)
Gilbert : Huck ! Mais qu’est ce que tu fous ?!
(On voit l’écureuil de Pollyanna sortir du camion et se réfugier sous le tronc d’un arbre. Pollyanna est par terre, sonnée avec le volant arraché du panneau de commande dans les mains)
Pollyanna : C’est… C’est rien ! Vais bien ! Le volant m’a échappé des mains…
Amy : Bon sang mais quelle gourde ! (monte dans le camion et aide Pollyanna à se relever) Arrête maintenant, çà ne sert à rien. Ce machin truc chouette à faillit nous tuer une fois, alors essayons d’éviter d’autres pépins !
Huck : Ne parle pas trop vite Amy.
Amy : Hein ?
Huck : Venez voir. (Tous montent à l’arrière de la camionnette pour finalement découvrir Prissy Andrews, évanouie, blessée à la tête)
Tom : Oh merde ! Je l’avais complètement oublié celle là !
Cédric : On l’avait complètement oublié. La pauvre ! Elle a l’air gravement blessée.
Caroline : (choquée, proche d’éclater en sanglot) Elle…Elle saigne ! Il y a du sang ! Elle est morte, j’en suis sûre !
Diana : Oh mon dieu ! Qu’est ce qu’on peut faire ?
Flo : Il faut appeler un médecin !
Gilbert : çà c’est une bonne idée ! Tu connais un médecin ?
Flo : Mon père est médecin mais il est chez nous et c’est assez loin.
Gilbert : (sur les nerfs) Et appart lui, t’en connais un autre ?
Flo : Non.
Gilbert : Alors arrête donner des idées dans le vent !
Flo : çà c’est une bonne idée.
Pollyanna : (sonnée, toujours le volant dans les mains) Il ne faut pas paniquer ! Il ne faut jamais perdre l’espoir car même dans les moments les plus sombres…(Huck la frappe) Aie !
Tom : (A bout) Oh noooon ! Pas une troisième ! Pas une troisième !
Caroline : Comme on dit, jamais deux sans trois.
Huck : Au pire, vu qu’il n’y a pas de bouffe dans la camionnette, on pourrait la manger.
Tous : T PAS UN PEU CINGLE ?!
Huck : Ben et après ? Elle est sûrement morte sinon elle serait déjà réveillée. Et puis elle ne nous servait à rien. Autant qu’on la dévore et qu’elle nous soit utile au moins une fois. Je suis sûr que c’est ce qu’elle aurait voulu.
Tom : (se jetant sur Huck) Mais ma parole, t’es devenu complètement malade Huck ! Tu te rends compte de ce que tu dis ?! Depuis quand une camarade de classe même décédée est un gibier ?!
Huck : Depuis aujourd’hui, qu’on n’a rien à bouffer et qu’on crève de faim !
Flo : Beurk ! Moi je refuse de faire une chose pareille ! Même sur mon île on n’a jamais mangé de la chair humaine !
Anne : Attendez ! (elle s’approche de Prissy et tâte son pou) Elle est encore vivante. J’entends son cœur qui bat.
Tous : Ouf ! Huck : Zut !
Anne : Il faut l’emmener chez un médecin, c’est la seule façon de la sauver.
Une voix : (provenant de dehors) Vous avez bien dit, un médecin ?
Caroline : Vous avez entendu ?
(Tous pointent leur tête hors de la camionnette et voient une fille aux cheveux courts et noirs s’avancer vers eux)
Nan : Dans ce cas, je suis celle qui vous faut !
Huck : D’où elle sort celle là ?
Susie : Vous la connaissez ?
Amy : Moi pas en tout cas.
Diana : Je me demande qui est cette fille et d’où elle sort.
Tom : (souriant) On s’en fou tant qu’elle peut nous aider !
Nan : (avec une valise remplie à ras bords sous le bras) Il me semble que vous avez besoin d’un médecin.
Huck : Ouais, et t’es qui toi ?
Nan : (joyeuse, d’un air un peu vantard) Il se trouve que je suis…Un médecin !
Heidi : (perplexe) C’est drôle, j’ai l’impression d’avoir déjà entendu cette réplique quelque part.
Nan : Mon nom est Annie Harding, Nan pour les amis, allias Docteur J.D Gady ! Pour vous servir. Et à ce que j’ai entendu, je tombe pile au bon moment ! Puis-je voir mon patient ?
(Nan examine attentivement Prissy. Tom est angoissé, les autres aussi mais Huck sifflote)
Nan : (d’un air professionnel) Elle est en piteux état mais je peux la soigner sans aucun problème. Elle a reçu un choc violent à la tête durant votre accident provoqué sans aucun doute par cette caisse. (Montre la caisse couverte de sang)
Flo : (ironique) Oh non c’est vrai ? Heureusement que tu nous l’as dit, on n’aurait jamais deviné !
Nan : (ouvre sa valise et en sort un rouleau de bandage, une compresse et une bouteille d’eau) Heureusement aussi que j’ai toujours mon matériel sur moi. Elle devrait se réveiller dans quelques minutes après cette bonne compresse d’eau fraîche sur le front.
Huck : Quelle bonne nouvelle !
Tom : Géniale ! Tu es géniale ! Merci Nan !
Nan : Dr J.D Gady quand j’exerce mon métier s’il vous plaît !
Tom : Si tu veux.
Nan : Bon maintenant que j’ai fait ce que j’avais à faire, je n’ai plus qu’à m’en aller. A moins que vous vouliez que j’examine cette fille aussi. (montrant du doigt Pollyanna qui court avec le volant dans les mains, l’air désorientée)
Pollyanna : (sonnée) Broumbroum ! Broumbroum !
Tom : Non çà ira, elle va s’en remettre. Çà lui arrive souvent de péter un câble. Mais attends ! Tu pourrais peut-être nous aider. Tu es de quelle époque ?
Nan : Ben chez moi on est en 1882 pourquoi ?
Tom : Dans ce cas laisse tomber, tu ne saurais pas comment faire marcher correctement ce bidule.
Nan : (regardant le camion avec curiosité puis devenant rouge) J’hésitais à vous demander ce que c’était pour être franche héhé !
Cosette : (sanglotant) Avant que vous partiez, vous ne pourriez pas faire quelque chose pour Catherine ? (montrant sa poupée à la tête toute cabossée)
Nan : (fixant la poupée puis s’exclamant) Hey ! Je suis médecin moi, pas chirurgien !
Anne : Je crains que dans l’état ou elle est, on ne puisse plus rien faire pour elle Cosette. Il faut se rendre à l’évidence. Mais dis-toi tout simplement qu’elle est bien, là ou elle est. Elle n’est pas perdue. Son âme est tout simplement montée au ciel parmi les autres âmes et qu’elle veille sur toi pour l’éternité. Son âme ne mourra jamais et elle sera toujours là-haut pour te protéger.
Cosette : …snif snif…C’est vrai ?
Anne : Mais oui bien sûr. Et dis toi qu’elle t’es reconnaissante de tout ce que tu as fait pour elle et que çà, elle te le rendra bien même si elle est au ciel. L’amitié dure même dans la mort et même si elle t’a quitté pour un monde meilleur que le notre, tu ne dois pas en éprouver de la peine. Tu dois être heureuse, au contraire et faire face à la vie non pas avec un visage larmoyant, mais avec le sourire car c’est ce que ta poupée souhaiterait. Crois moi, Adeline n’oubliera jamais que tu as été si bonne pour elle et tout le temps que vous avez passé ensemble.
Cosette : Snif….Elle s’appelle Catherine.
Anne : Oui bof, c’est pareil.
Gilbert : (soupirant) Désolé de te dire çà Anne, mais on aurait cru entendre Pollyanna.
Huck: Moi pour une fois, je suis content qu'elle nous ait fait son monologue. Tant que la petite blonde s'est arrêté de chialer.
Anne : Tu devrais méditer cet exemple Gilbert et vous autres également. Le langage de la communication se doit d’être utilisé au maximum. Je suis peut-être un peu bavarde, c’est vrai mais néanmoins j’aime beaucoup parler car pour moi, c’est la meilleure façon de faire ressentir aux autres ce que l’on éprouve à l’intérieur de soi. D’autres êtres, supérieurs à nous, comme les arbres et les fleurs, ne peuvent pas parler mais ils en disent davantage et cela, à leur façon. Nous devrions être plus attentifs à ce qui nous entoure et prêter une oreille attentive aux merveilles qui constituent notre monde. Je trouve vraiment dommage que la plupart n’y prête même pas attention et ne se soucie pas de ce que peux ressentir la nature car c’est une grande part d’égoïsme et…
Nan : (à l’oreille de Diana) Elle souffre de ce que j’appelle la maladie du blabla. (Lui tendant une seringue) Une piqure à chaque fois que çà lui prend et après vous êtes tranquille.
Diana : (tenant la seringue, mal à l’aise) Euh…….Merci.
Nan : (saluant le groupe) Bon, vous n’avez plus besoin de moi. Alors il faut que j’y aille ou Miss Jo March va se faire du souci.
Amy : Jo March ? Hey ! Tu connais ma sœur toi ?
Nan : Ta sœur ? Ce n’est pas possible ! Tu ne peux pas être la sœur de Mme Jo ! Tu es trop jeune !
Amy : Bien sûr que si, je suis sa sœur ! Amy March, çà ne te dis rien ?
Nan : (fixant Amy) Si, c’est celle que moi et les autres nous appelons notre tante. (riant) Mais elle à plus de vingt ans, ce n’est pas une gamine !
Amy : (outrée) Je ne suis pas une gamine ! Votre tante ?
Nan : (toujours fixée sur elle) Je dois dire quand même que tu lui ressemble étonnamment. Tu es de quelle époque ?
Amy : Ben de 1863. La guerre quoi.
Tom : C’est quoi ce bazar ?
Nan : A oui je sais ! (riant) On l’étudie en ce moment en histoire !
Amy : Très drôle.
Huck : C’est quoi ces conneries ?
Nan : Et t’as quel âge ?
Amy : 7 ans et demi. Qu’est ce que çà fait ?
Nan : (pensive) Ma tante en a 26….hmmm mouais, çà se peut.
Flo : Vous trouvez que c’est le moment de faire du calcul ?!
Amy : (effarée) Alors si je comprends bien, tu es la fille de Jo ?
Nan : (éclatant de rire) Non, bien sûr ! Mme Bhaer est mon institutrice. Mr Bhaer, son mari est mon instituteur.
Amy : (gros yeux) Mr Bhaer ? C’est qui celui-là ?
Nan : Mr Friedrich Bhaer, le mari de Mme Jo.
Huck : On s’en fou.
Amy : (tout bas) Donc Jo ne sera pas avec Laurie finalement. (souriante)
Nan : Excuse moi, je n’ai pas bien entendu. Tu as bien dit Laurie n’est ce pas ?
Amy : (toute rouge) Euh….oui.
Nan : C’est drôle c’est comme çà que Mme Jo appelle le mari de notre tante.
Amy : QUOI ??????
Nan : Oui, Tante Amy a épousé Mr Laurence et même qu’ils ont eu une petite fille, Bess.
Amy : (joyeuse) C VRAI ?
Tom : (énervé) Ce n’est pas pour dire mais on s’en fou complètement de votre vie et de votre future vie ! Déjà ce n’est pas bien de faire des spoilers même si on en raffole ! Amy, je te signale qu’on doit trouver quelqu’un pour nous aider à faire marcher ce camion !!!!
Nan : Mais je connais des gens qui sont sûrement capables de conduire c’t’engin. Jervis il sait lui.
Cédric : Drôle de nom.
Tom : Un nom à la gomme oui ! Et ou il est ce type ?
Nan : Attendez moi un petit instant. Il est au bar d’à côté avec Judy. Je vais lui dire que vous avez besoin de lui. (elle s’en va)
Diana : On peut remercier cette fille. Elle nous ait bien tombés dis donc. Amy, çà ne va pas ? Amy ?
Amy : (rêveuse) Quand je serai grande, je me marierai avec Laurie. C’est merveilleux ! Quand je dirai çà à Jo, elle va être verte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 12:07

Tu es sans pitié Kimly Smiley2 je trouve que les personnages prennent cher dans ta fic ! Mais bon, qui aime bien châtie bien !

..et pour le mariage d'Amy, c'est pas sûr ! même une infime intervention dans le passé peut changer l'avenir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 13:07

XD c'est drôle, on me dit qu'au contraire, je suis trop douce avec eux niark! Oui, j'aime tous les personnages sauf un, certains le savent et celui-là, c'est sûr, je ne lui ferais pas de cadeau Smiley9

Je vous donne un indice discret: C FRITZ! C FRITZ! C FRITZ! Smiley20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lonewolf


avatar

~ Aventurier ~
Aventurier

Inscrit le : 14/06/2009
Messages postés : 1513
Age : 31
Gémeaux


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 95


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 13:29

Pas encore tout lu, mais...

C'est une fic ou une pièce de théâtre? :D

Parce que quand j'entends fic, j'entends descriptions, pas de nom devant les dialogues...
Sinon, ça m'a l'air sympa, je reverrai ça ^^


Les Messagers de la Mort

Au Jeu des Trônes, il faut vaincre ou périr. George R.R Martin - Le Trône de Fer
Le bien et le mal ne dépendent pas de ce qu'un homme fait, mais de ce qu'il ressent. Philip K.Dick
Le Mal est relatif, annaliste. On ne peut pas lui mettre d’étiquette. On ne peut ni le toucher, ni le goûter, ni l’entailler avec une épée. Le Mal dépend de quel côté on se trouve, de quel côté on pointe son doigt accusateur. Glen Cook - La Compagnie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feathersheaven.unblog.fr/
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 13:58

J'appelle çà plus communément un script. Comme le script d'un épisode. Oui, tu as raison, c'est plus proche d'une pièce de théâtre qu'une fic. Néanmoins les script, je trouve que c'est plus marrant à écrire. C'est comme le donjon de naheulbeuk ou encore les scripts des épisodes des simpson^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Héritier
des plus grands
maîtres chinois ~

Héritier  des plus grands  maîtres chinois

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 41
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 14:14

Kimly a écrit:
XD c'est drôle, on me dit qu'au contraire, je suis trop douce avec eux niark! Oui, j'aime tous les personnages sauf un, certains le savent et celui-là, c'est sûr, je ne lui ferais pas de cadeau Smiley9

Je vous donne un indice discret: C FRITZ! C FRITZ! C FRITZ! Smiley20

Alors il faut s'attendre au pire pour lui Smiley2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimly


avatar

~ Cuisinier ~
Cuisinier

Inscrit le : 20/08/2009
Messages postés : 605
Age : 23
Vierge


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 315


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Dim 6 Juin 2010 - 14:16

XD contrairement à Nan, je ne veux pas faire de spoilers mais oui, il va morfler tu peux en être sûr Smiley9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkpush


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 05/02/2010
Messages postés : 46
Age : 24
Lion


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer Jeu 24 Juin 2010 - 21:32

Yeah ! C'est trop fort ! XD
J'espère que Dan va apparaître dans ta fan fic . . .
Au passage, tu as fait plusieurs fautes grammaticales, notamment : lorsque tu mets "si", il ne faut pas mettre aurais, mais avais . . . Ok, j'arrête de faire la rabat-joie u.u




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anecdote WMT: Episode 1: Le massacre de Tom Sawyer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permissions des habitantsVous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Souvenirs en Dessins Animés :: La galerie des expositions :: Les fanfics-