Faites que la nostalgie de nos dessins animés reste à jamais gravée dans nos mémoires..

AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionPublications

Qu'est ce que les dessins animés magicals girls?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97672
Age : 30
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Qu'est ce que les dessins animés magicals girls? Ven 19 Fév 2010 - 20:58

Magical girl (魔法少女, mahō shōjo ou majōkko en japonais) est un terme générique, employé la plupart du temps à tort pour les mangas et animes, désignant toutes les jeunes filles ayant des pouvoirs magiques, et par extension les mangas ou animes dans lesquels on les trouve comme héroïne (il s'agit donc d'une double désignation).

On peut définir plus précisément la magical girl comme une petite fille, liée à un royaume magique d'une manière ou d'une autre, possédant de manière plus ou moins notoire des pouvoirs magiques pour faire le bien dans sa vie quotidienne, et étant éventuellement dotée pour cela d'une baguette et de compagnons magiques. Le genre a connu une évolution majeure à l'apparition de Sailor Moon. Intégrant des éléments de sentai, cette série a engendré une nouvelle sorte de magical girls, qui combattent le mal en groupe à l'aide de leurs pouvoirs magiques. Ainsi pourrait-on qualifier ce nouveau genre de « Magical Sentai ».

Ces séries, à l'origine destinées aux filles, sont aussi appréciées par les garçons pour des raisons souvent distinctes et sont aussi l'objet de produits dérivés tant à la télévision que sous toutes formes de produits dérivés allant du paquet de chips à la brosse à cheveux, en passant par les figurines et autres goodies. Ce sont des séries ayant généralement un énorme succès au Japon, et parfois dans d'autres pays.

Le terme a été inventé au début des années 70 par la Toei Animation, suite au succès phénoménal de sa première série du genre Mahō tsukai Sally (Sally la petite sorcière). Il servait à désigner tous les clones de Sally, et a donc été utilisé pour surfer sur la vague de son succès. Ce terme englobait donc à l'origine les séries suivantes (liste non exhaustive): Mahō tsukai Sally (Sally la petite sorcière, 1966), Himitsu no Akko-chan (Caroline en France, 1969), Mahō no Mako-chan (Mako la petite sirène en France, 1970), Sarutobi E-chan (1971), Mahōtsukai Chappi (Chappi la magicienne, 1972), Miracle shōjo Limitto-chan (« Limitto, la jeune fille miraculeuse », 1973), Cutey Honey (Cherie Miel en France, 1973), Majōkko Megu-chan (Meg en France, 1974), Majōkko Chikkuru (Magique Tickle, 1978), Hana no ko Lun-Lun (Lydie aux fleurs magiques en France, 1979), Mahō Shōjo Lalabel (Lalabel en France, 1980). Ces héroïnes ont toutes en commun, excepté Cutey Honey, d'être de très jeunes filles, venant d'un royaume magique, ou ayant une forte empathie avec un tel royaume. Elles possèdent toutes des pouvoirs magiques, mais pas forcement une baguette et/ou une mascotte (ce qui sera par la suite indispensable à toute magical girl qui se respecte, industrie du jouet oblige), et les utilisent dans leur vie de tous les jours, le plus souvent pour résoudre les petits problèmes de leur camarades de classe, parfois pour lutter contre un ennemi récurrent (cas de Megu-chan) ou pour poursuivre une quête (cas de Lun-Lun). Peu à peu, l'idée du secret, partagée par la spectatrice, s'immisce dans ces séries : les pouvoirs magiques doivent rester connus de la magical girl et de sa jeune spectatrice seules, ce qui renforce le sentiment de connivence entre les deux. À noter qu'il est manifeste dans le cas de Cutey Honey que le terme de Magical girl était vraiment utilisé dans un but commercial à l'époque par la Toei, cette série adaptée de l'œuvre de Gō Nagai mettant en scène une jeune androïde plantureuse n'ayant plus grand chose à voir avec les petites filles du royaume des sorcières vues précédemment...

Le genre ne faisant plus recette au début des années 1980, la Toei animation abandonne ce type de série. C'est Ashi Productions qui reprend alors le flambeau en 1982 avec Mahō no princess Minky Momo (Gigi en occident), qui sera distribuée en France par Harmony Gold, et marquera les esprits de manière définitive. Elle pose les bases de ce que va alors devenir la magical girl : princesse d'un royaume magique, Gigi possède une baguette magique qui lui permet de se transformer en adulte ayant des capacités hors du commun dans un domaine précis pour résoudre des petits soucis de la vie quotidienne. Chaque bonne action, prise en compte par une couronne magique, permet au royaume magique de se rapprocher un peu plus de la Terre, dont il s'est détaché lorsque les gens ont cessé de croire au merveilleux. Gigi est accompagné de 3 mascottes qui veillent sur elle. Gigi introduit également le fameux concept de la crise au milieu de la série, c'est-à-dire un passage très stressant dans lequel la magical girl perd en général ses pouvoirs, que l'on retrouve dans le film de Hayao Miyazaki Kiki la petite sorcière. Dans le cas de Gigi, l'événement de crise est d'une nature plus choquante.

Tous ces concepts se retrouvent dans les séries du Studio Pierrot, qui va alimenter le marché pendant plusieurs années avec 5 séries : Mahō no Tenshi Creamy Mami (Creamy, adorable Creamy, vue sur la 5 puis sur TF1, 1984), Mahō no star Magical Emi (Emi magique, 1985), Mahō no fairy Pelsia (Vanessa ou la magie des rêves), Magical Idol Pastel Yumi (Suzy aux fleurs magiques) et enfin, bien plus tard, Mahō no stage Fancy Lala.

On peut donc définir la magical girl telle qu'elle était à l'apogée du genre, comme une petite fille héroïne d'une histoire intégrant la plupart des éléments suivants :

* des pouvoirs magiques, qui lui sont soit innés soit confiés pour une durée limitée, dans le but de faire le bien autour d'elle dans sa vie quotidienne. Lorsque la magical girl provient d'une royaume magique, on retrouve la notion d'apprentissage et d'intégration au monde des humains;
* une liaison à un royaume magique d'une manière ou d'une autre (princesse de ce royaume, prêt de pouvoirs magiques par un habitant de ce monde, parents éloignés originaire de ce royaume...);
* une baguette et/ou des compagnons magiques, ayant un rôle de mentor/protecteur;
* un costume reconnaissable, qui peut changer lorsqu'elle pratique sa magie, en général assez court et très mignon;
* une scène de transformation récurrente, ou au moins une façon d'employer sa magie récurrente, et attendue par le téléspectateur;
* la notion de secret : les pouvoirs magiques ne sont connus que de l'héroïne et de la spectatrice;
* et bien sûr, toute une cohorte d'amis et de bons sentiments.

Source Wikipedia


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/caline-08
bily


avatar

~ Obstinée ~
Obstinée

Inscrit le : 11/08/2011
Messages postés : 14386
Age : 38
Vierge


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 5913


MessageSujet: Re: Qu'est ce que les dessins animés magicals girls? Lun 14 Avr 2014 - 21:47

J'ai une affinité particulière pour ce genre de série!
Mes préférées entre autres sont:

lydie et la fleur aux sept couleurs
émi magique
le monde enchanté de lalabel
susy aux fleurs magique
cherry miel

et un peu moins:

meg la sorcière
makko
sally la petite sorcière
magique tickle

 Smiley26  Smiley26  Smiley26 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qu'est ce que les dessins animés magicals girls?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permissions des habitantsVous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Souvenirs en Dessins Animés :: Les dessins animés anciens (créés avant 1997) :: Les shojos-