Faites que la nostalgie de nos dessins animés reste à jamais gravée dans nos mémoires..

AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Saint Seiya La série Abrégé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Saint Seiya La série Abrégé Ven 30 Avr 2010 - 23:11

Bon voila je savais pas trop ou mettre sa, c'est une parodie de Saint Seiya qui me fais rire au point de chialer ! Elle a été faite par un fan (CDZAbridged) qui a d'ailleur son propre site (http://cdzlsa.blogourt.fr/) Pour l'instant il n'y a que 7 vidéos, je n'en mettrais qu'une pour le moment.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97906
Age : 32
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Ven 30 Avr 2010 - 23:25

Ahahah

J'ai bien rigolé, pas mal mdrrrr

Si y'en a d'autre n'hésite pas


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/caline-08
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Ven 30 Avr 2010 - 23:39

Bon ben je vais mettre les autres (certaines vidéo le son est tres mauvais, vaut mieux regarder sur le site, et quand vous comprenez pas ce qu'ils disent y'a aussi le dialogue sur le site)














"Plait-il"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 12:13

Mortel :)

J'aime particulièrement les petites remballes envoyées à Andromède Smiley5
"le 7e sens ? l'intuition féminine ?"

et Aldébaran en videur de boîte sud américain, ça roxe ^^ On retrouve un peu le genre d'humour des "Chevaliers de l'horoscope".

Par contre, je serai un peu critique sur la bande son, pas toujours bien équilibrée avec les paroles. Mais ce n'est qu'un détail.

Je recommande aussi le psycho test bidon qui suit, tiré de l'excellent fanzine Mangazone de juillet 1992 :







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Césare


avatar

~ Complaisant ~
Complaisant

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 23417
Age : 37
Sagittaire


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 3825


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 13:29

Shun : "Faisons comme si on avait rien vu"
Shiryu : "c'est déja fait"

LooooooL


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 13:33

Shiryu : "le 7e sens ? j'ai déjà du mal à en avoir 5 "

XPLDR


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 13:44

Voila le texte pour chaque épisode, pour ceuw qui n'ont pas compris une phrase ou un mot :

Episode 1

NARRATEUR: Précédemment..!

A la clinique de la Fondation Graad.

DOCTEUR BIGLEUX: Il n'est plus en danger, mais il ne retrouvera jamais la vue...

SEYAR: (dans un ralenti dramatique) Noooooooon !

DOCTEUR BIGLEUX: Cet imbécile s'est crevé les yeux, vous vous attendiez à quoi ?

Jet privé de Mlle Saori.

SHUN & HYÔGA: Nous allons au Sanctuaire.

SAORI: Quelqu'un veut du poulet ?

SEYAR: (même ralenti que tout à l'heure) Ouiiiiiiiiiii !

Le jet privé atterrit au Sanctuaire.

SHUN & HYÔGA: Nous voilà au Sanctuaire.

HOMME MASQUE: Le Grand Pope vous attend, Mlle Saori.

SHYRIÛ: Moi aussi, je vous attendais !

SEYAR: Shyriû ?! Ha ha ! Vieille fripouille ! Alors, toujours aveugle ?

SHYRIÛ: Oui.

SEYAR: (re-ralenti über-classe) Nooooooooooooooon !

[J'adore cette séquence]

HOMME MASQUE: Voici les 12 Maisons du Zodiaque, chacune gardée par un Chevalier d'Or... (enlevant son déguisement) Mais vous n'y arriverez jamais vivants ! Nuah ha ha ha !

TOUS: AH !

SAORI: (d'une voix assez bizarre) Uaaaaaargh !

NARRATEUR: Maintenant...!

SAORI: AAAAH-j'ai mal. (pensée) Oh, ma vie défile devant mes yeux...

Flash-Back.

La petite Saori Kido, jouant au cheval avec Jabu, avec en fond sonore le thème de la série Bonanza.

PETITE SAORI: On va faire comme dans les cassettes-vidéos bizarres de Pépé ! (fouettant sa monture) Allez, YAAAH ! Allez, hue, cochonne, je sais qu't'aime ça !

Fin du Flash-Back.

SAORI: Et je n'ai aucun regret. (s'évanouissant) Oh...

SEYAR: Non, ton Altesse ! (prenant Saori dans ses bras) Oh, non, trop tard, elle est morte ! Frappée dans la fleur de l'âge - et dans les nichons aussi... Que sommes-nous, pauvres mortels, face à la main cruelle du Destin ? (déposant délicatement sa déesse bien-aimée sur le sol) Dors bien, bel ange. Repose en cette terre sacrée qui t'a vu naître et périr... Woah, qu'est-ce que j'parle bien !

HYÔGA: Hé, la gosse de riche est morte ! Profitons-en pour échapper à l'emprise de la Fondation !

SHUN: Oui, faisons comme si on avait rien vu !

SHYRIÛ: C'est déjà fait !

SEYAR: Oh, un peu d'respect ! Vous pourriez attendre qu'on la mette dans un drakkar et qu'on y foute le feu...!

SAORI: Hé, m'enterrez pas trop vite.

SEYAR: AH ! Un zombie !

SAORI: (souffrant) Seul le Grand Pope pourra retirer la Flèche d'Or... C'est notre ennemi juré, mais je suis sûre qu'il acceptera si on lui demande gentillement. Allez le chercher. Moi je reste ici avec cette flèche judicieusement plantée entre mes deux seins...

Plan serré sur la flèche judicieusement plantée entre ses deux seins.

Sifflement admiratif.

SAORI: Bonne chance, Chevaliers. Que brûle votre Cosmos...

Elle s'évanouit.

Gros plans successifs de chaque Chevaliers, qui semblent ravis de ce qu'ils ont sous les yeux (quand ils en ont).

Re-plan serré sur la flèche et les seins, cette fois accompagné d'un bruit de klaxon.

Saori rouvre un œil, puis deux.

SAORI: Arrêtez d'vous rincer l'œil, et filez ! Je meurs, moi, merde !

SEYAR: On est parti !

Séquence d'intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.

Revêtus de leurs Armures de Bronze, nos 4 compères montent les marches menant à leur destin, avec un extrait de Step by Step, des News Kids On The Block (car c'est plus épique).

SEYAR: Regardez - ceux qui peuvent -, la Maison du Bélier !

HYÔGA: Y'a pas l'air d'avoir foule...

SHYRIÛ: Parfait, profitons-en !

Quelqu'un sort de la Maison du Bélier : Mû, le Chevalier d'Or du Bélier (étonnant) !

SEYAR: Oh-oh !

SHYRIÛ: (qui, naturellement, n'a pas vu le Chevalier d'Or sortir) Taï-aut ! (fonçant tête la première) Yaaaaaaaaaaaah !

SEYAR: Euh, Shyriû, attends ! Y'a quelqu'un qui-

SHUN: Laisse-le, sinon il n'apprendra jamais...

Le final de l'Ouverture de Guillaume Tell (de Rossini) retentit, soulignant la charge héroïque (et suicidaire) de notre aveugle préféré.

SHYRIÛ: Ya-aaaah ! (freiné dans son élan par le Chevalier d'Or) Oh ? (projeté en arrière) Duaaaaah !

Shyriû s'écrase lamentablement contre une paroi rocheuse, le tout avec une musique-à-bide de bon ton.

HYÔGA: Oh, j'crois qu'on a un running-gag.

SEYAR: Plaît-il ?

MÛ: Salut les kids, je suis Mû du Bélier, et malgré mon character-design, je suis un homme.

SHYRIÛ: Mû ? L'ermite des Montagnes qui répare les Armures ?

KIKI: (apparaissant par téléportation) On a ouvert une succursale au Sanctuaire !

SEYAR: Kiki ?!

HYÔGA: Super, on a même un comic relief...

MÛ: Kiki, tu sais c'qui t'reste à faire...?

Kiki s'approche de Seyar, et commence à l'inspecter.

MÛ: J'l'ai pris comme associé.

SEYAR: Lui, associé ?!

MÛ: Il est un peu lourdingue, mais il a l'sens des affaires...

SEYAR: (tandis que Kiki inspecte son caleçon, d'un air grivois) On peut savoir c'que tu regardes ?

MÛ: T'inquiète pas, il fait qu'inspecter les Armures, il peut voir à travers la matière.

SHUN: Quel pouvoir merveilleux !

MÛ: (à Kiki) Alors, t'en penses quoi ?

Kiki lui répond par un petit rire sournois qui en dit long.

MÛ: (jouant très mal) Ah, ben c'est bien c'que j'pensais, hein, ces Armures ont trop combattu...

SEYAR: Quoi ?! Bon d'accord, c'est d'la seconde main, mais elles tiennent la route ! Puis elles sont faites pour ça, non ?

MÛ: J'peux pas vous laisser repartir avec ça, ce serait criminel. Mais vous avez d'la chance, je suis l'homme de la situation. Car oui, je suis un homme.

KIKI: Ca va nous prendre une bonne heure pour réparer tout ça...

SHYRIÛ: Une heure ? Pourquoi une heure ?

KIKI: On est payé à l'heure.

HYÔGA: Ca doit être comme ça qu'il s'est offert une Armure en or...

MÛ: Rah allez, j'vous connais, et en plus vous m'êtes sympathiques. J'vous fais ça à un prix d'ami. Mais j'vous préviens, c'est exceptionnel, hein, j'veux pas couler la boutique...

SEYAR: Hum... Un type au look ambigu qui vit loin de toute juridiction avec un gosse à moitié à poil qui s'appelle Kiki... Aucune raison d'pas lui faire confiance ! (se tournant vers ses compagnons) Allez, tout l'monde cul nu !

SHUN: Ben ça...! Si j'avais su qu'il suffisait de demander !

L'Horloge du Sanctuaire sonne son premier coup. Une première flamme s'éteind.

[Une heure plus tard...]

SEYAR: Euh... Je sais qu'c'est pas beau d'réclamer, mais on a une demoiselle en détresse sur le feu... Donc, si vous pouviez vous magner, ça... Ce serait bien.

Mû s'affaire toujours près des Armures, les recouvrant de poussière étoilée.

SEYAR: En plus, j'ai déjà essayé : même assaisonnée, une Armure, c'est pas bon.

MÛ: Ben voilà, j'ai fini.

SEYAR: Ha !

Sur la musique des Power Rangers, nos héros revêtent leurs Armures respectives. Accessoirement, c'est la même séquence d'animation que celle de l'intro...

SHYRIÛ: Si je puis me permettre, j'ai une impression de déjà-vu...

HYÔGA: Normal, c'était la séquence d'intro...!

SEYAR: (émerveillé comme un moustique devant un halogène) Wouaah ! Merci, Mû. Malgré ton allure androgyne et ton nom monosyllabique, tu nous as bien aidé. Tu es un homme bien !

MÛ: J'suis surtout bel et bien un homme.

SEYAR: Maintenant... On va tabasser tes confrères !

MÛ: Ah, ce sera pas si simple ! Car... Comme le disait le film Iron Man, c'est pas l'Armure qui compte, mais celui qui est à l'intérieur - et ouais, ça calme. Savez-vous au moins ce qu'est... Le Septième Sens ?

SEYAR: Le sens inverse ?

HYÔGA: Le sens interdit ?

SHUN: L'intuition féminine !

MÛ: Bah dites pas des trucs au hasard, non plus...

SHYRIÛ: Moi j'arrive même pas à en avoir cinq, alors un Septième...

MÛ: Pour faire simple, le Septième Sens englobe tout les autres, et fait exploser votre Cosmos...

Il ferme les yeux. Un fond étoilé illustrant ses propos apparaît derrière lui.

MÛ: Le tout avec plein d'effets pyrotechniques et des ch'tiotes n'étoiles qui brillent.

SEYAR: (décidément plus attiré par ce qui brille qu'une pie) Wouaaaaaaaaaaah !

MÛ : (tandis que le fond étoilé disparaît comme il est venu) 'Fin bon, vous verrez ça par vous-mêmes, moi j'sais comment on fait, demmerdez-vous, maintenant.

KIKI: Bon, c'est pas tout ça, mais il est temps d'passer à la caisse...

SHYRIÛ: La quoi ?!

HYÔGA: La quoi ?!

SHUN: La quoi ?!

Mû ferme les yeux, et les rouvre dans un bruit de caisse enregistreuse : le sigle "$" remplace ses pupilles.

KIKI: Vous pensiez tout d'même pas qu'on vous ferez ça à l'oeil ?

MÛ: On a remonté les ceintures, resserré les épaulettes, et changé les talons... Ce qui nous fait un total TTC de 1500 par tête de pipe.

KIKI: Devis inclus.

Plan fixe sur Seyar.

"Gloups".

MÛ: Vous avez d'quoi payer, n'est-ce pas ?

SEYAR: (souriant hypocritement) Maiiiiiiis... Bien sûr. J'ai... (s'enfuyant en courant) ON S'CASSE !

Les autres le suivent, laissant Mû et Kiki pantois.

SEYAR : Salut les couillons ! Ha ha ha ha !

MÛ: Kiki, j'crois qu'on s'est fait pigeonner.

KIKI: C'est d'bonne guerre, patron...

MÛ: Allez, viens. Pendant leur absence, on va s'occuper d'Athéna...

KIKI: Oui... On va bien s'occuper d'elle.

MÛ: Ha ha.

KIKI: Ha ha.

MÛ & KIKI: (avec une musique inquiétante) HA HA HA HA HA HA !

MÛ: J'parlais de veiller sur elle, hein.

KIKI: Moi aussi.

Fin.

[Et de un !]

Stinger : Mû chantant Sans Contrefaçon, de Mylène Farmer.

KIKI: Hé, patron, j'peux avoir un stinger, moi aussi, s'il vous plaît-s'il vous plaît ?

MÛ: Bon, d'accord, mais rien qu'un.

KIKI: Ouais ! Bon, Trois, quatre...

La Chanson de Kiki se lance. On voit Kiki faire ses facéties habituelles. S'ensuit une scène où il est endormi... Dans les bras de Shiryû ?!

SHYRIÛ: Euh, c-cette image est sortie de son contexte !

Episode 2

Au pied des 12 Maisons du Zodiaque.

KIKI: (se penchant au-dessus de Saori) Hum ?

MÛ: Bon alors ça, tu vois, c'est c'qu'on appelle une fille.

KIKI: Fiiiiiiille.

MÛ: Ouais. Des seins, une robe, les cheveux longs... Une fille.

KIKI: Euh... Mais la Flèche d'Or en plein coeur, c'est normal ?

MÛ: Alors là, tu m'poses une colle.

Escaliers menant à la seconde Maison, celle du Taureau.

Seyar et ses copains font des "ta-da-da-da", sur l'air des Chevaliers du Zodiaque, de Bernard Minet (notre héros à tous).

C'est alors qu'ils se jettent droit dans la bataille... et aussi dans un mur invisible, contre lequel ils s'écrasent.

Musique-à-bide.

SEYAR: (se relevant) Humpf ! Ben ça ! J'ai l'impression d'être Shyriû !

SHYRIÛ: Hin-hin, super marrant...

Une silhouette menaçante surgit de l'ombre, accompagnée d'un rire tonitruant.

ALDEBARAN: Je suis Aldébaran, Chevalier d'Or du Taureau. Et c'est moi qui dit qui qui rentre, et qui qui rentre pas...

SEYAR: Et nous, on peut rentrer ?

ALDEBARAN: Désolé, vous n'avez pas le profil de la Maison. Alors, vous restez dehors.

SEYAR: Mais-euh, soyez pas vache ! On est venu de loin !

SHYRIÛ: Et... On a une bouteille à l'intérieur !

HYÔGA: On a même ramené une fille !

SHUN: (gêné) Ho, c'est un peu plus compliqué que ça, vous savez... Tout petit déjà, quand je regardais Candy à la télévision, je me disais que...

HYÔGA: Shun, je parlais de Saori.

Silence.

SHUN: Je rougis, là, non ?

ALDEBARAN: N'insistez pas, c'est réservé aux habitués. Alors, vous restez dehors.

SEYAR: (irrité) Est-ce qu'on peut au moins lancer la séquence d'intro ?

ALDEBARAN: Vous pouvez au moins lancer la séquence d'intro. Mais vous faites ça dehors !

Séquence d'intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.

SEYAR: "Accolé" !

ALDEBARAN: Non.

SEYAR: "Accompli" !

ALDEBARAN: Non.

SEYAR: "Acconage" !

ALDEBARAN: Non.

SEYAR: "Accordéon".

ALDEBARAN : Puisque je te dis qu'y'a pas de mot de passe ! Arrête de t'obstiner !

HYÔGA : Il y tient.

SEYAR: Rah ! Au début j'l'aimais bien, mais maintenant j'peux plus l'supporter ! J'vais lui couper les deux oreilles et la queue !

ALDEBARAN: Gné ?

SHUN: Hé, attention, Seyar !

SEYAR: Ne t'inquiète pas, Shun, espèce de p'tit coquin. C'était une façon de parler ! Je faisais en fait référence à l'art de la Tauromachie, qui consiste à-

SHUN: Non, j'veux dire : attention au Chevalier d'Or !

SEYAR: Plaît-il ?

Un solo de trompette indiquant la charge du Taureau résonne.

De même que la tête de Seyar, une fois qu'il se soit pris de plein fouet le Chevalier d'Or...

SEYAR: Nya-ha-ha-haaaa !

HYÔGA, SHYRIÛ & SHUN: Olé !

SEYAR: Red Bull donne des aîîîîîîles !

Seyar heurte les nombreux murs de la Maison.

SEYAR: Ha ! Euh ! Hi ! Oh ! Uh !

Un compteur indiquant le nombre de cloisons abattues apparaît.

Le message New record ! s'affiche, une fois le dernier mur détruit.

SEYAR: Aaaaah ! Il a pas d'problème d'isolation... Ouch ! Oh-oïe !

Il tombe au sol.

ALDEBARAN: C'est une Maison de standing, ici, nous n'acceptons pas les simples Chevaliers de Bronze !

SEYAR: (salement amoché) Oh, écrase, tu veux...?

Une idée perce dans l'esprit d'Aldébaran en entendant ces mots.

Il lève le pied.

SEYAR: Tiens, j'ai gaffé.

ALDEBARAN: (voulant écraser Seyar) Yaaaaah !

SEYAR: (arrêtant le coup de pied avec ses mains) Ah ! 'Fallait pas l'prendre au pied de la lettre !

ALDEBARAN: C'est justement le mien que tu vas prendre... Dans la figure ! Ha ha ha ha !

SEYAR: (admiratif) Ho ! Très bien répliqué !

ALDEBARAN: Merci.

Seyar tient bon, mais la pression exercée par Aldébaran est trop forte pour lui.

Il lâche, et s'enfonçe dans le sol.

SEYAR: Aaaaaaah ! Les cailloux, mes mortels ennemis...!

ALDEBARAN: A défaut de rester sur le carreau, tu resteras sous le carrelage !

Le Chevalier d'Or rit de bon coeur, tandis que notre héros plonge dans les Ténèbres aux teintes verdâtres de son subconscient.

SEYAR: (pensée) Où suis-je donc ? Quelle étrange sensation... Comme si je flottais dans du sirop à la menthe...!

Une voix s'élève.

SAORI: N'abandonne pas Seyar, tu dois t'éveiller au Septième Sens... Et accesoirement me sauver.

SEYAR: Allô, qui est à l'appareil ?

Une Saori géante apparaît.

SAORI: C'est moi, Seyar... Saori.

SEYAR: AH, SAORI ! Elle est revenue pour me hanter !

SAORI: Hé, je suis mourante, pas morte ! Nuance...

SEYAR: Peuh ! Mais bien sûr...

SAORI: Puisque j'te l'dis ! Ce que tu vois est mon Cosmos, qui t'envellope d'une chaleur douce et apaisante...

SEYAR: (pensée; jetant un coup d'oeil furtif à l'énorme décolleté qui s'offre à lui) C'est clair que je risque pas d'attraper froid avec des doudounes pareilles... Oh, mon vieux !

Une autre voix s'élève, bien moins doucereuse.

MARINE: Seyar, pauvre merde !

SEYAR: Ah, s'cusez-moi, j'ai quelqu'un sur une autre ligne... Aaaaallô ?

Une Marine géante apparaît, engueulant son ancien élève.

MARINE: Seyar ! Bouge-toi les fesses avant que j'te les botte !

SEYAR: Oh, Marine. Toi aussi, t'es morte ?

MARINE: (sur le ton de la conversation) Non, moi je suis un souvenir, une vision de ton esprit, mais là n'est pas la question... (sur un ton autoritaire) Souviens-toi de ton entraînement, Seyar ! La solution pour déjouer la technique du Taureau t'apparaîtra comme le poing au milieu de la figure !

SEYAR: (pensée) Me souvenir ? Oui...

Flash-back. Le Sanctuaire.

Marine, armée d'un katana, toise Seyar (enfin, j'imagine, avec son masque, on voit pas bien).

SEYAR: (voix off) C'était pendant mes années d'entraînement au Sanctuaire... Marine m'enseignait la technique du sabre japonais, qui, comme chacun sait, allie défense et attaque. Pour ma part, je portais une petite jupette traditionnelle, un peu courte, mais pas vulgaire...

SHUN: (voix off) Oh, moi j'aime bien !

HYÔGA: (voix off) On en voit un peu trop à mon goût !

SHYRIÛ: (voix off) De quoi vous parlez ?

Le souvenir s'arrête sur image (si, ça se dit).

SEYAR: Hé ! Qu'est-ce que vous faites ici, vous autres ?!

SHYRIÜ: Ben, on apparaît à peine dans cet épisode, alors...

SEYAR: Ecoutez, c'est un moment important de l'intrigue, vous avez rien à faire ici.

SHUN: Soit sympa, Seyar !

SEYAR: (catégorique) Foutez-le camp d'mon flash-back !

Shun, Hyôga et Shyriû s'en vont en maugréant, et ferment la porte derrière eux.

SEYAR: Bon, où en étais-je ? Ah oui ! (continuant son récit) Le sabre japonais avait un défaut : une fois sorti de son fourreau, on pouvait facilement parer l'attaque, et répliquer à grands coups de pied dans les ovaires... (on le voit frapper Marine) Même si frapper une femme, c'est pas super sympa... Mais c'est bien sûr ! C'est ça la solution pour battre le Chevalier du Taureau...!

Fin du Flash-back.

SEYAR: Il me faut une arme !

Seyar reçoit un énorme coup sur la tête.

Aïe.

MARINE: (exaspérée par la bêtise de son pupille) Mais non, triple buse ! Tu dois pousser le Chevalier du Taureau à décroiser les bras, et ainsi pouvoir le vaincre !

SAORI: Et accessoirement me sauver.

SEYAR: (pensée) Ah ouais ! Ha ! Heureusement que j'suis japonais, sinon j'aurais jamais compris cet exemple...

Retour à la surface, avec Aldébaran.

ALDEBARAN: T-seuh ! Je crois que comme un épargnant, il a eu son compte ! Ha ! Ha ha ! Ha ha... (il se retourne pour faire partager son trait d'esprit, mais...) Ah ben oui, y'a plus personne...

Il s'en va.

Une Cosmo-énergie se met à briller.

ALDEBARAN: Hein ?!

Seyar ressort de son trou, avec en fond sonore The Power, de Snap!.

ALDEBARAN: Oh, la vache !

SEYAR: (atterissant maladroitement) Woh, encore un peu, et j'loupais mon entrée.

ALDEBARAN: (décontenancé) Mais-je-que-comment- tu...?

SEYAR: ("traçant" les 13 étoiles de la constellation de Pégase avec ses poings) Ha ! Toutes ces belles paroles ne serviront à rien, Chevalier du Taureau ! Tu fais de la discrimination aux portes de ta Maison, et c'est pas bien ! Pour ça, je vais te punir, au nom de la Lune ! (arrêtant son mouvement classieux) Non, attend, ça c'est Sailor Moon. Enfin bref... Il est temps de prendre le taureau par les cornes ! (il lance son attaque) Les Météores de Pégaaaaaaaaaaase !

ALDEBARAN: (que les météores chatouillent à peine) Si tu crois m'impressionner avec tes étincelles, tu te fous le doigt dans l'oeil !

Les météores s'accélèrent, devenant bientôt une comète de lumière.

ALDEBARAN: Hmm ? Oh, c'est pas normal, ça ! OH ! (la comète fonce sur lui) Uaaaaaaaah ! Est-ce que ce monde est sérieux ?!

La déflagration envoie valdinguer Seyar et Aldébaran, ce dernier s'écrasant sur le sol avec fracas.

Un cratère témoigne de la puissance de l'attaque (c'est pas du pipi d'chat, le Septième Sens).

Le Chevalier d'Or se redresse péniblement.

ALDEBARAN: (pensée) Quel adversaire redoutable ! Heureusement, il a été anéanti par sa propre attaque, je n'aurais plus à l'affronter... Hé hé hé ! (regardant autour de lui) Oh ! Non !

La Maison du Taureau est en ruine.

ALDEBARAN: Oh, regardez-moi ce massacre, on dirait un décor de Ken le Survivant ! (soupirant) Je récupèrerai jamais mon bail...

SEYAR: (hors-champ) C'est toi qui va dire "au revoir" !

ALDEBARAN: Hein ?!

SEYAR: (plongeant vers son ennemi, prêt à frapper) J'vais t'découper en quartiers de boeuf ! Ha ha ha ha ha ! MEUUUUUUUUUURS !

ALDEBARAN: Nooooooooon !

Trop tard. Seyar porte son coup.

La corne gauche du Taureau vole dans les airs, et se plante dans le sol.

Gag.

SEYAR: (hypocrite) C'est tout à fait ce que je voulais faire...

Aldébaran se met à pouffer, puis part dans un fou rire, au grand étonnement de Seyar.

[La Vache Qui Rit.]

ALDEBARAN: (finissant son fou rire) Ha, je me suis trompé, Chevalier Pégase !

SEYAR: Oh ?

ALDEBARAN: Je te prenais pour un moins-que-rien, mais en fait tu es un VIP. Tu peux donc rentrer !

SEYAR: (l'air peu concerné) La joie me submerge.

Shun, Hyôga et Shyriû choisissent ce moment pour refaire leur apparition.

Ils courent vers leur compagon, le félicitant pour son exploit.

SHUN: Tu as été formidable ! On était planqué derrière une colonne, mais on a tout vu !

SHYRIÛ: Peuh ! Parle pour toi...

HYÔGA: On va pouvoir passer, maintenant !

ALDEBARAN: (d'un ton sec) Je ne crois pas, non...

SHUN, HYÔGA & SHYRIÛ: Hein ?!

ALDEBARAN: Vous, vous n'êtes toujours pas sur la liste, alors vous restez dehors ! Seul Seyar a le droit de rentrer.

SHYRIÛ: (confiant) Pas de soucis. On est avec lui !

ALDEBARAN: C'est vrai, Seyar ? Ils sont avec toi ?

SEYAR: Hum... C'est la première fois que j'vois ces types !

SHYRIÛ & HYÔGA: Quoi ?!

SEYAR: Parfaitement ! Je ne les connais ni d'Eve, ni d'Adam Sandler !

SHYRIÛ: (posant la main sur l'épaule de son ami) Seyar. Arrête de faire ton cake, on est une équipe !

SEYAR: (se dégageant) Ah, ne me touche pas avec tes sales pattes, le gueux ! Vous avez entendu c'qu'a dit l'armoire à glace ? Cette maison est réservée au gratin dauphinois ! Vous, les ringards, vous dégagez. On veut pas de vous ici, nous n'avons pas les mêmes valeurs !

HYÔGA: Mais, Seyar...!

SEYAR: (sans lui prêter attention) Sur ce, j'vais vous laisser vous débrouiller avec le gros monsieur, et j'vais m'en aller en riant d'une façon plutôt snob. Allez, adios les minables !

Seyar quitte la Maison du Taureau, en riant, il est vrai, d'une façon plutôt snob.

ALDEBARAN: Je crois que j'ai crée un monstre.

Hyôga, Shyriû et Shun acquiescent.

Fin.

Stinger : La Chanson du Toréador, tirée de l'opéra Carmen, de Georges Bizet.

Extérieur de la Maison du Taureau.

Aldébaran est seul.

MÛ: (hors-champ) Ben déjà qu't'avais qu'un sourcil...!

ALDEBARAN: Hmm ?

MÛ: (apparaîsant par téléportation) Bah maintenant t'as plus qu'une corne ! Ha !

ALDEBARAN: Si tu protégeais mieux ta Maison, ça serait pas arrivé !

MÛ: (s'approchant de son collègue doré) Roh, fais pas la gueule... Pour m'faire pardonner, j'te la répare. J'te fais ça à un prix d'ami...

ALDEBARAN: (amusé) Hé hé ! Je les connais, tes prix d'ami : ça va me coûter la corne droite pour réparer la gauche ! Ha ha ha ! (soupir) Ca m'apprendra... Seyar et les autres étaient plus combatifs qu'ils n'en avait l'air. Mais leur cause était juste, c'est pour ça que je les ai laissé passer...

MÛ: Euh oui, moi aussi ! Le coeur pur, la noble cause, les p'tits oiseaux, c'est pour ça que j'les ai laissé passer, hein ! Sinon, 'faut pas croire, ils morflaient !

ALDEBARAN: Mais moi, c'est pareil !

MÛ: Et ouais !

Silence.

MÛ: Ils sont trop forts pour nous.

ALDEBARAN: On est des merdes.

Source

http://cdzlsa.blogourt.fr/

Hm Moi ce que je prefere c'est dans le 7 où Hyoga nous sort : Espece de monstre ! elle était morte et vous l'avez tué ! Ou alors dans le 2 : Redbull donne des aiiiiles ! et Les cailloux mes mortels ennemis !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShinichiKudo


avatar

~ Divinité ~
Divinité

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 107918
Age : 33
Taureau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 18277
Classement : Médaille d'Or

En ligne

MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 13:56

C'est marrant cette parodie. J'aime bien quand Shiryu dit qu'il ne reste plus que 9 heures pour venger la mort de Saori et qu'après contestation de Saori Seiyar rectifie en disant qu'il reste encore 9 heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 15:10

Maison 3

La troisième Maison, celle des Gémeaux.

[Ceci n'est pas une Maison des Gémeaux.]

Nos héros, prêts à rentrer.

SEYAR: (déterminé) Allez : qui m'aime me suive !

Seyar s'élance vers son destin.

Seul.

Il ressort, retrouvant Hyôga, Shyriû, et Shun, restés sur le seuil de la Maison.

SEYAR: C'est pas drôle, et vous le savez.

Séquence d'intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.

SEYAR: (plutôt vexé) Bon, ça y est, tout le monde a bien rigolé, ha ha ha, on peut y aller, maintenant ?

Toute la bande rentre.

Une lumière, des bandes noires et blanches intermittentes, Black or White, de Michael Jackson en fond sonore...

C'pas normal, tout ça.

SEYAR: Ca va encore finir en crise d'épilepsie...!

HYÔGA: Là-bas, la sortie !

SEYAR: Déjà ?

Les 4 Chevaliers de Bronze sortent de la Maison, sans avoir croisé personne.

SHYRIÛ: (assez surpris) Et bien, voilà une affaire rondement menée...!

SHUN: (fier) Efficacité nippone.

Ils s'arrêtent, pris d'un doute.

SEYAR: Hm ? (se retournant) Ho ! Mais qu'est-ce que...?

Les revoilà devant l'entrée de la Maison !

TOUS: Hein ?!

HYÔGA: On est revenu à notre point de départ !?

SHYRIÛ: Purée, on n'a vraiment aucun sens de l'orientation...

SEYAR: J'en reste bouche bée !

Seyar, en arrière-plan, en reste bouche bée.

SHUN: Oh...! J'ai la berlue, ou quoi...?

Il y a maintenant 2 Maisons des Gémeaux !

C'vraiment pas normal, tout ça.

SEYAR, HYÔGA & SHUN: Oh !

HYÔGA: J'vois double !

SHUN: Alors, on est deux !

SEYAR: Vous n'êtes pas les seuls : moi aussi, j'vois double !

SHYRIÛ: (irrité) Oui, ben, ça va, pas la peine de frimer...

HYÔGA: Séparons-nous ! Shun et moi, on prend la Maison de gauche, Seyar et Shyriû, celle de droite : répartition des tâches !

SEYAR: On peut savoir qui tu traites de "tache" ?!

Nos amis joignent les poings d'une façon solennelle et pleine de symboles.

HYÔGA: Unissons nos poings en signe d'amitié fraternelle !

SEYAR: Fraternelle ?

HYÔGA: J't'expliquerai...

SHYRIÛ: Qu'au moins un de nous atteigne la Chambre du Grand Pope en un seul morceau.

SHUN: Oui, faisons-en la promesse.

SEYAR: Le dernier arrivé est un Chevalier d'Argent !

[Plus tard...]

Un couloir obscur.

Shun et Hyôga courent comme des dératés.



SHUN: J'ai l'impression qu'on tourne en rond depuis des heures !

HYÔGA: Bah, ça doit être parce que c'est de l'animation japonaise. Souviens-toi des terrains de 10 km de long, dans Olive & Tom...!

Une séquence d'animation japonaise particulièrement répêtitive.

SHUN: Oui, j'vois c'que tu veux dire...

Une voix avec beaucoup trop d'écho pour être parfaitement compréhensible résonne dans la Maison.

GEMEAUX: (nostalgique) Ha, Olive & Tom ! Je me rapelle, j'aimais bien les frères Derrick !

Interloqués, Shun et Hyôga s'arrêtent.

SHUN: Euh, s'cusez-moi, y'a quelqu'un ?

GEMEAUX: (surpris) Quoi ?! Euh, mais que je ne... (à lui-même) Malédiction, ils m'ont entendu. Moi qui voulait les faire courir encore quelques heures pour ensuite les achever aisément, c'est raté...

HYÔGA: Euh... On entend tout c'que vous dites, vous savez.

GEMEAUX: Mais que...! (à lui-même) Hmm ! Ces Maisons zodiacales ont vraiment une acoustique déplorable. Il faudra que j'en parle à la prochaine réunion de co-propriétaires... (à Shun & Hyôga) Euh, ne bougez pas, j'arrive !

HYÔGA: (sarcastique) On attend que ça...

Plan sur le fond du couloir, qui paraît... sans fond.

GEMEAUX: Hem-hem.

Un flash lumineux apparaît.

GEMEAUX: (avec une voix démoniaque) Mouah ha ha ha ha ! Je suis le Chevalier d'Or des Gémeaux, héritier des pouvoirs de Castor et Pollux (un castor et Pollux, du Manège Enchanté, surgissent à l'écran) - non, pas ceux-là -, et vous ne sortirez jamais vivants de ce labyrinthe !

SHUN: (jetant un oeil au long couloir où ils se trouvent) Euh... Ca, un labyrinthe ?

HYÔGA: (moqueur) En ligne droite ?

Shun et Hyôga partent dans un fou-rire des plus gênants.

GEMEAUX: (des plus gêné) Oui, quoi, en ligne droite, quoi, hein ? Vous êtes perdus, oui ou non ? Alors ne jouez pas avec les mots ! (retrouvant son ton machiavélique) Je dirais même plus : ne jouez pas avec... Les Gémeaux. Mouah ha ha - elle est bien bonne, celle la !

HYÔGA: (en colère) Rah ! Un tel calembour ne peut rester impuni !

La rage au ventre, il s'attaque au Chevalier des Gémeaux.

GEMEAUX: Ah. Public difficile, ce soir.

HYÔGA: Par la Poussière de Diamaaaaaaaaaaant ! Aaaaaaaaaaaaaaaaah !

Une superbe image fixe prouve la puissance de l'attaque sus-citée.

La Poussière de Diamant atteint le Chevalier d'Or, mais sans le faire vaciller.

Pire : ce dernier annule l'attaque du Chevalier du Cygne (avec un bruit d'aspirateur), et la lui renvoie tel un blizzard antarctique !

Shun et Hyôga s'envolent comme des fétus de paille.

SHUN: On s'est pris un veeeeent !

HYÔGA: Oh, tu vas pas t'y meeeeeettre...!

Ils s'écrasent sur le sol, puis se relèvent péniblement, avec ce petit tremblement de japanimation prouvant qu'ils ont bobo.

SHUN: (souffrant) Oh, je tremble de douleur...

HYÔGA: (souffrant) Ouais, ou alors le mec qui nous dessine est pas très régulier... (pensée) Je ne comprends pas... Comment a-t-il pu résister à mon attaque ? Y'avait une aquarelle, tout de même !

SHUN: Hyôga, il y a quelque chose de bizarre avec ma chaîne !

HYÔGA: (sarcastique) Il lui manque un chaînon ?

La chaîne d'Andromède, d'ordinaire si prompte à toucher l'adversaire de son propriétaire, s'agite toute seule, sans raison, sans but.

SHUN: Elle n'a pas l'air de réagir à la présence de notre ennemi... Pourtant, je l'ai rechargé avant de partir, j'te jure !

HYÔGA: En clair, on est plus mal barré qu'une faute d'orthographe, quoi...

SHUN: Espérons que Seyar et Shyriû ne rencontrent pas les mêmes problèmes que nous...

Transition éclair.

SEYAR: J'ai la désagréable impression que quelqu'un vient de dire quelque chose en totale contradiction avec notre situation actuelle.

SHYRIÛ: C'est-à-dire?

SEYAR: (tandis que la caméra révèle la présence du Chevalier d'Or des Gémeaux) Et bien figure-toi que le Chevalier des Gémeaux est pile devant nous, avec un casque en forme de saladier sur la tête. Ce qui est parfaitement ridicule !

Une flèche avec la mention "casque en forme de cheval" pointe sa tête.

Owned, le Seyar.

SHYRIÛ: (peu convaincu) Hm-hm. Désolé, mon vieux... Mais je ne crois que ce que je vois.

SEYAR: (à lui-même) Et ben on n'est pas couché. (à Shyriû) Tu fais c'que tu veux, Saint Thomas, mais moi j'vais finir ça à coup de poing de Pégase, ça va aller vite fait ! (attaquant) Ah ! Le poing de Pég...!

SHYRIÛ: (attrapant son bras) Arrête !

SEYAR: Sale traître ! Je l'savais...!

SHYRIÛ: Crois-en mon expérience oculaire, il y a quelque chose de louche...

SEYAR: (avec un fort strabisme) Plaît-il ?

Shyriû se concentre dans un effet néon des plus 80's, utilisant ses autres sens pour repérer la sortie de la Maison des Gémeaux.

SHYRIÛ: Oui ! Grâce à mes pouvoirs de Daredevil, je vois distinctement la sortie... (à Seyar) Elle est droit devant nous !

SEYAR: (sur le ton de la conversation) Euh, par "droit devant", veux-tu dire en direction de l'énergumène qui nous barre le passage ?

SHYRIÛ: Mmm-oui, c'est à peu près ça.

SEYAR: Oh, alors dans ce cas... (paniqué) ON VA TOUS MOURIIIIIIIIIR !

SHYRIÛ: Y'a deux minutes tu voulais lui voler dans les plumes !

SEYAR: (l'air renfrogné) Oui mais j'ai plus envie, je boude. Mmh.

SHYRIÛ: (exaspéré) Ah, Pégase, ne fais pas ta tête de mule...! On fonce ! Ya-aaaaaaaaaaaaah !

Il tire son compagnon par le bras, les emmenant tout les deux vers une mort certaine.

SEYAR: (paniqué) Ah-ah-aaaaah ! Mais on va droit dans le muuuuur ! - et j'trouve encore le temps de faire de l'humour - Aaaah, c'est la fiiiiiiiiin ! Dites à ma soeur que je l'ai jamais aiméééééééééé... (une lueur blanche les aveugle) ...éééééé... Oh ? Ah, mais...? (se retournant) Hm ? Ho !

Seyar et Shyriû sont maintenant hors de la Maison !

SEYAR: On est à l'extérieur de dedans !

SHYRIÛ: (pas peu fier) Et oui... Qui aurait crû que mon handicap serait un avantage ?

SEYAR: C'est vrai, ça, je n'savais pas que les aveugles pouvaient passer à travers les murs !

Gros coup sur la tête.

Paf.

SEYAR: (frottant son crâne endolori) Ah-aïe, ça fait mal aux cheveux...!

SHYRIÛ: Ma cécité m'a évité d'être trompé. Tout ce qu'il y avait dans cette Maison n'était qu'une illusion, ouh-ouh-ouh-ouh, ha-ha.

SEYAR: (l'écoutant à peine) Hm-hm. Oh, mais j'y repense, on a encore de la route à faire ! (se tournant vers les marches menant à la Maison suivante) Hum, par quel chemin est-ce ?

SHYRIÛ: (pensée) Hyôga et Shun doivent se fier à leurs yeux, eux... Espérons qu'ils ne rencontrent pas les mêmes problèmes que nou-

SEYAR: (interrompant ses pensées) Hé ! Pense pas ça, ça va leur porter malheur !

SHYRIÛ: Tu as raison, laissons-les se débrouiller ! (courant vers la prochaine Maison) Je te suis, Seyar !

SEYAR: Si tu veux, mais là j'suis derrière...

Dans la Chambre du Grand Pope.

POPE: Mouah ha ha ha ! Vous avez remporté cette manche, Chevaliers, mais j'ai d'autres tours dans la mienne...! Car grâce aux fantastiques pouvoirs psychiques de mon cerveau, je vais en finir avec vos deux petits compagnons !

Le Grand Pope part dans un rire sardonique du meilleur cru, une transition laissant alors apparaître sa véritable nature : c'est lui, le Chevalier d'Or des Gémeaux !

Oh !

Dans l'une des Maisons des Gémeaux.

Hyôga est étendu sur le sol, meurtri par une attaque de son adversaire.

SHUN: (accourant vers son camarade) Hyôga ! Hyôga, lève-toi !

HYÔGA: (étourdi) Nan, laisse-moi encore dormir, maman. J'm'en fiche que le bâteau coule...

GEMEAUX: Mouah ha ha ha ! Voilà ce qui arrive à ceux qui se moquent d'Arnold Schwarzenegger et de Danny DeVito ! Je vais maintenant faire d'une pierre deux coups... (attaquant Shun) Que s'ouvre une Autre Dimension !

Shun et Hyôga sont précipités dans l'espace, avec étoiles, planètes, et quadrillage en prime.

GEMEAUX: Vous n'échapperez pas à cette dimension parallèle, réalisée par l'équipe du film Tron ! Tout vos espoirs s'envolent... (on voit Hyôga partir à la dérive) Et Hyôga avec, tiens.

SHUN: (appelant désespéremment son compagnon) Hyôga, non ! Si tu quittes la série, on va perdre tout le public féminin ! - Pas qu'ça m'dérange -, mais quand mêêêêême ! (tandis que Hyôga disparaît au loin) HYÔGAAAAAAAAAAAAA !

GEMEAUX: Il errera dans cette autre dimension pour l'éternité... A moins qu'il n'atterrisse dans une des 12 Maisons du Zodiaque, mais 'faudrait franchement qu'il ait le cul bordé de nouilles ! Tu vas d'ailleurs le rejoindre, Andromède, tel un Spoutnik rose-bonbon !

C'est maintenant au tour de Shun de dériver dans l'espace.

GEMEAUX: Bon, par contre, ça prend un p'tit peu de temps à s'mettre en place, alors je te demanderai de ne rien tenter pendant les 20 prochaines minutes, merci.

SHUN: (pensée) Bon, pas d'panique. Certes, je suis en danger de mort, mais cela veut dire qu'Ikki, mon frère, va arriver d'une minute à l'autre, et me sauver la mise en pli. (fermant les yeux, peinard) Donc, comme dirait Frankie : "relax"...

Dans le cratère d'un volcan.

IKKI: (par télépathie) Shun... C'est moi, ton frère : le Phénix ! Je suis en train de me refaire une santé en inhalant la fumée toxique d'un volcan, alors tu vas devoir te débrouiller tout seul. C'est en effet l'épisode où tu deviens un homme... Enfin, autant que possible. Courage, petit frère, relève-toi ! D'autant plus que sous cet angle, on dirait que t'as un double menton ! Hin hin hin !

SHUN: (pensée) Ah ben bravo : me voilà obligé d'affronter mon propre adversaire ! Ah, j'vous jure, c'est vraiment la crise...

Shun se relève, prêt à combattre, au grand désarroi du Chevalier des Gémeaux.

GEMEAUX: Mais, qu'est-ce qu'y'fait ? Ah ben non !

La chanson "Nebula Chain", présente dans l'épisode original, renforce la volonté de notre héros aux cheveux verts.

SHUN: Chevalier des Gémeaux ! D'ordinaire, je n'aime pas me battre, mais je ne suis pas homme...

GEMEAUX: J'me disais bien.

SHUN: ...A me laisser abattre ! Tu vas voir ce qui se passe quand je me déchaîne... Nébullaire !

La chaîne d'Andromède rentre en action, entourant Shun d'une barrière protectrice.

GEMEAUX: (médusé) Par la barbe des soeurs Olsen ! Sa chaîne forme une spirale autour de son corps aux mensurations si troublantes ! On se croirait à une épreuve de GRS - mais avec un p'tit peu plus de poitrine !

SHUN: Chevalier. Sais-tu pourquoi ma chaîne à deux extrémités différentes ?

GEMEAUX: Peu m'importe !

[Vrai dialogue de la VF]

SHUN: Oh, ben, va t'faire foutre ! (lançant sa chaîne) Vague de Tonnerre !

La chaîne bondit comme l'éclair vers le Chevalier d'Or. D'ailleurs elle prend la forme d'un éclair (t'as qu'à voir si c'est bien pensé).

GEMEAUX: Woh-oh, pédale douce, mon petit ! (la chaîne lui saute au visage, et pénétre son casque, où l'on aperçoit l'infini) Non, pas ça,non, ça chatouille...! Hu hu hu !

La chaîne d'Andromède fonce par-delà les galaxies, en direction de sa proie.

SHUN: (hors-champ) A toi, chaîne nébullaire : trouve mon ennemi, puisse-t-il être à des milliers d'années lumières !

[Une dizaine de Maisons plus loin...]

[Oui, c'est moins impressionnant]

Dans la Chambre du Grand Pope.

POPE: (chantonnant) Hm-hm-hm ! (entendant un bruit lointain) Hm ? Qu'est-ce que c'est qu'cette m-

Un passage interdimensionnel est grand ouvert au plafond de la Chambre, et de ce passage sort... La chaîne d'Andromède, qui se précipite vers le Grand Pope !

POPE: AAAAAAAAH ! (frappé en pleine tête) Ouch ! Ca fait bobo...

Son masque tombe, ainsi que son rosaire, qui s'entrelace malencontreusement dans la chaîne (détail important).

POPE: (le visage toujours dans l'ombre, signe d'une identité secrète à garder) Non-mais-oh-euh-mais-euh-hein ! Ca va pas bien, oui ? Il a éraflé mon beau masque de fer avec son machin ! Il est complètement fou, ce type !

L'AUTRE: (en écho schizophrénique dans l'esprit du Pope) ...Dit celui qui entendait des voix.

POPE: Ah, ne me mêle pas de ça, moi ! Ce n'est pas le moment !

L'AUTRE: Andromède a atteint le Septième Sens ! J'ai fait une petite boulette en le sous-estimant... J'ai perdu ce combat, ne me ridiculise pas plus !

POPE: Grrr... D'accord, j'ai gagné, je le laisse passer... Mais ce n'est que partie remise... Que le menton des frères Bogdanoff m'en soit témoin : j'aurai le dernier mot ! Ou je ne m'appelle plus...

Sans transition, retour à la Maison des Gémeaux.

SHUN: (ramenant à lui sa chaîne, via le casque du Chevalier des Gémeaux) J'ai une touche, j'ai une touche !

La chaîne émerge enfin (coup critique à 9999 LP), et le "Chevalier d'Or" tombe à la renverse avec fracas.

Il ne reste en fait qu'une armure vide.

La fanfare de la victoire de la série des Final Fantasy rétentit.

SHUN: (pensée) J'lui ai transpercé la tête avec ma chaîne, j'm'attendais à un peu plus de sang ! Pff... Encore un coup du CSA et de Familles de France... (remarquant le rosaire du Grand Pope, encore accroché à sa chaîne) Ca alors, un rosaire ! (l'air songeur) Qu'est-ce que cela peut vouloir dire...? (silence) Je sais pas. En tout cas il s'accordera parfaitement avec mon p'tit pull marin ! Haaa... Et ben j'ai pas perdu ma journée, moi dis donc !

Il s'en va, en faisant des "la-la-la" à voix haute.

Fin.

[Hyôga reviendra dans l'episode 7, les filles !]

Stinger : La Chanson des Jumelles, tirée des Demoiselles de Rochefort, de Jacques Demy.

Dans la Chambre du Grand Pope.

POPE: Mouah ha ha ! Les Chevaliers du Zodiaque ont gagné une bataille, mais pas la guerre ! Tout ceci n'est qu'un contre-temps... Rien ne m'empêchera de mettre mon plan machiavélique à exécution : (il se lève) tuer la Princesse Athéna ! Mouah ha ha ha...!

L'AUTRE: C'est déjà fait.

POPE: (stoppé dans son élan) Je me demande pardon ?

L'AUTRE: Trémi de la Flèche. Rappelle-moi : je l'ai envoyé tuer la Princesse d'une Flèche d'Or en plein coeur !

POPE: Oh. Oui. (il se rassoit) Mais, qu'est-ce que je fais, maintenant, alors ?

L'AUTRE: Ben... Rien. J'attends.

POPE: Oh. Oui...

Maison 4

Sur le chemin menant à la Quatrième Maison du Zodiaque.
SEYAR: Nous y sommes !
La Quatrième Maison du Zodiaque apparaît à l'écran (incroyable).
SHYRIÛ: La Quatrième Maison du Zodiaque...
SEYAR: D'après les pages horoscope des magazines, c'est celle du Cancer !
[Envoyez vos dons.]
SHYRIÛ: (d'un ton solennel) Seyar, mon ami. Peux-tu me dire où en est l'Horloge ?
SEYAR: Euh... (regardant vers l'Horloge du Zodiaque) Au 4ème Top, la flamme des Gémeaux viendra de s'éteindre.
SHYRIÛ: (grave) Il ne nous reste donc plus que neuve heures pour venger la mort de Saori...
SAORI: (au loin) Je n'suis pas encore morte, espèce de crétin !
SEYAR: Non, Shyriû ! Il ne faut pas dire ça !
SAORI: Ha, enfin !
SEYAR: Il faut rester positif, et se dire qu'il reste encore neuve heures pour venger la mort de Saori !
SAORI: (fulminant) Ouuuuuuuh !
SHYRIÛ: (retrouvant l'optimisme) Oui, tu as raison : il nous reste encore neuve heures !
SEYAR: Peut-être, mais c'est pas beaucoup.
Séquence d'intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
Dans la Maison du Cancer, une ambiance de mort règne.
Mais la brume et la musique qui fait peur doivent y être pour quelque chose...
SEYAR: Brrrr ! Cette musique inquiétante ne m'dit rien qui vaille...!
SHYRIÛ: (marchant sur quelque chose) Oh ? Et crotte... J'crois qu'j'ai marché dedans.
SEYAR: Plaît-il ? (s'approchant) AH, MAIS...!
Shyriû a en réalité mis le pied sur la tête d'un homme sortant du sol !
SEYAR: (sous le choc) Regarde où tu mets les pieds ! Tu marches sur la tête d'un type !
SHYRIÛ: (reculant) Mais euh, il a qu'à pas dormir par terre, lui, aussi...!
SEYAR: Aaah ! Des têtes de types ! Y'en a partout sur les murs !
SHYRIÛ: Tu es sûr ?!
SEYAR: C'est ça, ou alors c'est le papier-peint le plus moche que j'ai jamais vu ! (de moins en moins rassuré) Oh, j'aime pas ça, Shyriû ! J'aime pas...
MASQUE-DE-MORT: Bouh.
Seyar pousse un cri strident particulièrement effémininé.
MASQUE-DE-MORT: Bienvenue dans l'antre de Masque-de-Mort, Chevalier d'Or du Cancer !
SHYRIÛ: Masque-de-Mort ! J'aurais dû m'en douter...
MASQUE-DE-MORT: (amusé) Tiens, Shyriû... Alors, quoi d'neuf depuis que je t'ai ridiculisé au Cinq Pics, en Chine ?
Transition impromptue vers une scène de l'épisode 39, avec l'Entrée des Gladiateurs, de Julius Fucik, en prime.
Narf.
SHYRIÛ: Seul un être aussi ignoble que toi pouvait avoir une décoration aussi ignoble que... Toi.
MASQUE-DE-MORT: (l'air mauvais) Coquet, n'est-il pas ? (se croyant dans un nouveau numéro de Question Maison) Oui, c'est un p'tit arrangement que j'ai fait avec les visages torturés des âmes de mes nombreuses victimes... Hin hin hin ! Vous aimez ? C'est Feng shui.
SHYRIÛ: Tu vas payer pour tes crimes, assassin ! Mon ami Pégase et moi, nous te vaincrons, au nom de la Justice ! N'est-ce pas, Seyar ?
SEYAR: (prenant ses jambes à son cou) T'inquiètes pas, j'vengerai ta mort !
Musique-à-bide.
SHYRIÛ: 'Faut vraiment que j'me trouve un meilleur meilleur ami...
MASQUE-DE-MORT: Hé hé ! Tu verrais ta tête ! Elle serait du plus bel effet dans mon boudoir !
SHYRIÛ: Misérable ! N'as-tu donc aucun état d'âme ?
MASQUE-DE-MORT: (lançant son attaque) Oh, mais si, bien sûr ! PAR LES VAGUES D'HADÈS !
Surpris, Shyriû s'envole dans la noirceur de l'espace.
MASQUE-DE-MORT: Et... Ta-daaaam !
Un décor asiatique. Une musique asiatique.
[CHINE]
Une étoile filante fend le ciel nocturne.
SHUNREÏ: (avec un accent tellement cliché que Kodak doit être sponsor) Oh ! Une étoile filante ! Elle fonce vers le Dragon ! Mon dieu, alors ça veut dire que... Je vais pouvoir faire un vœu ! (à genoux) Cher Père Noël, je voudrais que tu m'apportes...
Un décor rocailleux et macabre, avec des feux follets, et Shyriû étendu par terre.
SHYRIÛ: (se réveillant, pensée) J'tiens vraiment pas l'alcool de riz... Oh, mais ! Je revois ?! J'ai recouvré la vue ! Mais alors, cet endroit... (regardant l'endroit) C'est donc la Grèce ! (faisant le tour des lieux) Ben comme quoi 'faut jamais se fier aux tours opérateurs : c'que c'est laid ! (remarquant une longue file de silhouettes au teint morbide) Oh ! Là-bas ! Ca doit être des touristes, en visite guidée ! (enthousiaste) Ben moi qui ai toujours rêvé de visiter l'Acropole, c'est l'occasion ou-
Il est interrompu par une boule de lumière qui le frappe par derrière, et le fait s'effondrer sur le sol.
MASQUE-DE-MORT: (écrasant Shyriû avec son pied) Ha ha ha ha ha ha ! Bienvenue au Puits de l'Enfer, mon frère ! Là où tous les morts viennent se jeter inexorablement, comme des Lemmings ! Hin hin hin ! J'espère que t'as emporté ton p'tit parapluie !
SHYRIÛ: (ne se laissant pas impressionner) Désolé, Masque-de-Mort, mais si je dois un jour aller en Enfer, ce ne sera pas avant 13 ans et plusieurs OAV !
MASQUE-DE-MORT: Oh, mais on joue les fortes têtes, à c'que j'vois ! Hé hé hé ! (attrapant Shyriû par les cheveux pour le traîner par terre) Pour la peine, elle finira au-dessus de ma cheminée !
Masque-de-Mort part dans un fou rire des plus ignobles, tandis qu'il emmène Shyriû au bord du Puits de l'Enfer.
MASQUE-DE-MORT: (au bord du gouffre, portant Shyriû à bout de bras) Les histoires les plus courtes étant les meilleures, place à la chute !
SHYRIÛ: (pensée) La situation est désespérée…! 'Manquerait plus que les Chevaliers d'Acier viennent à mon secours...
MASQUE-DE-MORT: (prenant son élan) Eeeeet ho- ...! (interrompu dans son geste) Hum ?
Une voix résonne aux oreilles des deux Chevaliers.
SHYRIÛ: (pensée) Cette voix...
Des bulles de lumières apparaissent, entourant Shyriû et Masque-de-Mort.
Ce sont des prières !
Des prières au Père Noël, allant de Barbie-à-la-plage à un VTT, en passant par une panoplie Batman et une Game Boy...
MASQUE-DE-MORT: Ben v'là aut'chose : j'me fait attaquer par des bulles de champagne !
SHYRIÛ: (pensée) Oui, c'est bien elle... (à voix haute) Shunreï !
Shunreï, aux Cinq Pics, s'en donne à cœur joie avec sa longue liste de souhaits.
SHYRIÛ: (pensée) Je me souviens de notre rencontre comme si c'était il y a 6 ans...
Flash-back.
Les Cinq Pics, six ans plus tôt.
SHYRIÛ: (racontant son souvenir) A l'époque, je venais d'arriver aux Cinq Pics, en Chine, pour devenir Chevalier...
VIEUX MAÎTRE: (assis sur son bout de rocher, devant la Grande Cascade de Rozan) Ainsi donc, tu es venu aux Cinq Pics, en Chine, pour devenir Chevalier ?
PETIT SHYRIÛ: Ben c'est plus ou moins c'que vient de dire le narrateur...
VIEUX MAÎTRE: Bon, d'accord, j'veux bien t'entraîner. J'ai rien d'autre à faire de mes journées, d’toutes façons...
PETIT SHYRIÛ: (qui serre les poings) Parfait ! Le temps de poser mon sac-à-dos invisible, et j'suis à vous ! (un petit rire moqueur se fait entendre) Oh ?
Une petite fille, habilement cachée derrière un arbre, regarde d'un air amusé le nouvel arrivant.
PETIT SHYRIÛ: (pensée) Hum, elle est bien roulée, l'autochtone...
SHYRIÛ: (voix off) Me dis-je.
VIEUX MAÎTRE: Ca, c'est Shunreï. Ses parents l'ont abandonné à cause de la Loi sur l'Enfant Unique, alors elle vit ici, maintenant…
PETIT SHYRIÛ: Excellent ! Nous serons donc deux camarades en compétition pour l'Armure ! En garde !
Shunreï rit de plus bel.
PETIT SHYRIÛ: (pensée, analysant la situation et son adversaire) Hum... Son assurance n'a d'égale que son Art du camouflage... Je dois réfléchir à comment la contrer...
SHYRIÛ: (voix off) Mais Shunreï ne briguait pas l'Armure du Dragon : c'était juste l'esclave du Vieux Maître. Une fois ce quiproquo passé, nous fîmes plus amples connaissances...
PETITE SHUNREÏ: Toi aussi on t'a abandonné parce que t'es une fille ?
PETIT SHYRIÛ: Non, moi j'ai juste les cheveux longs.
SHYRIÛ: (voix off) Et tandis qu'elle me parlait de son beau pays...
PETIT SHYRIÛ: Comment ça, "un seul parti politique" ?!
SHYRIÛ: (voix off) Moi, je lui parlais du mien...
PETITE SHUNREÏ: Comment ça, "tous les livres sont pas petits et rouges" ?!
SHYRIÛ: (voix off) Nous n'étions encore que des enfants, mais une vraie relation se nouait déjà entre nous...
PETITE SHUNREÏ: On s'mariera quand on sera grands ?
PETIT SHYRIÛ: D'accord.
Un paysage d'hiver.
SHYRIÛ: (voix off) Les mois passèrent. (le jeune Shyriû est assis en tailleur sur un bout de rocher, impassible) Et pendant que le Vieux Maître m'apprenait tout ce qu'il savait - c'est-à-dire surtout à rester assis -, Shunreï me montrait toutes les beauté de l'Orient...
Flash-back dans le Flash-back.
Shyriû et Shunreï, plus âgés, admire un panorama oriental.
SHUNREÏ: Bon ben ça c'est l'Orient.
SHYRIÛ: Ah oui, en effet : c'est beau.

Fin du Flash-back.

SHYRIÛ: Ha, Shunreï... (sous le charme) Qui ne l'aimerait pas ?
MASQUE-DE-MORT: (pensée, encore soumis aux "prières" de Shunreï) Oh putain, elle commence sérieusement à me prendre la tête la caricature maoïste ! Rrrr...! Hin hin hin hin ! Il est grand temps que j'lui rende la pareille ! Mouah ha ha ha ha ha !
Masque-de-Mort envoie mentalement des ondes sur Shunreï, à plusieurs milliers de kilomètres de là (oui, je sais, c'est n'importe quoi).
SHUNREÏ: ("priant" toujours) ...Et une dinette; et enfin la paix dans le monde. Voilà, j'espère que je t'en n'ai pas trop demandé, Père Noël...
Elle est soulevée du sol par les ondes mentales envoyées à plusieurs milliers de kilomètres de là.
SHUNREÏ: (paniquée) Je crois que ça veut dire oui !
Masque-de-Mort lâche alors Shunreï !
L'enfoiré !
SHYRIÛ: Nooon !
Shunreï tombe dans les flots rugissant de la Grande Cascade de Rozan.
Le Vieux Maître se réveille en sursaut.
VIEUX MAÎTRE: (pensée) Ah non, c'est vrai, j'suis complètement sourd !
Et il se rendort.

Masque-de-Mort, fier de son forfait, rit machiavéliquement.
MASQUE-DE-MORT: Ha... Et on dit que j'suis pince-sans-rire...!
Il reprend son funeste rire où il l'avait laissé, tandis qu'on voit Shyriû serrer le poing.
Ce dernier pousse alors un cri de rage, son corps ne faisant plus qu'un avec la colère.
Ca va chier.
MASQUE-DE-MORT: (se brûlant la main au contact de Shyriû) Aaaargh ! Mais il a l'feu aux fesses ?! Rrrr... Hm ? Ooooooh !
Une décharge d'énergie piquée à Dragon Ball Z éclaire l'infâme Chevalier d'Or.
Le Cosmos de Shyriû, enflammé au possible, fait s'envoler ses longs cheveux noirs.
SHYRIÛ: Rrrrrrrrrrrrrr...
MASQUE-DE-MORT: (apeuré) Oh la, oh ! J'ai pas signé pour une parodie de DBZ !
SHYRIÛ: (enragé) Chevalier du Cancer, tu me rends malade !
MASQUE-DE-MORT: (sarcastique) Wouah, on me l'avait jamais faite, dis donc...
SHYRIÛ: Je n'ai jamais ressenti une telle haine envers quelqu'un ! Pas même les gens d'AB Productions ! Tu as provoqué la Colère du Dragon... (relâchant toute sa Cosmo-énergie) Et tu ne vas pas m'aimer quand je suis en colère !
Une aquarelle représentant un dragon chinois, avec le cri qui va avec, se dresse derrière notre héros.
MASQUE-DE-MORT: (pensée, paniqué) Oh non ! Il en vient aux tableaux animaliers, je suis fais !
SHYRIÛ: (s'élançant) Et... YAAAAAAA-
[5 minutes de Colère du Dragon plus tard...]
SHYRIÛ: (suspendu au-dessus du vide, tentant de négocier) On peut discuter !
MASQUE-DE-MORT: (se tâtant) Hmm... Pas envie.
SHYRIÛ: (énervé) Ordure... Comment quelqu'un comme toi a-t-il pu recevoir une Armure d'Or ?!
MASQUE-DE-MORT: Oh, j't'en pris, pas de leçon de morale...
SHYRIÛ: (sur le ton de la conversation) Nan, mais sérieux. Tu t'appelles "Masque-de-Mort", tu décores ta Maison avec des macchabées, et ton attaque c'est les "Vagues d'Hadès"... Tsss ! Y'sont cons ceux qui donnent les Armures, ou quoi ?
MASQUE-DE-MORT: (réfléchissant sérieusement à la question) Hum... En effet c'est une bonne question. J'ai toujours pensé que le plus fort était forcément le-
SHYRIÛ: C'était une diversion ! (voulant frapper Masque-de-Mort à la cheville) Yaaaah !
Bing !
Aucun effet.

Shyriû se pète juste la main sur l'Armure de son adversaire.
Musique-à-bide.
SHYRIÛ: Aïe.
MASQUE-DE-MORT: Vingt-quatre carats, p'tit. ‘Faudra faire mieux que ça...
SHYRIÛ: Bah quoi, ça valait l'coup d'essayer...
Masque-de-Mort piétine la main de Shyriû pour lui faire lâcher prise.
SHYRIÛ: (pensée) Ca ne sert à rien, il est trop fort. Tant qu'il aura cette Armure...
SAORI: Ne baisse pas les bras, Shyriû...
Saori, le teint pâle (mais étincelant), arrive avec son sceptre lumineux et l'Espoir qui va avec.
SAORI: Sinon tu vas tomber, forcément.
SHYRIÛ: Princesse Saori ? Vous, ici ?
SAORI: (d'une voix douce) Oui... (d'une voix moins douce) Et je tiens à préciser que ma présence aux Enfers et ma pâleur fantomatique ne sont en aucun cas la preuve de mon prétendu décès ! Enfin bref... (re-d'une voix douce) Courage, Chevalier : tu vaincras ! Grâce au seul pouvoir accordé par les Dieux aux Hommes...
SHYRIÛ: La Puissance de l'Amour ?
SAORI: Non, le Deus Ex Machina...!
Elle disparaît dans un rayon de lumière.
MASQUE-DE-MORT: (fonçant sur sa victime) Ha ha ha ha ha ! C'est l'heure du coup d'grâce, Shyriû !
SHYRIÛ: Que tu crois ! (retentant le coup de l'attaque à la cheville) Re-yaaaah !
Le choc est brutal.
Il faut dire que la jambière de Masque-de-Mort a foutu le camp !
MASQUE-DE-MORT: Aaaargh ! (tenant sa jambe cassée) Je jouerai jamais à la Juventus...!
SHYRIÛ: Deuxième service ! Prends ça !
Cette fois, c'est le protège-bras de l'Armure d'or qui met les voiles.
Masque-de-Mort hurle à la mort.
Le pauvre.
MASQUE-DE-MORT: J'entrerai jamais au Conservatoire non plus ! Mais comment ça s'fait ?!
SHYRIÛ: (solennel) L'Armure du Cancer te rejette, Masque-de-Mort. Elle ne voit plus en toi un Chevalier, car tu es trop mauvais !
MASQUE-DE-MORT: (se redressant péniblement) Mais j'la porte depuis des années ! Pourquoi elle se réveille que maintenant ?!
SHYRIÛ: (grave) Parce que.
Sur l'air de Hot Stuff, de Donna Summer, l'Armure du Cancer fuit son propriétaire, qui se retrouve vite torse nu.
SHYRIÛ: Mais heureusement pour toi, les dessins animés m'ont appris le fair-play...
Il enlève lui aussi son Armure.
MASQUE-DE-MORT: (essayant de calmer le jeu) Woh-oh ! J'ai pas non plus signé pour un truc Yaoi !
SHYRIÛ: (pensée) Pour le vaincre, je dois trouver le Septième Sens... Le Vieux Maître ne me l'a pas enseigné, car c'est un piètre professeur. Mais si cette andouille de Seyar a réussi, tout le monde peut y arriver !
MASQUE-DE-MORT: (dont les ongles ont poussés à une vitesse phénoménale) Hin hin hin hin hin ! Prépare ta valise, Shyriû. Tu seras au Tartare tôt ou tard !
Shyriû se concentre, élevant sa cosmo-énergie jusqu’à son paroxysme : le Septième Sens !
MASQUE-DE-MORT: Pincez-moi ! Je rêve ?!
SHYRIÛ: (attaquant) Par la Colère du Dragon !
Masque-de-Mort, frappé en plein ventre, est projeté en arrière, et tombe (bêtement) dans le Puits de l'Enfer.
MASQUE-DE-MORT: Aaaaaaaaaah ! Je n'apprécie pas l'ironie de la situatiooooooooooon...!
Et il disparaît dans les ténèbres.
SHYRIÛ: Chevalier du Cancer : tu meurs.
Shyriû se félicite de ce trait d'esprit, puis s'évanouit.
Poum, a'pa' terre.
Son "corps" se métamorphose alors en boule de lumière, l'âme de Shyriû quittant les Enfers pour retrouver son corps, toujours dans la Maison du Cancer.
[Représentation schématique de la Fécondation]
SHUN: (découvrant son camarade étendu sur le sol) Shyriû ! (accourant vers lui) Seigneur. L'espérance de vie de mes compagnons laisse franchement à désirer...
L'âme de Shyriû arrive alors, et réintègre son enveloppe charnelle.
SHYRIÛ: (dans les vapes) Shunreï... Shunreï !
Une idée perce dans l'esprit de Shun.
SHUN: (avec un accent chinois bancal qui lui vaudra sans doute un procès) Oui, Shyriû, je suis là ! Fais-moi un gros câlin !
SHYRIÛ: (qui n'est pas dupe) J't'ai reconnu, Shun.
SHUN: Bah zut, alors, mon imitation était pourtant parfaite...! Mais... Ca voudrait dire que...?
Shyriû reste là, le regard fixe.
L'air bête.
SHUN: Shyriû, tu revois !
SHYRIÛ: Mais oui, c'est vrai ! Oh, merci, Deus Ex Machina !
SHUN: C'est fantastique !
SHYRIÛ: C'est merveilleux...!
SHUN: Oh, quelle joie !
SHYRIÛ: (ému) Je suis si heureux.
SHUN: Embrassons-nous !
SHYRIÛ: (d'un ton réprobateur) Shun...
SHUN: Bah quoi, ça valait l'coup d'essayer...
Fin.
Stinger: le dialogue sur le serial killer, dans la Cité de la Peur.
Les Cinq Pics. La Grande Cascade de Rozan.
Le Vieux Maître est assis sur son rocher, avec à ses pieds Shunreï, qu'on croyait perdu.
VIEUX MAÎTRE: (pensée) Bah voilà, j'ai sauvé Shunreï. Et pour une fois que je fais quelque chose, tout le monde s'en fout ! Ah la la... (il jette un œil à Shunreï, inconsciente et trempée) Hé hé ! On voit à travers ses vêtements mouillés !

Maison 5

Dans la maisonnette de Shina.
Shina est allongée dans son lit, souffrante.
Elle se relève en gémissant.
SHINA: Oh, c’est la dernière fois que j’essaye de protéger Seyar ou un membre de sa famille…
CASSIOS: (entrant) Oh, Shina ! T’as repris connaissance, tes blessures vont mieux !
SHINA: Oui ! Mais tout ça c’est la faute de cette mauviette de Seyar ! Grrr… Celui-là ! (peu convaincante) Je le déteste vraiment beaucoup !
CASSIOS: (peu convaincu) Mais oui, mais oui… (sur le ton de la conversation) Tiens, ça m’fait penser que lui et ses compagnons sont au Sanctuaire.
SHINA: Quoi ?! Seyar est ici ? (sautant de son lit) Il m’aime ! Il est venu me chercher…!
Elle trébuche.
Cassios court pour la relever.
CASSIOS: Non, attends, t’es pas en état !
SHINA: Lâche-moi ! (essayant de marcher) Le seul état qui m’arrêtera, c’est l’état d’arrestation…
Elle titube et prend appuie sur le lit.
CASSIOS: Tu vois ? Même tes calembours tiennent pas debout…
SHINA: (se reprenant) Où est-ce qu’ils en sont, Cassios ?
CASSIOS: Bah dans l’dernier épisode, y z’étaient chez le Cancer, j’imagine qu’y sont à la Maison du Lion…
SHINA: (rassurée) Alors tout va bien : Ayor est de leur côté, il ne leur fera aucun mal...
CASSIOS: (perplexe) Euh, mais Ayor… C’est pas celui qui t’a attaqué sans faire exprès parce qu’y t’avait pas vu arriver ?
Un temps.
SHINA: (courant vers la sortie) SEYAR VA SE FAIRE TUEEEEEEEEEEEEEEEEER !
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
Ecran noir.
L’Horloge Zodiacale, puis la Maison du Lion, accompagnées de la musique d’intro du Roi Lion.
A l’intérieur de la Maison.
Seyar est face à Ayor, le Chevalier d’Or du Lion.
SEYAR: Ainsi c’est bien toi le Chevalier du Lion, comme je l’avais deviné lors de notre première rencontre…
[Vrai dialogue de la VF]
Ayor fait une gueule pas possible, loin d’être amicale.
SEYAR: (se reprenant) Ah ben nan, c’est vrai, c’est toi qui m’l’avait dit ! (tout sourire) En tout cas, ça fait plaisir de voir un visage amical !
Ayor fait toujours une gueule pas possible, loin d’être amicale, j’viens de le dire, bon sang de bonsoir.
Seyar reste impassible, le sourire aux lèvres.
SEYAR: (perdant patience) Bon. Il n’est de bonne société qui ne se quitte… Alors on s’appelle, on s’fait une bouffe ?
AYOR: (prenant enfin la parole, d’un ton menaçant) Désolé, mais quiconque voudra passer trépassera.
SEYAR: Quoi ?! Mais tu avais pourtant juré fidélité à Athéna ! En plus j’ai vérifié, t’avais pas croisé les doigts…
AYOR: Je sais, mais j’ai l’irrésistible envie de taper sur quelqu’un, et c’est tombé sur toi. Pas d’bol !
SEYAR: Ayor, tu sembles ailleurs ! Comme hypnotisé par un pouvoir démoniaque… Fais voir tes pupilles.
Gros plan sur les yeux d’Ayor.
SEYAR: (d’un ton accusateur) Oui, c’est bien c’que j’pensais… Tu bois pendant le service ! (pointant du doigt son opposant) Tu es ivre, Chevalier !
AYOR: (faisant de même) C’est toi qui me saoule.
Ayor lance une attaque dévastatrice dont les effets se font voir même à l’extérieur du Temple.
SEYAR: (au loin) AAAAAAAAAAAAAAAH ! CA FAIT SUPER MAL !
Retour à l’intérieur.
Seyar s’écroule par terre.
SEYAR: (pensée) Qu’est-ce qui s’est passé ? J’ai rien compris ! On aurait dit une planche de Saint Seiya G ! (à voix haute) Il m’a envoyé une décharge électronique ?
[Vrai dialogue de la VF aussi]
Ayor jubile, avec un air sadique sur le visage.
SEYAR: (pensée) Il n’est pas dans son état normal. Ce n’est plus le Ayor que j’ai connu. (l’image devient toute floue) D’ailleurs, ça m’provoque un flash-back…
Flash-back #1.342 (au moins).

Seyar, bien plus jeune, est poursuivi par Marine, qui a déjà le physique de ses 16 ans.
PETIT SEYAR: Tu m’attraperas pas-euh !
MARINE: Seyar, attends !
PETIT SEYAR: Plaît-il ?
Marine lui colle une grosse gifle.
MARINE: Tiens ! Bien fait, sale gosse !
PETIT SEYAR: (s’insurgeant) Non mais ça va pas bien, ou quoi ? J’vais appeler la Protection de l’Enfance, si ça continue, tu vas voir, hein ! J’ai des droits, merde !
MARINE: (qui n’en n’a rien à faire) Mais oui, mais oui… Pourquoi tu t’enfuyais ?
PETIT SEYAR: C’est à cause des autres : y font rien qu’à dire que les orientaux peuvent pas devenir Chevaliers ! Et moi j’en ai marre de tout ces bouffeurs de moussaka homosexuels et de leurs foutus préjugés ! (se mettant à pleurnicher) Alors moi j’m’en fous, j’rentre au pays ! Même que j’ferai des mangasses et du cosplay, comme tout les japonais !
MARINE: Bon alors, déjà, on n’dit pas "cosplay", on dit "Armure Sacrée"… De deux, qu’est-ce que tu veux qu’on y fasse ?
PETIT SEYAR: (reprenant sa course en pleurant) Moi j’y fasse que j’me casse !
AYOR: (arrêtant Seyar) Hé, pas si vite ! Tu peux pas partir comme ça !
PETIT SEYAR: Ah ouais, zut, mon passeport.
AYOR: N’écoute pas ce que disent les autres ! Moi je pense que le talent n’a rien à voir avec l’origine ou la nationalité, et que tout le monde peut devenir Chevalier ! Et puis dis-toi que si tu partais, ça leur ferait trop plaisir…
PETIT SEYAR: (comprenant) Ouaiiis…! T’as raison : j’vais rester rien qu’pour les enquiquiner !
Ayor acquiesce, heureux qu’il ait fait le bon choix.
AYOR: Allez, va rejoindre ta maman, maintenant.
PETIT SEYAR: (jetant un œil apeuré en direction de Marine) Ben, elle m’fait peur quand même…
AYOR: Ne le punis pas trop sévèrement, Marine.
MARINE: Alors ça, ça ferait mal !
PETIT SEYAR: A moi aussi, pour le coup.
Ayor s’éloigne ensuite, au soleil couchant.
SEYAR: (voix off) Je n’ai jamais oublié son conseil…
La caméra descend lentement vers le postérieur bien ferme d’Ayor.
MARINE: (admirative) Beau p’tit cul.
SEYAR: (voix off) Ni le fait qu’il ait un beau p’tit cul.
Fin du Flash-back.
Retour à la Maison du Lion, où Seyar se relève péniblement.
SEYAR: (pensée, déterminé) Voilà pourquoi je n’laisse jamais tomber face à un adversaire : pour le faire chier jusqu’au bout !
AYOR: (s’approchant de sa victime) Tu ferais mieux d’abandonner, Pégase : à être trop têtu, on finit buté…
Gros plan sur Seyar, montrant les dents.
AYOR: (tandis que la caméra se retrouve à l’horizontale) Et arrête de me regarder de travers, ça m’donne la nausée.
SEYAR: (faisant brûler son Cosmos) Humpf ! J’refuse de me faire tuer par un type qui a un nom de barre chocolatée ! Brûle, mon Cosmos !
Ayor, ravi qu’on lui donne un prétexte, lance son attaque.
SEYAR: Ca y est, je l’vois !
Pause !
Des traits de lumière traversent la pièce de toute part.
SEYAR: Grâce à la fonction Arrêt sur Images de mon magnétoscope, je vois clairement son attaque ! Ha ! Ben j’pensais pas qu’ça marcherait !
Lecture !
Seyar fonce au travers des rayons d’Ayor.
SEYAR: (pensée) Ayor est à côté de ses pompes… Un grand coup d’une des miennes le fera p’tête sortir de son cirage ! (il saute, pied en avant) Le Pied de Pégaaaaaaaaaaaaaase !
AYOR: Hm ?!
Seyar se prépare à frapper !
SEYAR: Et yaaaaa-
Mais c’est sans compter une colonne malencontreusement placé entre lui et le Chevalier d’Or, et contre laquelle sa jambe vient se cogner bêtement.
SEYAR: (tombant à la renverse) Aïe ! Oaaaaah ! (s’écrasant au sol) Taaah ! (tandis que sa jambe suit l’exemple de son propriétaire) Aaaaaaaargh ! Si j’connaissais le con qui a dessiné ce décor !
Ayor arrive derrière lui d’un pas lourd et déterminé.
Ses yeux sont rouges parce que c’est plus effrayant, et le thème de Terminator 2 l’accompagne, preuve que c’est une véritable machine à tuer.
AYOR: Et bien, Chevalier ? On s’casse la guibolle en faisant des cabrioles ?
SEYAR: (sur le ton de la conversation) Tu crois que j’peux revaloriser ça en accident du travail ?
AYOR: Tu sais ce qu’on fait à un cheval quand il a la jambe cassée, Pégase ?
La caméra passe en vue subjective, avec un filtre rouge et des capteurs numériques (Terminator, vous dis-je !) qui détecte la présence de Seyar.
AYOR: On l’achève. Hin hin hin hin !
SEYAR: Gnnn… Je n’ai pas encore dit mon dernier mot !
AYOR: (attaquant) PAR LA BOULE DE FEU !
Ayor lance une nouvelle attaque dévastatrice dont les effets se font voir même à l’extérieur du Temple.
SEYAR: (au loin) AAAAAAAAAAAAAAAH ! CA FAIT VRAIMENT SUPER MAL !
Pendant ce temps…
Shyriû et Shun courent dans des escaliers (je ne peux pas être plus précis).
SHYRIÛ: (heureux) Ha ! Seyar va pas en revenir quand j’lui dirai que j’ai recouvré la vue !
SHUN: (à lui-même, agacé) Ouais, il l’a pas encore entendu une quinzaine de fois, lui…
Une masse imposante leur barre soudain la route.
CASSIOS: ‘Faudrait déjà qu’y revienne vivant de son prochain combat ! Ha ha ha !
SHUN: Mais… Qui es-tu ?
CASSIOS: Je suis Cassios ! Celui que Seyar a affronté pour l’Armure de Pégase !
SHYRIÛ: (se rappelant) Ha ouais, le gars qui pourra jamais porter de lunettes !
CASSIOS: A l’heure qu’il est, votre copain doit être en train d'se faire massacrer par Ayor, le Chevalier d’Or du Lion…
SHUN: Qu’est-ce qui te met la puce à l’oreille ?
CASSIOS: (se tournant vers la Maison du Lion) Ben…
Ayor lance une nouvelle attaque dévastatrice dont les effets… ‘Fin bref, vous avez compris le principe.
SEYAR: (au loin) AAAAAAAAAAAAAAAH ! CA FAIT TOUJOURS SUPER MAL !
CASSIOS: (expliquant la situation) Le truc, c’est qu’après être rentré du Japon…
Flash-back.
Dans la chambre du Pope.
CASSIOS: (jouant les narrateur) Ayor est parti s’expliquer avec le Grand Pope…
AYOR: (pointant le Pope du doigt infamant de la Justice) Inutile de mentir, Grand Pope, je sais tout !
POPE: (amusé) Ah oui ? Et la capitale de la Colombie ?
AYOR: Bogotá.
POPE: (paniqué) Mon dieu, mais c’est vrai, il sait tout !
CASSIOS: (voix off) C’est là que le Chevalier de la Vierge est apparu…
SHAKA: Prépare-toi à un combat de mille jours, Chevalier !
AYOR: (un peu embêté) C’t’à dire que j’ai posé mes RTT en août, alors si on pouvait faire vite…
Shaka et Ayor commencent alors à se battre, n’écoutant que leur sens du devoir respectif, et Cassios, qui dit…
CASSIOS: (voix off) Les deux Chevaliers d’Or se lancèrent dans la bataille, concentrés l’un sur l’autre comme du jus de tomate…
Les deux assauts s’annulent, et Shaka et Ayor se retrouvent face-à-face, bloqués l’un l’autre.
Ca fait con.
CASSIOS: (voix off) Le Grand Pope profita alors de la situation pour attaquer sournoisement le Chevalier du Lion…
POPE: (sournoisement) Hé hé hé… (montrant du doigt quelque chose) Oh, là-bas, une femme sans masque !
AYOR: Où ça ? Où ça ?
POPE: (lançant un rayon lumineux qui atteint Ayor en plein milieu du front) PAN !
Ayor tombe à genoux en grognant, tentant tant qu’il le peut de résister à l’effet de l’attaque hypnotique.
Le Grand Pope, lui, est mort de rire.
POPE: Te voilà maintenant sous l’emprise du Rayon Satanique, mon p’tit chat… Tu vas devenir une véritable bête sauvage, assoiffée de sang ! Et le plus drôle, c’est que tu ne retrouveras toute ta tête que quand tu verras quelqu’un mourir sous tes yeux !
Rire sardonique de circonstance.
Fin du Flash-back.
CASSIOS: (bloquant toujours le passage) Voilà pourquoi vous pouvez pas passer !
SHYRIÛ: (d’un ton solennel) Ecoute, mon p’tit bonhomme. Je viens de recouvrer la vue…
SHUN: (hors-champ) Seize.
SHYRIÛ: (continuant sur le même ton solennel) Mais pendant que j’étais aveugle, j’ai arrêté de juger sur les gens sur leur apparence… (énervé) Et ça m’a beaucoup manqué ! Alors laisse-moi te dire que toi et ta tronche de Néandertal, vous êtes certainement pas des gentils ! C’est pourquoi nous allons-
CASSIOS: (fonçant tête baissée) YAAAAAAAAAH !
SHYRIÛ: Et merde.
Boum !
SHYRIÛ: (heurté de plein fouet) Duaaaaaaaaah… ! (tombant en arrière) J’en ai marre…!
Il dévale les escaliers avec fracas.
Musique-à-bide.
SHUN: (amusé) Moi j’m’en lasse pas.
Transition éclair.
Seyar subit une des attaques du Chevalier du Lion.
AYOR: J’adore me servir de toi comme punching-ball, Chevalier…
Seyar s’écrase au sol.
AYOR: Mais tes cris de douleurs me percent les tympans. Donc, finissons-en !
SEYAR: (allongé par terre) Gnnn… Bon, au moins la situation peut pas être pire…
CASSIOS: Seyar !
SEYAR: D’oh !
AYOR: (qui déteste être interrompu) Hé, j’allais lui régler son compte !
CASSIOS: (d’un ton méchant) Ca tombe bien, j’ai un compte à régler avec lui ! Hin hin hin !
SEYAR: (agacé) Cassios, on en a déjà parlé, cette Armure est trop petite pour toi…
Illustration de Cassios, revêtu de l’Armure de Pégase (réalisé par votre serviteur bien aimé).
Image Hosted by ImageShack.us

Rires de sitcom.
AYOR: Allons, Pégase, prête-lui une oreille attentive, il en a bien besoin…
CASSIOS: Hé hé. La nouvelle de ton arrivée est pas tombée dans l’oreille d’un sourd : c’est l’occasion ou jamais d’prendre ma revanche ! Hin hin hin !
Seyar fait la tête.
CASSIOS: (une idée derrière la tête) Mais avant j’ai deux mots à dire à Ayor… (il fonce sur Ayor) CÂLIN GRATUIIIIIT !
Cassios entoure Ayor de ses bras, et le presse comme un citron !
Ayor crie de douleur.
AYOR: Oh, non ! Un retournement de situation !
SEYAR: (décontenancé) Cassios ! A quoi tu joue, enfoiré ?! C’est moi le héros de cet épisode !
CASSIOS: (dans l’effort) Je te hais, Seyar. Mais Shina t’aime… Et moi, j’aime Shina ! C’est pour ça que j’te sauve !
SEYAR: (perplexe) Tu t’rends bien compte que même moi j’trouve ça complètement ridicule ?
CASSIOS: On taillera une bavette plus tard ! J’ai un Chevalier d’Or sur les bras, et il en a dans le ventre !
AYOR: (avec difficulté) P-pas… autant… que… Toi ! YAAAAAAAH !
Il frappe Cassios en plein ventre, et c’est vraiment dégoutant à voir.
Cassios crache du sang, et s’écroule.
Bam.
SEYAR: Cassios ! (s’approchant de son pas-ami) Roooh… Tu le sais, pourtant, que t’as pas un physique de protagoniste ! Alors pourquoi t’as fait ça ?
CASSIOS: (avec difficulté) Je l’ai fait pour Shina. J’aurais pas supporté de la voir triste…
SEYAR: Oui, ben une boite de Kleenex et des Mon Chéri, ça aurait fait l’affaire…
CASSIOS: Chacun sa déesse, Seyar… (levant les yeux) Moi quand je regarde vers le Ciel, c’est elle que je vois briller parmi les étoiles…
Le portrait souriant (?!) de Shina apparaît.
AYOR: Ouais, non, ça c’est un poster que j’ai accroché au plafond.
Un temps.
CASSIOS: Oh. Pas grave. Parce que j’l’aime quand même !
Les larmes lui montent aux yeux, dans une scène qui lui vaudra l’Oscar du Meilleur Acteur dans un Second Rôle (si si).
SEYAR: Tiens, au fait, elle est où, Shina ?
CASSIOS: Euh…
Transition souvenir.
Dans la maisonnette de Shina.
SHINA: (s’apprêtant à sortir) Courage, Seyar ! Ton bouclier humain arrive !
CASSIOS: (l’attrapant par le bras) Non, j’l’entends pas d’cette oreille !
Il la frappe dans le ventre (comme quoi, il l’aura pas volé).
Shina s’écroule dans ses bras.
CASSIOS: Désolé, Shina, mais c’est pour ton bien !
SHINA: (proche de l’évanouissement) Me fait pas rire, j’ai mal aux côtes…
Elle s’évanouie.
Re-transition souvenir.
SEYAR: Wah. J’ai jamais été aussi content qu’tu sois pas amoureux de moi…!
CASSIOS: Prends bien soin, d’elle, Seyar... Je te la confie.
SEYAR: Tu parles d’un cadeau !
CASSIOS: (agonisant) Hé. J’t’avais dit que j’prendrais ma revanche…
Cassios ferme les yeux, et se tait pour toujours (ça veut dire qu’il est mort).
SEYAR: (de l‘émotion dans la voix) Cassios ! Cassios, non ! Pas toi ! Cassios ! Cas-
AYOR: (qui n’en a rien à foutre d’avoir vu quelqu’un mourir sous ses yeux) Hem-hem.
Seyar se tourne vers lui.
SEYAR: (irrité) Oh, tu permets ? J’ai un moment d’émotion, là.
AYOR: Et moi toujours envie de frapper des gens. Donc si on pouvait-
SEYAR: (attaquant) MOMENT D’EMOTION, J’AI DIIIIIIIIIIIIIIT !
Ayor, touché, s’écrase contre une colonne, en émettant un miaulement piqué aux Nuls.
SEYAR: Non mais. Bon, qu’est-ce que j’disais, moi ? Ah oui. (retournant auprès de Cassios) Cassios, pas toi, non ! (commençant à pleurer) J’t’ai jamais aimé, Cassios… (sanglots) Tu m’tabassais à l’entraînement; tu m’piquais mon flan-caramel à la cantine… T’as même essayé de me tuer. Deux fois ! (sanglots) C’était le bon temps…
Shyriû et Shun entrent dans la Maison du Lion, et rejoignent en silence leur partenaire.
SEYAR: Alors… Pourquoi, Cassios ? Pourquoi ? Pourquoi je pleure ? Hein !? Pourquoi je pleure !? POURQUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !?
Il fond en larmes devant ses deux amis.
SHYRIÛ: (timidement) Euh… J’imagine que tout le monde s’en fout que j’ai recouvré la vue ?
SHUN: Shyriû… Ferme ta putain d’gueule !
SHYRIÛ: C’est bien c’que j’pensais.
Fin.
[A la mémoire de Marc François]
Stinger : Le Lion est Mort ce Soir, par Pow woW. Reprise de Henri Salvador, qui l’avait repris de Solomon Linda.
Dans la Maison du Lion.
Ayor reprend connaissance.
AYOR: (pensée) Oh, j’ai mal au casque…! ‘Faut que j’arrête de goûter à la cuisine de Lithos…
Il aperçoit Seyar, Shyriû, et Shun, toujours près du corps inanimé de Cassios.
AYOR: (tout sourire) Hé, salut les mecs ! (il s’approche) Ben vous en faites une tête ! Qu’est-ce qui se passe ?
SEYAR: (le plus simplement du monde) T’étais en train de délirer, et t’as tué un type.
Un temps.
AYOR: Meeeeeeeeerde… ! (recouvrant le corps de Cassios avec sa cape) Vite, ’faut planquer le corps !
Plan large.
On voit les jambes de Cassios dépasser de la cape.
AYOR: Bah zut, il est trop grand.
Extérieur.
AYOR: (au loin) Vous auriez pas un tapis persan, par hasard ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 21:11

C'est vraiment génial, ce truc !
Il y a plein de références à notre mémoire d'anime fans, des passages de la VF de Nicky Larson et de celle de Ken, plein d'allusions cinéma aussi...

Franchement, c'est trop trop bien. Il leur manque juste un bon logiciel de son / vidéo et ce sera parfait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 21:33

Oui c'est vrai on retrouve aussi des phrases de pubs ou encore des jeux video (Warcraft par exemple) Normalement l'episode 8 devrait etre publié ce mois ci (Pas sur)

Episode 6

Extérieur de la Sixième Maison, avec… Oh, mon Dieu, deux statues de Bouddha géantes !
SHUN: Euh, vous êtes sûrs qu’on est toujours en Grèce ?
SHYRIÛ: Le pire, c’est que j’crois que oui…
SEYAR: Surtout rappelez-vous ce qu’Ayor nous a dit sur Shaka, le Chevalier de la Vierge…
Transition souvenir.
Dans la Maison du Lion.
AYOR: Ecoutez bien, c’est important.
SEYAR: (souriant) Attendez, j’prends mon air sérieux ! (l’air sérieux) Hm.
AYOR: (grave) A aucun moment vous ne devez laisser Shaka ouvrir les yeux.
SHUN: Ben pourquoi ?
AYOR: (souriant) Surpriiiiise !
Re-transition souvenir.
SHYRIÛ: J’me demande si ce détail jouera un rôle important dans l’intrigue…
Ils entrent.
Devant eux, sous un néon "Gold Saint" clignotant, un Chevalier d’Or lévite dans la position du lotus.

En ronflant.
SHUN: (pensée) Ca alors… Il médite ! Quel illuminé…!
SHYRIÛ: (discrètement) Chuuuuut !
Les Chevaliers de Bronze se déplacent lentement, à pas-de-loup.
SHYRIÛ: (pensée) Pas un bruit…
SHUN: (pensée) Si on s’fait pas remarquer, on pourra passer sans…
SEYAR: (attaquant) LEROOOOOOOOOOOOOOOOOY…!
SHUN & SHYRIÛ: OH, LE CON !
SEYAR: (galopant littéralement vers le Chevalier d’Or) … JEEEEEN-KIIIIII… ! (frappé par le Chevalier d’Or) AAAAH- !
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
SEYAR: (hors-champ, tombant de haut) Feel like I been here befooooore…! (s’écrasant dans une séquence d’animation tirée d’un épisode précédent) Aaaargh ! (douleur, pensée) Pourquoi c’est toujours ce genre de séquence que les animateur recyclent ?!
Shun et Shyriû accourent.
SHYRIÛ: Seyar, ça va ?
SEYAR: Et ben bizarrement… Non.
Shaka quitte sa méditation, tout en gardant les yeux fermés.
SHAKA: (vers la droite, d’un ton ferme) Tremblez, vous qui avez osé-
SHUN: (l’interrompant) On est de l’autre côté.
SHAKA: (penaud) Oh, pardon !
Il se tourne en direction de nos héros.
SHYRIÛ: Peuh. Amateur…
SHAKA: (vers la gauche, d’un ton ferme) Tremblez, vous qui avez osé troubler la méditation de Shaka, le plus sage et le plus juste des Chevaliers d’Or !
SEYAR: Ah ouais ? Ben réponds à cette question, si t’es si malin : qui est le plus fort, entre Lemmy et Dieu ?
SHAKA: (amusé) Oh, la réponse est évidente…
Il charge son Cosmos, éclairant toute la pièce d’une lumière divine.
SHAKA: Moi.
Un flash lumineux illumine l’écran.
Shyriû, Shun, et Seyar tombent les uns après les autres avec fracas (ou pas), évanouis.
Une note dramatique souligne leur état (sauf Shyriû, qui a droit à sa désormais célèbre musique-à-bide).
SHAKA: (s’approchant des corps inanimés des Chevaliers de Bronze) En tant qu’homme le plus proche de Dieu, j’devrais être genre Sérénité du Bouddha, et fermer les yeux sur votre geste… Mais là, vous m’avez trop saoulé, sérieux. (se penchant vers Shun) Alors, à la place, j’vais vous achever en tenant ma main comme une pelle-à-tarte… Adieu.
Shaka frappe Shun à la carotide.
Une gerbe de sang jaillit.
Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas Shun qui est blessé, mais la main de Shaka.
SHAKA: Héééé ! C’est pas cool, sérieux ! Qui c’est qu’a fait ça ? (apercevant une plume sur le sol) Oh, un indice. (ramassant la plume) Une plume de Phénix ? D’où est-ce qu’elle vient ? Et comment j’ai fait pour la voir les yeux fermés ?
Une question très intéressante dont nous n’auront pas la réponse, car…
IKKI: (hors-champ) Espèce de rat, t’as tué mon frère !
Des flammes surgissent d’une façon très classe.
IKKI: Y’a que moi qui ait le droit de faire ça ! Je n’te le pardonnerai jamais ! A ton tour de trembler… Devant le Chevalier Phénix !
"Cocorico", fait le Phénix derrière lui (parce que j’avais pas le bon bruitage et que c’est plus rigolo).
SHAKA: (impressionné) Magnifique entrée !
IKKI: Merci on me l’dit souvent… Mais dis moi, ta gueule de baba-cool m’est familière. On s’est pas déjà rencontré ?
SHAKA: Oh, tu t’en souviendrais !
IKKI: (intrigué) Et t’es quoi, au final ? Un moine-guerrier, comme dans Tomb Raider 2 ?
SHAKA: (tout simplement) Non, juste la réincarnation de Bouddha.
Gong !
Une lithographie bouddhique illustre son propos.
IKKI: (impassible) Woah. J’sais pas c’que t’as fumé, mais c’est de la bonne… Mais trêve de bavardages. (pointant la main blessé de Shaka) Comme tu peux le voir, j’t’ai fait bobo au doigt : j’suis un dingue ! (menaçant) Alors si tu veux pas te ruiner en sparadraps, t’as intérêt à laisser mes copains tranquilles ! Sinon, je te ferai connaître l’Enfer !
SHAKA: (enjoué) Ben là, tu vois, j’aurais pas dit mieux !
IKKI: (soupçonneux, pensée) Hum, cette réplique ne me dit rien qui vaille…
SHAKA: (continuant) Ouais, parce que… (joignant les mains) C’est justement là que j’t’envoie !
IKKI: QUOI ?!
SHAKA: Que s’ouvrent les Six Mondes de la Métep… de la Mépensi… de la Mé… – Euh, attends – Que s’ouvrent les… Oh, et crotte ! Que s’ouvrent les Six Mondes !
Il attaque (enfin).
Ikki se retrouve propulsé dans l’hyper-espace inter-dimensionnel sans fond.
SHAKA: (hors-champ) Envoie-moi une carte postale !
Commence alors le voyage d’Ikki, à travers les Six Enfers (plus ou moins) bouddhiques…
Une image de l’Île aux Enfants.
SHAKA: (voix off) Le Premier Monde est l’Enfer, avec ses paysages de cauchemars, et ses horribles monstres…
Une image de défilé de mode.
SHAKA: (voix off) En Deuxième Position, c’est l’Enfer de la Famine. Ceux qui y tombent souffrent d’une faim insatiable…
Une image de Pokémon.
SHAKA: (voix off) Troisième Etage, le Monde des Bêtes; où des animaux sauvages doivent s’entretuer pour suivre…
Une image de G.I. Joe.
SHAKA: (voix off) Le Quatrième Monde se nomme "Azura" – mais j’sais pas pourquoi –. Violence et Guerre y sont ton quotidien…
Une image d’Hélène et les Garçons.
SHAKA: (voix off) Le Cinquième Monde est celui des Humains. Celui-là, j’en parle pas, y m’fait trop flipper, sérieux…! (de face) Et enfin, le Dernier Monde : le Nirvana !
IKKI: Ah ben, ça à l’air pas mal, ça !
SHAKA: (précisant) Nan, le groupe Nirvana.
Kurt Cobain et sa bande jouent In Bloom.
IKKI: Nooooooooooooooooooooon…!
Ikki se perd dans l’espace infini tridimensionnel machin-chose, telle une étoile filante.
Son corps, lui, reste étendu dans la Maison de la Vierge, sous le regard satisfait du propriétaire des lieux.
SHAKA: Chevalier, tu es… Mort !
Un éclair fend le ciel.
Au dehors, la pluie ruisselle comme des larmes sur la statue de la déesse Athéna.
[SYMBOLISM!!!1 !]
Pendant ce temps, la vraie Athéna se les mouille, toujours sous la surveillance de Mû et Kiki, ce dernier jouant les gentlemen en protégeant son joli minois avec sa veste.
KIKI: (attristé) Purée, c’est pas son jour, à elle…
MÛ: Tu m’étonnes, ’manquerait plus que la flèche fasse paratonnerre !
KIKI: (retrouvant le sourire) Ha, elle est bonne !
MÛ: Ouais ! La blague aussi… (pensée) Hm. J’me demande quels desseins sataniques le Grand Pope est en train de préparer…
Dans la salle de bain du Palais du Grand Pope.
Avec le compte-à-rebours de Sonic quand il est sous l’eau.
POPE: (paniqué) Au secours, nous sommes inondés ! (s’enfonçant dans l’eau) Je me noie ! Je me n… blb-blubl- !
Maison de la Vierge.
Shaka s’approche d’Ikki, toujours allongé par terre.
SHAKA: (amusé) Et bien, Phénix ? Dans quel Enfer es-tu tombé ?
IKKI: (se relevant sans crier gare) Dans l’En-ferme ta gueule ! (attaquant) Yaaaah ! Par l’Illusion de Phénix !
Shaka est frappé en plein sur le point qu’il porte sur le front, aussi appelé "tilak".
IKKI: (fier de lui) Paf ! En plein dans la verrue ! Hin hin ! Je suis vraiment très fort.
SHAKA: (simulant) Oh-je-m’ai fait eu. Oh mon dieu-mon dieu.
IKKI: Aucun dieu ne te sauvera de l’Illusion de Phénix ! Tu vas maintenant revivre ton pire cauchemar… Comme par exemple, un rendez-vous chez le coiffeur !
SHAKA: (simulant) Oh non. Ah… Ah… Ah…
IKKI: La vache, tes cris de douleurs font vraiment pitié...
SHAKA: (riant) …Ha ha ha ! Ouais, nan, j’déconne.
Il joint les mains, et Ikki se retrouve aspiré par une force psychique surpuissante.
IKKI: (paniqué) AAAAH ! IL ME RENVOIE MON ATTAAAAAQUE…!
Une figure familière mais rajeunie sort d’une brume fantomatique :c’est Ikki, avec 6 ans de moins !
PETIT IKKI: Shun ? Shun, t’es où ?
PETIT JABU: (hors-champ) Répète un peu, pour voir ?!
PETIT SHUN: (hors-champ) Mais lâche-moi, méchant !
Ikki se tourne, et voit une bande d’orphelins (salauds d’orphelins !) s’en prendre à son petit frère.
PETIT JABU: (excédé) Comment t’oses dire que l’Ecole des Champions c’est mieux qu’Olive et Tom ?!
PETIT SHUN: Mais moi j’m’en fous, j’préfère Jeanne et Serge…!
PETIT JABU: (le frappant) Ouais ben ta gueule !
Shun se retrouve par terre, en pleurnichant.
PETIT IKKI: Shun, te laisse pas faire !
Mais ces salauds d’orphelins sont déjà en train de le rouer de coups de pieds.
PETIT IKKI: Shun ! Mais défends-toi, bon sang ! T’es quand même pas une chochotte ?!
A ces mots, les enfants se tournent vers Ikki, un sourire moqueur aux lèvres (chacun le sien).
PETIT IKKI: (mal assuré) N-n’est-ce pas ?
SALAUDS D’ORPHELINS: (tournoyant autour d’Ikki tels les démons sans parents qu’ils sont) Chochotte ! Chochotte ! Ton frère est une chochotte ! Chochotte ! Chochotte ! Ton frère est une chochotte ! (rire)
PETIT IKKI: Stop !
PETIT SHUN: (se relevant péniblement) Aïe… Si seulement j’avais une armure, quelque chose…
PETIT IKKI: Shun ! P-prouve-moi le contraire ! J’t’en pris, dis quelque chose !
PETIT SHUN: (l’ignorant) Oh, ‘faut que j’me dépêche, c’est bientôt l’heure de Candy ! La la la la la !
PETIT IKKI: Nooooooooooooooooooon !
Brusque retour à la réalité.
IKKI: (essoufflé) Arrête !
SHAKA: (amusé) Alors, on s’est fait un bad trip ? Agenouille-toi devant moi, Phénix, et j’épargnerai ta vie.
IKKI: (se ressaisissant) Tu crois que j’te vois pas venir, gros dégoutant ? Jamais je ne m’inclinerai devant toi ! Car je ne crois qu’en deux choses : ma propre force… (son Cosmos se met à brûler) et la combustion spontanée ! (attaquant) Par le Vol du Phénix !
Un jet de flammes jaillit, mais est arrêté d’une seule main par le Chevalier de la Vierge.
"Poum !", d’ailleurs.
SHAKA: (légèrement agacé) Euh… Quel mot tu comprends pas dans "homme le plus proche de Dieu" ? (soupir) Tu files un mauvais Karma, sérieux. (joignant les mains) Tu m’vois obligé d’utiliser ma plus terrible attaque…
IKKI: (sarcastique) Quoi ? Tu vas m’intoxiquer au patchouli ?
Shaka se met à émettre des ondes de lumières qui se dispersent dans toute la Maison, changeant le décor ambiant en une sorte de tapisserie bouddhiste d’un goût esthétique franchement douteux.
IKKI: Bon dieu, il disait vrai, c’est terrible : j’ai jamais vu une tapisserie aussi moche ! Ooooooh !
SHAKA: (grave) Chevalier, prépare-toi à recevoir… Le Trésor du Ciel !
IKKI: Un pot-de-vin, c’est ça ? Ha ! T’as vraiment aucun amour propre ! Hin hin hin… Combien ?
SHAKA: (continuant) Le Trésor du Ciel est une attaque fondée sur la Vérité de notre Univers, et qui possède l’Harmonie parfaite…
IKKI: Et ça veut dire quoi, ton bla-bla new-age ?
SHAKA: (souriant) Que tu vas méchamment déguster.
Les yeux de Shaka s’ouvrent lentement mais sûrement, sur le refrain d’Ouvre les Yeux, de Bambi Cruz.
IKKI: (paniqué) Oh non ! Little Buddha a ouvert les yeux !
L’armure du Phénix, touchée par une force mystérieuse, éclate en mille morceaux.
IKKI: (pensée) Il a détruit mon armure d’un seul coup…! Heureusement que j’me retrouve pas en caleçon… (ne pouvant plus bouger) Oh, mais…! Je… Je suis paralysé !
SHAKA: Ah ouais, j’t’ai pas dit : tu vas perdre tes cinq sens, en fait ! Là, par exemple, c’est celui du Toucher.
ABRIDGED IRUKA: Ha. Touché.
SHAKA: Passons aux quatre autres…
IKKI: (l’interrompant) Non, attends ! J’voudrais te poser une question !
SHAKA: (agacé) Lemmy EST Dieu ! Ca y est, vous êtes contents ?
IKKI: (continuant) Pourquoi quelqu’un comme toi obéit-il aux ordres d’un chef maléfique comme le Grand Pope ?
SHAKA: (remonté) Ah d’accord. Alors, sous prétexte qu’il terrorise le monde, qu’il fasse tuer des femmes et des enfants, et qu’il ponctue chacune de ses phrases d’un rire sardonique, il serait maléfique ?
Silence.
SHAKA: Nan, mais présenté comme ça, naturellemen- Oh, et puis tu m’énerves ! Je vais maintenant t’enlever… l’Odorat !
IKKI: (pensée) L’Odorat ?!
L’attaque de Shaka fait se courber Ikki dans un bruit de ressort.
SHAKA: Et l’Ouïe !
IKKI: (pensée) Et l’Ouïe ?!
SHAKA: Et le Goût !
IKKI: (pensée) Et le Goût ?!
SHAKA: Et la Vue !
IKKI: (pensée) Et la Vue ?!
SHUN: Et la tête !
SHAKA: Alouette ! (se retournant) Quoi ?! (apercevant Seyar et les autres) Vous êtes réveillés, vous ?!
SHYRIÛ: Ben, depuis tout à l’heure vous gueulez comme des sagouins, comment voulez-vous qu’on dorme ?
SHAKA: Je vois. Malheureusement, vous arrivez trop tard…
Ikki s’écroule dans un bruit lourd.
SHUN: (affolé) Ikki !
SHAKA: Mes autres attaques ayant pas porté leurs fruits, j’l’ai transformé en légume…
SEYAR: Vengeance ! On va casser du hippie !
Shyriû et lui foncent vers Shaka.
SHUN: (les arrêtant) Non, laissez-le ! C’est à moi de l’affronter !
SEYAR: Plaît-il ?
SHYRIÛ: Moi de même ?
SHUN: (d’une voix mal assurée) Euh, espèce de rat ! T’as tué mon frère !
IKKI: (parlant dorénavant par télépathie) Laisse tomber, Shun, tu sais même pas qui t’es en train d’imiter…
La musique de Popeye résonne, tandis que le Cosmos d’Ikki s’élève à son paroxysme.
Un faisceau d’énergie atteint Shaka, l’empêchant de bouger.
IKKI: (apparaissant derrière lui) Surpriiiiise !
SHAKA: Mais comment tu fais ça, sérieux ?!
IKKI: (expliquant) J’ai compris que comme un aveugle qui développe ses autres sens, fermer les yeux te permettait d’augmenter ta cosmo-énergie…
SEYAR: (d’un ton de commentateur sportif) Shyriû, ton avis sur la question ?
SHYRIÛ: (d’un ton de commentateur sportif) C’est d’la connerie !
IKKI: (continuant) C’est pour ça que j’ai fait exprès d’être privé de mes cinq sens…
LA DAME DE LA PUB MILKA: Mais bien sûr.
IKKI: Maintenant, je suis plus puissant que toi !
SHAKA: (paniqué) Euh, attends, reste zen ! Si tu continue, on va exploser !
IKKI: C’est l’but !
SHAKA: Ah, d’accord. (affolé) QUOI ?!
SHUN: Non, Ikki ! Fais pas ça !
SHAKA: Ouais, Ikki ! Fais pas ça !
IKKI: Adieu, petit frère. Tu étais la sœur que je n’ai jamais eue…
SHUN: IKKI !
SHYRIÛ: IKKI !
SEYAR: (l’air sérieux) Hm.
SHAKA: (s’immisçant dans la conversation) Euh, est-ce que j’ai mon mot à dire ? Nan, parce qu-
Une explosion atomique.
Carrément.
Ne reste alors plus de Shaka et d’Ikki que l’Armure d’Or de la Vierge, qui retrouve sa forme initiale.
Shun tombe à genoux.
SHUN: (bouleversé) Mon dieu. Mon frère est mort. Ca fait déjà deux ou trois fois, mais quand même, ça secoue...
Il éclate en sanglot.
SEYAR: On devrait p’tête dire quelque chose ?
SHYRIÛ: (réfléchissant un instant) Ikki était quelqu’un de-
SEYAR: (l’interrompant) Attends, attends ! (l’air sérieux) Hm.
SHYRIÛ: (d’un ton solennel) Ikki était quelqu’un de très vivant, et… (d’un ton pressé) Maintenant il est mort. Allez, on s’casse.
SEYAR: (à Shun) Félicitations, vieux !
SHYRIÛ: (s’éloignant avec Seyar) T’es sûr que c’est ça qu’on dit, à un enterrement ?
SEYAR: (s’éloignant avec Shyriû) J’sais pas, j’ai jamais été enterré !
Ce qui n’est pas tout à fait vrai, mais passons.
Shun pousse un soupir, et lève les yeux vers le Ciel.
SHUN: (pensée) Mon frère…
L’image d’Ikki apparaît alors en transparence dans les Cieux (du plafond).
IKKI: (d’un ton réconfortant) Shun. Si nous devons un jour renaître sur cette planète… Je suis sûr que nous serons frères de nouveau.
SHUN: (pensée) Ikki.
IKKI: Par contre, j’espère que tu seras pas une chochotte. Non, parce que, franchement… T’es une chochotte.
Fin.
Image Hosted by ImageShack.us

[In Lemmy We Trust]
Stinger : Like A Virgin, par Richard Cheese. Reprise de Madonna.
Plan de l’Horloge, à mi-parcours de son décompte funeste.
KIKI: Ca y est, patron ! La flamme de la Vierge vient de s’éteindre ! Ils sont dans les temps !
MÛ: Ouais, mais… Y ‘feraient bien d’se grouiller.
On aperçoit des corbeaux rôdant autour de Saori.
MÛ: C’est qu’elle commence à attirer les corbacs, la gamine…

Episode 7

Plan large du Sanctuaire.
SHUN: (au loin) Chevalier du Lion ?
SEYAR: (au loin) C’est fait.
A l'entrée de la Septième Maison.
SHUN: Chevalier de la Vierge ?
SHYRIÛ: C’est fait.
SHUN: Bon ben l’prochain c’est le Chevalier de la Balance…
SEYAR: (se tournant vers Shyriû) Mais Shyriû, c’est donc ton maître ! Celui qui est tout petit avec un sac à patates sur le dos !
SHYRIÛ: Ah ben depuis l’temps que j’ai envie de lui mettre une tannée…!
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.
Les Chevaliers de Bronze courent dans la Maison de la Balance.
Un énorme bloc se trouve en plein milieu de la pièce.
SEYAR: (s’arrêtant) Oh !
SHYRIÛ: (apparaissant en split-screen) "Oh" ?
SHUN: (apparaissant en split-screen) Pourquoi "Oh" ?
L'énorme bloc dont je parlais tout à l'heure se révèle être un bloc de glace, au centre duquel se trouve...
SEYAR, SHYRIÛ & SHUN: OH ! HYÔGA ?!
SHYRIÛ: Mais comment a-t-il pu arriver ici avant nous ?!
SEYAR: Il est p'tête passé par une Warp Zone ?
SHUN: (sarcastique) Oui, et puis quelqu'un avec une Fleur de Glace l'aura laissé là...
SEYAR: C'est vrai que cette façon d'enterrer quelqu'un est très curieuse.
SHYRIÛ: Et ironique !
SHUN: (levant les yeux) Regardons les caméras de sécurité pour savoir qui a fait le coup !
Dans un coin du mur, on voit en effet une caméra de sécurité.
SEYAR: H- ! C'est plus c'que c'était, les sanctuaires antiques...!
Transition neige de télévision.
SHYRIÛ: Voyons voir...
Il lance un rembobinage des événements s'étant déroulés quelques heures plus tôt.
SHYRIÛ: Pas là-pas là-pas là-pas là-pas lààààà... (arrêtant la cassette) Ha ! On y est !
Il lance l'enregistrement.
SEYAR: Quelqu'un veut du pop-corn ?
SHYRIÛ & SHUN: Chuuuut !
SEYAR: Ben quoi, j'ai faim.
Hyôga est étendu sur le sol, après son voyage interdimensionnel de la Troisième Maison.
Il se réveille douloureusement.
HYÔGA: (pensée) Hum... J'tiens vraiment pas la vodka.
CAMUS: (dans l'ombre) Tu donnes enfin signe de vie...
HYÔGA: Oh ? Par la cravate de Tchaïkovski ! Mais vous êtes...!
CAMUS: Camus, le Chevalier du Verseau.
HYÔGA: (tout excité) Wouah, c'est un grand honneur ! Mon maître, le Seigneur Cristal, m'a souvent parlé de vous ! J'ai lu aucun d'vos bouquins, mais j'adore c'que vous faites ! (il pousse un petit rire débile, puis regarde aux alentours) Dites donc, c'est grand chez vous ! J'aimerais pas payer la facture de chauffage...
CAMUS: En réalité, ceci est la Maison de la Balance. Le Vieux Maître m'a laissé un double des clés : j'passe le week-end, j'arrose les plantes... D'ailleurs j'dois chaque fois tabasser les Chevaliers du Scorpion et du Capricorne pour venir... 'Faut vraiment qu'on trouve un autre système.
HYÔGA: Bien d'accord avec vous.
CAMUS: Mais aujourd'hui... Je suis là pour toi, Hyôga.
Camus tend les mains, et fait briller son Cosmos.
HYÔGA: (pensée, impressionné) Ça par exemple, il fait de la télépathie avec ses doigts ! Ha, c'est vraiment le plus puissant des Chevaliers d'Or... (une image mentale de banquise lui apparaît à l'esprit) Oh, mais que vois-je ? C'est la Mer Gelée de Sibérie ! (il voit une épave englouti aux fonds des mers) Là où a coulé le bateau de ma m-
Camus lance un rayon vers le haut, ce qui détruit au passage la toiture de la Maison.
VIEUX MAÎTRE: (au loin) Mon toit !
Le rayon arrive jusqu'en Sibérie, rompt la couche de glace, continue son chemin dans l’eau glacée, et vient s'écraser sur l’épave.
HYÔGA: Queu-ah ?!
Le navire se met à s'enfoncer inexorablement vers les abysses, suite à un glissement de terrain.
HYÔGA: (pensée, paniqué) Oh non, le bateau ! Il s'enfonce dans les profondeurs des eaux boueuses et pleines de microbes de l'Oubli ! Maman, ma p'tite maman ! Noooooooooooooon !
CAMUS: Alors ?
HYÔGA: Oh ?
CAMUS: (souriant, amical) On se sent tout de suite mieux, non ?
Hyôga tombe à genoux.
HYÔGA: (contenant sa rage) Espèce de monstre... (ne contenant plus sa rage) Elle était morte, et vous l'avez tué !
CAMUS: J't'en pris, garde la tête froide ! Ce n'est pas comme si j'avais crée l'iceberg qui a heurté le bateau y'a 7 ans ! (à lui-même, pensif) Quoique, j'étais où, y'a 7 ans ?
HYÔGA: Mais c'était tout c'qui me restait d'elle depuis sa mort !
Flash-back du naufrage du bateau de Maman Hyôga.
PETIT HYÔGA: (sur un canôt de sauvetage) Mamaaaaaaaaan !
En arrière plan, le navire coule, accompagné de la musique du film Titanic.
[Réalisé par James Cameron.]
PETIT HYÔGA: Attendez, ma maman est restée à bord !
MARIN: C'est normal, p’tit, un capitaine doit sombrer avec son navire !
PETIT HYÔGA: Mais c'est pas elle, le capitaine !
MARIN: Ha, ben c'est pour ça qu'elle avait pas d'casquette !
MAMAN HYÔGA: (la larme à l'œil) Adieu, mon vilain petit canard.
PETIT HYÔGA: Maman, non !
7 ans plus tard, en Sibérie.
HYÔGA: (hors-champ, racontant son histoire) C'est uniquement pour la revoir que je suis devenu Chevalier ! Et champion d'apnée aussi...
On le voit nager vers sa mère, dans le bateau qui lui sert de tombeau.
HYÔGA: (d'une voix pleine de glou-glou) Maman, non !
Fin du flash-back.
HYÔGA: Contempler le corps gonflé par l'humidité de ma mère était la seule chose qui avait de l'importance à mes yeux…
CAMUS: (pensée, levant un sourcil) Et ben. Moi qui pensais que la philatélie était un hobby à la con...
HYÔGA: Maintenant je vais pouvoir arrêter de me lamenter et aller de l'avant... Et tout ça à cause de vous ! (menaçant) Raaaah ! Vous avez réveillé la bête qui est en moi !
Une nuée de cygnes métaphorique passe à l'écran en faisant des coin-coin.
HYÔGA: Bon, c'est un cygne, c'est pas très impressionnant. (re-menaçant) Mais ça m'empêchera pas de vous mettre une dégelée ! (attaquant) Aaaaaah ! Que la Poussière de Diamant soit avec moi !
D'une main, Camus stoppe son attaque.
HYÔGA: (simplement) Oh, il l'a bloqué.
CAMUS: Impressionnant, très impressionnant... Mais tu n'es pas encore un Chevalier.
Le Chevalier d'Or rend à Hyôga la monnaie de sa pièce, et l'envoie valdinguer dans une colonne.
CAMUS: Cristal t'a bien formé... Mais il ne t'a pas tout dit des techniques de Glace.
HYÔGA: (sur le sol, serrant les dents) Oh, il m'en a dit assez... (se redressant) Car c'était lui, mon maître !
CAMUS: Non. Je suis... Ton maître.
Hyôga reste bouche bée devant cette révélation plagiant totalement l'Empire contre-attaque (mais en même temps, c’était le but).
HYÔGA: (incrédule) Non. NON ! Ce n'est pas vrai... C'est impossible !
CAMUS: Lis le manga. Tu sauras que c'est vrai !
HYÔGA: Noooooooooooooooon ! Non !
Hyôga commence à pleurnicher.
CAMUS: (gêné) Allons, Hyôga, un p'tit peu de dignité !
HYÔGA: (à ses pieds, comme le suppliant) Mais je suis diiiiiiiiiiigne !
Camus lui envoie un gros coup de pied.
CAMUS: Tu es trop sentimental. Jamais tu ne pourras traverser les 12 Maisons ! Je préfère en finir moi-même...
HYÔGA: Queu-ah ?!
Camus joint les mains, formant ainsi une jarre ("Verseau", tout ça).
CAMUS: (attaquant) Par le Philtre Glacière d'Aurora !
HYÔGA: (s'éloignant dans l'infinité métaphorique de l'espace) Aaaaaaaaaah ! Le mec qui traduit le nom des attaques se drooooooooooogue...!
Hyôga chute sans fin vers une mort certaine.
C'est à ce moment qu'il se met à délirer...
HYÔGA: (pensée) Ah, je me meurs, ceci est mon chant du cygne ! Je vais rejoindre tout ceux qui me sont chers... Maman ! Seigneur Cristal ! René des Musclés ! Poussez-vous, j'arrive…!
Dans la Maison de la Balance, Camus contemple le corps inanimé de son pupille.
CAMUS: (pensée) Hyôga. Nous pensions différemment, toi et moi... Surtout toi. (les larmes lui montent aux yeux) Mais je sais que derrière les pleurs et l'amour filial... (il sanglote, et lève le bras) Il y avait aussi un connard insensible et prétentieux...!
Camus abaisse le bras, et Hyôga se retrouve emprisonné dans un cercueil de glace.
CAMUS: (pensée) Alors le moins que je puisse faire... C'est te transformer en eskimo géant pour que tu te réveilles dans le futur. Adieu, Hyôga. Et que la Poussière de Diamant soit avec toi. (il s'en va) Pour toujours...
Le silence se fait dans la Maison.
Quand tout à coup...
"FANTÔME" DE CRISTAL: (apparaissant lentement) Hyôga ! Tu vas aller dans la Maison du- (apercevant le corps de Hyôga) OH ! (disparaissant rapidement) Mauvais timing.
Transition neige de télévision.
Seyar, Shyriû et Shun sont toujours devant le cercueil de glace renfermant leur compagnon.
SHUN: Il faut le sortir de là ! Personne a une idée ?
SEYAR: Moi j'en ai une, mais il nous faudrait une immense bouteille de pastis...
SHYRIÛ: Cela me rappelle une histoire que m'a un jour raconté mon Vieux Maître... Il disait que même si tous les Chevaliers d'Or unissaient leurs étincelles magiques, rien ne pourrait ébrécher un cercueil de glace créé par Camus.
SEYAR: (déterminé) Soit. Mais rien ne pourra non plus ébrécher l'amitié unissant les Chevaliers du Zodiaque ! Car quelque soit son origine, sa nationalité ou son degré de congélation... (il s'appuie contre le bloc de glace) On n’abandonne pas un copain ! Allez, on l'emmène !
Seyar se met à pousser l'énorme masse gelée.
SEYAR: Gnnnnnn ! Gnnnnnn !
Sans résultat, bien sûr.
SEYAR: (dans l'effort) Gnnn... M'aidez pas à pousser, surtout...
SHYRIÛ: (grave) Inutile. Seul un miracle pourrait le sauver...
De la lumière jaillit d'une des dalles de la Maison !
SHUN: Miracle !
SEYAR: Miracle !
SHYRIÛ: Bon ben, miracle.
Le cheval Miracle vient faire un petit coucou, et une boîte couleur d'or se matérialise devant les 3 Chevaliers de Bronze.
SHUN: Ça alors, une Urne Sacrée !
L'Urne se met à briller.
SHYRIÛ: ATTENTION, ÇA VA EXPLOSER !
L'Urne Sacrée s'ouvre, laissant apparaître l'armure qu'elle contenait.
SHYRIÛ: L'Armure de la Balance.
SHUN: C'est sans doute le Vieux Maître qui nous l'envoie pour sauver Cygnus !
SEYAR: (à Shyriû) Tu me rappelleras de l'inviter à bouffer quand j'aurai un déménagement...
SHYRIÛ: Cela me rappelle une histoire que m'a un jour raconté mon Vieux Maître...
SEYAR: Quoi, encore ?!
SHYRIÛ: Comme vous le savez, Athéna interdisait à ses Chevaliers d'utiliser des armes...
SHUN: (toussant) Persée...! Caméléon...!
SHYRIÛ: Car ils devaient se battre à mains nues...
SEYAR: (toussant) Cerbère...! Andromède...!
SHYRIÛ: Seul le Chevalier d'Or de la Balance avait le droit d'en porter...
SHUN: (toussant) Sagittaire...!
SHYRIÛ: Bon, ça va, on a compris, vous arrachez pas la glotte !
Pris d'une irrésistible envie, Shyriû enlève son Armure et se retrouve torse nu.
SEYAR: A quoi ça lui sert d'avoir une Armure si c'est pour l'enlever tout le temps ?
SHUN: Tais-toi, j'vois rien !
SHYRIÛ: L'Armure de la Balance se compose de six paires d'armes typiques de la Grèce Antique !
S'ensuit une séquence d'animation bad-ass où Shyriû présente les armes une à une.
SHYRIÛ: (présentant le Nunchaku) Le Nunchaku ! (présentant la Lance) Le Trident ! (présentant le Nunchaku à trois branches) Le Nunchaku - encore une fois - ! (présentant l'Epée) L'Epée ! Ha-ha-ha ! (présentant le Bouclier) Le Bouclier - qui fait aussi yo-yo - ! Et la dernière mais pas des moindre, le… (présentant le Tonfa) Euuuuuuuuuuuh...?
SEYAR: (incertain) Bâton ?
SHYRIÛ: (peu convaincu) Mouais, passons... Parmi toutes ces Armes, je dois choisir celle qui libérera Hyôga de son cercueil de Glace.
Un roulement de tambour de jeu télévisé résonne.
SHUN: Moi je sais, le Trident !
SEYAR: L'écoute pas, prends le Bouclier ! Nan, le Nunchaku ! Nan-nan, le Trident ! LE TRIDENT !
SHYRIÛ: (hésitant) Hmm...
SHUN: (hors-champ) Ben alors, t'attends le dégel ?
SHYRIÛ: Ce sera l'Epée !
Le public pousse un "ooooh" de déception.
SHUN: Il va encore faire un bide...
SEYAR: C'est clair.
Shyriu lève l'Epée au-dessus de sa tête, ce qui lance la musique des Maîtres de l'Univers.
SHYRIÛ: Par le Pouvoir du Crâne Ancestral ! Haï-yaaaaah !
Shyriû donne un coup d'épée... Sans effet apparent.
SEYAR: (amusé) Et c'est un bide.
SHUN: (amusé) Et oui !
SEYAR & SHUN: (imitant la musique-à-bide propre à leur ami Shyriû) Wah-wah-wah-waaaaaaah !
SHYRIÛ: Non, car c'est un coup d'épée de Japanimation.
Une fine trace de coupure se met à luire sur le cercueil de glace, qui se brise en milles morceaux l'instant suivant, à la grande surprise de Seyar et Shun.
SEYAR: (accourant vers Hyôga) Hyôga, mon pote ! Cramponne-toi, mon vieux ! M'oblige pas à te faire du bouche-à-bouche ! S'il te plaît !
SHYRIÛ: (après avoir examiné Hyôga) Il a un pouls.
SEYAR: Apportez du shampooing !
SHYRIÛ: (grave) Mais il est encore faible...
En effet, leur ami est encore bleuit par le froid.
[Encore réalisé par James Cameron.]
SHYRIÛ: Il faudrait que l'un de nous reste avec lui pou-
SHUN: J'm'en charge.
SHYRIÛ: (décontenancé) Toi ? Mais...
SHYRIÛ: (l'interrompant) Pas le temps de discuter ! La Flamme de la Balance est en train de s'éteindre, et l'auteur de cette Série est déjà assez à la bourre comme ça ! Alors, laissez-moi Hyôga, et filez vers la prochaine Maison !
SEYAR: Mais, ça va aller, tu es sûr ?
SHUN: Vous inquiétez pas, j'ai mon Brevet de Secouriste... Maintenant, cassez-vous.
Seyar et Shyriû se cassent, laissant Hyôga dans les bras de Shun.
SHUN: (pensée, l'air machiavélique) Enfin... Hé hé hé hé !
Sur le chemin menant à la Huitième Maison.
SEYAR: (devant l'édifice) Bon ben... Maison du Scorpion. (se tournant vers Shyriû) Quelque chose à déclarer avant d'entrer ?
SHYRIÛ: J'ai un mauvais pressentiment.
SEYAR: Je ne vois pas de quoi tu parles…
Dans la Maison de la Balance.
Shun pose Hyôga sur le sol en chantonnant la Vie en Rose, d'Edith Piaf.
SHUN: (pensée, enlevant son casque) Quand il me prend dans ses bras... (caressant le visage de son camarade) Qu'il me parle tout bas... (le serrant contre lui) Je vois la vie en rose... Oh, Hyôga... Tu m'fais fondre ! Laisse-moi faire de même avec mon Cosmos chargé d'amour...
"FANTÔME" D'IKKI: Hem-hem...
SHUN: (pensée, d'un ton sec) Oh, ça va, c'est pour la bonne cause ! (à Hyôga, d'un œil attendri) Ha, mon beau prince des neiges ! (se penchant vers lui) Peut-être qu'un doux baiser te réveillera...?
Dans la Maison du Scorpion.
SEYAR: T'as vu le match, hier ?
SHYRIÛ: Ben non.
Un flash de lumière rose les fait réagir.
SEYAR & SHYRIÛ: OH !
SHYRIÛ: Tu l'as senti, toi aussi ?
SEYAR: Tu parles ! On se serait cru dans une série CLAMP ! Ça, c'est signé Andromède...
SHYRIÛ: Cela me rappelle une histoire que m'a un jour raconté mon Vieux Maître...
SEYAR: (à lui-même) Putain le mec, il a été entraîné par le Père Castor.
SHYRIÛ: (racontant) Il était une fois un pauvre voyageur affamé qui avait été retrouvé par les animaux de la forêt...
SEYAR: (pire qu'un gosse de 4 ans) Elle fait peur, ton histoire !
SHYRIÛ: T'inquiète, c'est la version Disney. (reprenant son récit) Les animaux voulaient aider le pauvre homme. L'Ours Puissant lui apporta du poisson... Le Rusé Renard lui apporta du raisin... Mais le Lapin Gentil, lui, ne pouvait rien lui donner...
SEYAR: (pleurant comme une fontaine) Même pas une p'tite carotte ?
SHYRIÛ: (grave) Non. Même pas une p'tite carotte. Tu devines où je veux en venir avec mon histoire ?
SEYAR: Mon dieu, oui, c'est horrible ! Shun va tripoter le p'tit lapin de Hyôga !
Tin-tin-tiiiiiin !
SEYAR: Il faut qu'on l'arrête !
SHYRIÛ: Oui, ce dessin animé est déjà assez crypto-gay comme ça !
Ils repartent sans plus attendre vers la Maison précédente.
Mais une voix interrompt leur course...
MILO: (hors-champ, avec de l'écho) Piqués en plein délit de fuite...
SEYAR: (se retournant) Plaît-il ?
Riant sardoniquement, leur interlocuteur sort de l'ombre.
SHYRIÛ: Oh, mais tu es...!
Générique de fin.
Stinger : Balance-toi, de Tony Parker, feat. le Vieux Maître.
Ce qui laisse Shunreï circonspecte.
VIEUX MAÎTRE: Je kiffe la vib'.

en plus des episodes bonus (par contre comme ils ne sont que sur wideo je ne peux pas les mettre en direct ^^) : http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYgs3.html
http://www.wideo.fr/video/iLyROoafYgcO.html


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Césare


avatar

~ Complaisant ~
Complaisant

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 23417
Age : 37
Sagittaire


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 3825


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 21:46

Je trouve que le doubleur qu'a essayé d'imiter Maurice Sarfati est loin d'égaler le grand maitre, mais l'idée est bonne.

Edit : exptdr le logo "question maison" reference au papiers peints tête de types. Smiley5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 21:51

Ah mais Maurice est inimitable ^^ cependant, il faut quand même saluer la performance de ce jeune homme, je trouve qu'il est vraiment pas mal.

Surtout dans les rires démoniaques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 22:08

J'adore la voix qu'il donne à Seiya Smiley5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 22:15

J'ai trop adoré l'apparition du Phénix devant Shaka avec le cri du coq derrière Smiley2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Césare


avatar

~ Complaisant ~
Complaisant

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 23417
Age : 37
Sagittaire


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 3825


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 22:23

Shiryu"Manquerait plus que les chevaliers d'aciers viennent à mon secours".

Elle est pas mal celle-là mdrr.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Sam 1 Mai 2010 - 22:27

Ou alors ce qui ma bien fais rire c'est dans l'episode avec Shaka : Les Chevaliers de Bronze se déplacent lentement, à pas-de-loup.
SHYRIÛ: (pensée) Pas un bruit…
SHUN: (pensée) Si on s’fait pas remarquer, on pourra passer sans…
SEYAR: (attaquant) LEROOOOOOOOOOOOOOOOOY…!
SHUN & SHYRIÛ: OH, LE CON !

Je crois que j'ai eus des crampe tellement j'ai ri


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Go.seb®


avatar

~ Idole ~
Idole

Inscrit le : 10/12/2009
Messages postés : 14730
Age : 93
Poissons


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1693


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Dim 2 Mai 2010 - 2:16

Aie ça me fait mal tout ce cassage de l'anim, on dirait limite du foutage de gueule non pas de la vo mais de la VF (que j'aime beaucoup)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goseb35.over-blog.com
Nikko


avatar

~ Energique ~
Energique

Inscrit le : 08/04/2009
Messages postés : 6343
Age : 42
Cancer


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 1669


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Dim 2 Mai 2010 - 13:07

Oh, tu es trop rigide, Goseb ^^

C'est vrai qu'il y a du foutage de gueule, mais c'est le jeu ! Et puis, détourner les petits travers de nos Chevaliers, c'est comme leur donner une seconde vie.

C'est un peu comme les jeux de mots du style "Andromerde" et compagnie, ça vole pas très haut je te l'accorde, mais qui aime bien châtie bien !
En plus, ces "remake" montrent une excellente connaissance de la série, ceux qui ont fait ça sont de vrais fans, qui ont seulement voulu se taper un bon délire.

Perso j'adhère Smiley2


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Césare


avatar

~ Complaisant ~
Complaisant

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 23417
Age : 37
Sagittaire


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 3825


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Dim 2 Mai 2010 - 13:57

Un bide? non un coup d'épée de Japanimation mdrrrrr.

Caline, dans l'avant-dernière video, à 4:20 environ saurais-tu reconnaitre à quoi fait reference la musique lorsqu'il dit"Je me noiiiiie, je me noiiiie"?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lostcanvass


avatar

~ Nomade ~
Nomade

Inscrit le : 30/04/2010
Messages postés : 37
Age : 27
Bélier


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Ven 18 Juin 2010 - 11:12

Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #8




Extérieur de la Maison du Scorpion.
[Maison du Scorpion]

Un rire terrifiant.
Intérieur de la Maison.
MILO: (riant terrifiquement)
SHYRIÛ: Oh, mais tu es...!
Le propriétaire du rire se dévoile à l’écran : c’est…
SHYRIÛ: Tu es Tristan des BeeHive !
MILO: Ha ha ! Et oui, c'est bien moi, je suis... Mais, de- Quoi ?!
Extrait de l'émission Fan de avec Tristan (des BeeHive), pour les moins de vingt ans qui ne peuvent pas connaître.
SEYAR: (en admiration) Oh, j'ai tout vos disques, vous êtes trop beaux !
SHYRIÛ: J'peux avoir un autographe sur mon bouclier ?
MILO: (les interrompant dans leurs délires de groupies) Mais je ne suis pas Tristan des BeeHive ! Je suis Milo du Scorpion !
SEYAR: Le groupe allemand ?
* Tiou ! *
Séquence d’intro, avec Neon Knights, de Black Sabbath.

[Ronnie James Dio, 1942-2010]
SEYAR & SHYRIÛ: (retombant lourdement) Aaaargh !

Un fin trait de lumière rouge brille sur leur plastron respectif.
SEYAR: Aaargh, des snipers !
SHYRIÛ: A couvert, vite !
MILO: D'ordinaire, je me pique d'être hospitalier… Mais comme vous êtes des rebelles, je me vois dans l'obligation de vous tuer !
SEYAR: Tout ça c'est ta faute, Shyriû : tu nous colles une réputation d'anarchistes avec tes cheveux longs et ton tatouage !
SHYRIÛ: Oh, je savais que mon look anticonformiste en dérangerait certains…!
Milo pointe du doigt nos deux héros, prêt à les achever comme il se doit.
HYÔGA: (hors-champ) C'est pas beau de montrer du doigt !
SEYAR: Plaît-il ?
SHYRIÛ: Plaît-il ?
MILO: Plaît-il ?
Accompagné de I Will Always Love You, de Whitney Houston, Hyôga entre dans la Maison, en portant le corps inanimé de Shun dans ses beaux bras musclés.
SEYAR: Hyôga, t’es pas mort ?!
SHYRIÛ: Mais on avait rompu la chaîne du froid, comment est-ce possible ?!
HYÔGA: (ému) Cela, je le dois à Shun... Au péril de sa vie, il s'est collé à moi, m'a dorloté, m'a chouchouté, m'a serré fort contre son cœur... (voulant dissiper tout doute possible) Et cela en toute amitié.
SEYAR & SHYRIÛ: (d’un ton un peu débile) Il est mort ?!
HYÔGA: Mais ne soyez pas stupides !
SEYAR: (hors-champ) Ça c’est trop tard…
HYÔGA: Jamais je ne laisserai tomber Shun ! (à lui-même) Pourtant, il pèse son poids, l'animal…
SEYAR & SHYRIÛ: (d’un ton un peu débile) Qu’est-ce que tu vas faire ?!
HYÔGA: Ben, j'avais pensé faire brûler mon Cosmos pour le ramener à la vie, mais j'ai peur d'entrer dans un cercle vicieux... Alors j'vais plutôt vous le confier, pendant que j'affronterai le claviériste des BeeHive.
MILO: (hors-champ, mais en fait on le voit un peu) Je ne suis pas Tristan des BeeHive !
SEYAR & SHYRIÛ: (d’un ton un peu débile) Tu veux l'affronter ?!
HYÔGA: Attendez, on en est à la Huitième Maison, et j'ai encore battu personne ! J'veux pas m'taper la honte devant les phoques en rentrant en Sibérie !
Transition vers une troupe de phoques joviaux beuglant dans la neige (tiré d‘un épisode de Bibifoc, avec la musique qui va avec).
PHOQUE #1: (sous-titré) Vous saviez que Hyôga avait encore tué aucun Chevalier d'Or ?
PHOQUE #2: (sous-titré) C'est pas un cygne, c'est une buse !

Tout les autres phoques rient de bon coeur.
Retour à la Maison du Scorpion.
SEYAR: (se relevant) Hmpf ! D'accord, on t'le laisse. Mais uniquement parce que ton air de psychopathe nous fait très peur…!
HYÔGA: (avec un air de psychopathe) Hé !
MILO: M’affronter… Tsss ! Tu rêves !
A ces mots, Hyôga se glace d‘effroi.
HYÔGA: (en colère) Qu'est-ce que tu as dit ?!
SHYRIÛ: Oh mon dieu.
SEYAR: Milo vient de déclencher la plus terrible attaque du héros de shônen...!
MILO: Quoi ?
SEYAR & SHYRIÛ: Le monologue sur l'espoir et l’amitié !
MILO: (pensée) Oh non !
Land of Hope and Glory, composée par Sir Edward Elgar, renforce le côté inutilement épique et solennel de la scène.
HYÔGA: (pointant Milo du doigt infâmant de la Justice) Sache que pour nous les rêves sont loin d'être impossibles, car nous nous battons pour l'espoir et l’amitié !
Tout en continuant son interminable discours préfabriqué, Hyôga emprisonne Milo dans des cercles de glace.

MILO: Ooooooh ! Je suis pris au piège, obligé d'écouter ses niaiseries idéalistes !
SEYAR: (se contentant de regarder faire son camarade) Et ben. Heureusement que Hyôga est dans notre camp !
SHYRIÛ: Oui, d’ailleurs, profitons-en pour le foutre.
A ces mots, Seyar se glace d‘effroi.
SHYRIÛ: (rapidement) Euh, le camp, j’veux dire-
SEYAR: (rassuré) Oh, bon dieu tu m’as fait peur !
[Pendant ce temps…]
Mû et Kiki sont toujours auprès de Saori, à se tourner les pouces.
Une silhouette se profile au loin, en haletant.
KIKI: Hm ?
C’est Tatsumi, le majordome/garde du corps chauve de Saori !
TATSUMI: (courant) Oh, la Princesse !
KIKI: Oh, le nazi !
TATSUMI: Oh, mon dieu, la pauvre… Naître avec une cuillère en argent dans la bouche et mourir d’une flèche d’or dans l’cœur…! (se tournant vers Mû et Kiki) Qui lui a fait ça ?! (apercevant Mû) Qui lui a…? Qui…?

Comme de bien entendu dans ce genre de scène, on entend Let's Get It On, de Marvin Gaye.

TATSUMI: (sous le charme) Qui est cette charmante jeune femme ?
MÛ: J't'emmerde.
TATSUMI: (sous le charme) Charmante, très charmante.
Des cris de charge se font entendre au loin, une troupe de gardes du Sanctuaire accourant vers eux, armés jusqu’aux dents.
MÛ: Tiens, v'là la cavalerie...
GARDE #1: Rendez-vous, vous êtes cernés !
TATSUMI: (sourire gêné) Oh, c’est parce que j’ai mal dormi, l’décalage horaire, vous savez c’que c’est ! (rire)
GARDE #2: Livrez-nous la p'tite dame, et tout se passera bien…
Plan de Mû.
GARDE #2: Nan, l’autre.
MÛ: Non mais, ça d’vient lourd, sérieux !
KIKI: J’vous avez dit d’vous laisser pousser la moustache.
TATSUMI: (menaçant les gardes avec son bâton de kendo) Si vous touchez à un seul de ses cheveux, vous aurez affaire à moi !
GARDE #1: (rigolard) Ha ! Dis plutôt que tu veux en profiter pour la peloter !
Silence gêné des autres gardes.
GARDE #1: Dans le manga, c'était très drôle-
TATSUMI: (fonçant droit sur les gardes) Aaaaaaaaaaaaaaaaah...!
KIKI: (enthousiaste) Va s'y, Tatsumi, tu vas les avoir !
TATSUMI: (prisonnier des gardes)…Aaaaaaaah, mais lâchez-moooooooi !
KIKI: (pas enthousiaste) Va s'y, Tatsumi, tu t'es fait avoir...
GARDE #1: Hin hin ! J'vais t'piler à coup de pilum !
MÛ: J'suis pas assez intime avec ton pote pour lui mater les boyaux, j‘me casse…
Il se téléporte loin de là, suivi de près par Kiki.
GARDE #1: (projetant sa lance) Et yaaaaaaaaah !
Un Chevalier apparaît alors et intercepte la lance d’une main de fer ! Ou plutôt de bronze, car voici qu‘arrive…
JABU: Si vous touchez à un seul de ses cheveux, vous... (apercevant Tatsumi et sa calvitie avancée) Ouais, enfin, vous m'avez compris !
GARDE #1: Oh, mais vous êtes...!
Jabu et ses compagnons se présentent tour-à-tour.
JABU : Jabu, Chevalier de la Licorne !
NACHI: Nachi, Chevalier du Loup !
GEKI: Geki, le Chevalier de l'Ours !
ICHI: Ichi, Chevalier du Serpent de Mer !
BAN: Quant à moi, je sui-
JABU: Ouais, et on va vous péter vos mouilles !
TOUS: (attaquant) Yaaaaaah !
Le générique de la série télévisée Batman des années 60 se joint à leur assaut contre le Mal.
JABU: Par le Galop de la Licorne !
BAM !
NACHI: Par le Hurlement Infernal !
SMACK !
BAN: Par la détente du-
KA-POW !
Sur les marches de la Maison du Bélier.
KIKI: Patron, des seconds rôles s'attaquent aux gardes ! Qu'est-ce qu'on fait-qu'est-ce qu'on fait-qu'est-ce qu'on fait !?
MÛ: Laisse-les s'entretuer, et note le nom des survivants : y'a du business à faire...
KIKI: Vous êtes démoniaque, patron.
MÛ: (assez content de lui) Ouais, je sais.
Sur le champ de bataille, les gardes sont en fuite.
GARDE #2: Ah, on n’est que des figurants, on peut rien contre eux !
JABU: (rire) Et sans égratignure !
MÛ: (au loin) Ça peut s'arranger…
TATSUMI: (les engueulant) Ah ben vous revoilà enfin ! Où est-ce que vous étiez passés, depuis une cinquantaine d’épisodes ?!
GEKI: Bah, tu connais le métier, on a cachetonné à gauche à droite.
NACHI: Ouais, des rôles alimentaires, au théâtre, dans des téléfilms...
ICHI: On a même été doubleurs !
ERIC LEGRAND: (rectifiant cette erreur grossière) "Comédien de doublage" !
BAN: Pour ma part, j'ai-
JABU: (d’un ton motivé) Mais on a renouvelé nos contrats ! Alors on restera ici à rien faire sans fléchir, pendant que Seyar et les autres font tout le boulot !
TOUS: OUAIS !
Dans les escaliers du Sanctuaire (allez savoir lesquels).
SEYAR: (essoufflé) Ben si on était resté, on s’rait pas parti… (à Shyriû) Tu crois que Hyôga en a fini avec son monologue de shônen ?
SHYRIÛ: Penses-tu ! Il doit encore être en train de dire qu'il va suivre son nindô et devenir Roi des Pirates ! Ha ! Laisse-moi t'dire que j'aimerais pas être à la place de Milo...
SEYAR, (essoufflé) Ouais, ben on voit bien qu'c'est pas toi qui porte Shun...!
Transition éclair vers la Maison du Scorpion, où Hyôga continue de distiller son flot de banalités héroïques, tandis que Milo reste bloqué par les anneaux de glaces.
HYÔGA: ...Et je ne quitterai pas la voie que je me suis fixé, car j’ai fait un rêve ! Le rêve qu'un jour, notre nation-
MILO: (l’interrompant, avec un sourire sournois) Bon, tu voulais en découdre avec mon aiguille ? (il brise les anneaux qui l’emprisonnaient d‘un mouvement de bras) Banco. (gardant le bras tendu) Mais sache qu'il faut au moins faire cette taille pour résister à ma piqûre !
HYÔGA: (se mettant en garde) Peuh ! Il faudra plus qu'un rappel tétanique pour me faire peur !
MILO: (enfilant son casque) Désolé si j'te pique au vif... Mais tu vas changer d'avis dare-dare !
Un Cosmos rougeâtre se concentre dans la paume de sa main, et son ongle se met à pousser et à se colorer de rouge à vue d’œil.
Jingle Gemey-Maybelline.
MILO: (attaquant) Par l'Aiguille Ecarlate !
Un compteur de coups indique x1.
HYÔGA: (frappé en pleine poitrine) Aaaaah ! (baissant la tête) H ?!
Il remarque une minuscule trace de piqûre.
HYÔGA: Mon armure millénaire toute neuve ! Mais qu’est-ce que...?! (une grande douleur l’assaille) Aaaaaargh ! (tremblant de douleur) Du poison ! Du poison coule dans mes veines, je n'veux pas briser ces chaînes !
MILO: L'Aiguille Ecarlate inflige à l’adversaire d'atroces souffrances, pendant lesquelles il ne lui reste plus qu'à choisir entre la Capitulation et la Mort... Et le plus piquant dans tout ça, c'est qu'il faut quinze coups avant qu'elle n'agisse complètement !
La Constellation du Scorpion représentant les quinze coups suscités apparaît via Google Sky.
MILO: (d’un ton sadique) N'est-ce pas... Excitant ?
HYÔGA: (sûr de lui) Tsss ! Cette piqûre sera la dernière ! J'ai bien analysé ta technique, et chacun sait qu'une même attaque ne marche pas deux fois sur un Chevalier !
MILO: Par l'Aiguille Ecarlate !
HYÔGA: Aaaah !
x2.
MILO: Par l'Aiguille Ecarlate !
HYÔGA: Aaaah !
x3.
MILO: Par l'Aiguille Ecarlate !
HYÔGA: Aaaaaaaah... Toïe !
x4.
MILO: (moqueur) Excuse-moi, tu disais ?
HYÔGA: (pensée) J'comprends pas, ça l'fait, d'habitude...
MILO: (en garde) La Capitulation ou la Mort... Que choisis-tu, Chevalier ?
HYÔGA: Hmpf ! Aucune solution ne me convient !
MILO: Mauvaise réponse.
Il charge son attaque.
HYÔGA: Oh oh.
MILO: (attaquant tel Ken le Survivant) Aaaaaaaah-tatatatatatatatatatatatatatatatata !
A toute vitesse (ça va vite, hein ?), Milo affole le compteur de coups, qui grimpe jusqu’à x14.
MILO: Tu n'le sais pas encore, mais tu es déjà mort.
HYÔGA: Oh ! Aaaah ! Aaaaaah ! H ! H !
Le sang de Hyôga se met à jaillir de toute part, et c’est vraiment dégueulasse.
MILO: (enlevant son casque) Il ne reste plus qu’un coup : l’Antarès ! Je ne l’ai encore jamais porté, j’espère que ça marche vraiment…
HYÔGA: (potentiellement sarcastique) Ah ben oui, ce serait dommage…
MILO: Toujours pas envie de capituler ?
HYÔGA: (déterminé) Jamais… Pas tant que j'aurais des ailes ! (se jetant sur Milo poing en avant) Vole, gracieux cyyyygne !
L’acte est courageux, mais le résultat ridicule : Hyôga dérape, rate son coup, se prend une tarte, et tombe sur les fesses.
Ho ho ho.
MILO: (moqueur) Il a du plomb dans l’aile, ton cygne !
HYÔGA: (tremblotant) Attends, laisse-moi le temps de souffler : j'ai le poumon perforé, ça devrait aller vite…!
MILO: (se préparant à asséner le coup final) Inutile, Hyôga, tu n’as plus aucune chance ! Tu aurais mieux fait de rester en Sibérie… Avec les phoques !
Comme une réminiscence de son passé sibérien, Hyôga se met à entendre des phoques se moquer de lui, comme traumatisé.
HYÔGA: (reprenant pied) NON, MILO !
MILO: (décontenancé) Mais quelle mouche le pique ?
La musique de Sir Edward Elgar revient à la charge.
Et crotte.
HYÔGA: (la vision troublée) Puisque tu n’as rien retenu de ce que j’ai dit tout à l‘heure, laisse-moi te faire une mise au point…! Jamais je n’abandonnerai mon rêve ! Car j'ai fait une promesse : celle d'aller jusqu'au bout pour sauver la nunuche qui nous attend 8 étages plus bas ! Et je ne te laisserai pas me pénétrer avec ton aiguillon sans rien faire - même si c’est en toute amitié -. Car je suis un vrai Chevalier, comme les autres ! Et je sais que je te vaincrai, au nom de la Justice ! Comme les autres !
Applaudissements du public.
Hourrah.
HYÔGA: Et bien ? Que réponds-tu à cela, Chevalier du Scorpion ?
MILO: (d’une voix forte, en direction des Maisons suivantes) Hé, Camus ! Est-ce que j’peux faire taire ton disciple une bonne fois pour toute en lui infligeant d'ignobles tortures ?
Là-haut devant sa Maison, la cape au vent, Camus, le Chevalier du Verseau semble se la jouer Chevalier Noir (non, pas ceux-là).
CAMUS: (pensée) Je suis la Vengeance. Je suis la Nuit. Je suis... Verseau !
Un éclair zèbre le ciel.
MILO: Je prends ça pour un "oui". (se tournant vers Hyôga) En garde !
HYÔGA: (faisant brûler son Cosmos) Prépare-toi, Milo ! Je vais intensifier ma cosmo-énergie au maximum !
x15.
HYÔGA: (légèrement surpris) Ho ?
Jingle de Mortal Kombat.
"Scorpion Wins !"
Hyôga se vide de son sang, et s’écroule lourdement aux pieds de Milo.

"Fatality !"
MILO: (soupir) J'vais encore me faire passer un savon par la femme de ménage… Oh, mais...!
De la glace s’est formée sur l’Armure d’Or du Scorpion, au grand étonnement de ce dernier !
MILO: Mon Armure ! Elle est gelée ! Mais alors...? (pensée) Hyôga ! Avant qu'Antarès ne le touche, il a atteint le Septième Sens, esquivé mon coup, trouvé un angle d'attaque, gelé un à un mes points vitaux, et s’est ensuite replacé devant moi pour recevoir ma piqûre et éviter de me vexer ! (à voix haute) Incroyable, les bras m'en tombent !
HYÔGA: (gémissements)
MILO: Hm ?
Rampant sur le sol, Hyôga avance tant bien que mal en direction de la sortie.
MILO: Ça alors, quel courage ! Même à bout de force, il part rejoindre ses amis au péril de sa vie !
HYÔGA: (pensée) Doit fuir... Pour survivre !
MILO: (le rattrapant) Hyôga, attends !
HYÔGA: (pensée, étonné) Oh, il m'a repéré !
MILO: Hyôga... Je suis encore debout alors que tu pisses le sang par terre… (souriant) Tu as donc gagné !
HYÔGA: (pensée, épuisé) Où est-ce qu'il veut en venir ? Et qu'est-ce qu'ils ont tous à m'prendre dans leur bras...?
Lentement, Milo lève le doigt au dessus de sa tête, comme prêt à frapper une seizième fois.
HYÔGA: (pensée, paniqué) Oh, j'ai compris, il va m'achever ! IL VA M'ACHEVER !
Milo le frappe, même que ça fait "pouic".
Hyôga pousse un cri, mais semble soulagé.
MILO: Grâce à l'art ancestral de l'acupuncture, j'ai arrêté l'hémorragie. Par contre, pour l'anémie, j'peux rien pour toi…
HYÔGA: (reconnaissant) Oh, merci, Milo ! Grâce à toi, je vais pouvoir continuer ma route, et réaliser mon rêve !
MILO: Oui... Grâce à moi, tu vas pouvoir affronter de terribles épreuves, endurer milles supplices, voir ton honneur bafoué, regarder tes amis mourir l'un après l'autre, et enfin périr toi-même dans d'horribles circonstances… (d’un ton sadique) N'est-ce pas... Excitant ?
Hyôga et lui se regarde successivement.
HYÔGA: Sadique.
MILO: (assez content de lui) Oui, je sais.
Générique de fin.

[Hyoga shot first]
Stinger: Still Loving You, de Scorpions (élu gag le plus évident du monde par un jury de professionnels).
HYÔGA: (chantant) En toute amitiéééééééééé !
En Sibérie, la troupe de phoques joviaux beuglant dans la neige.
PHOQUE #1: (sous-titré) J'le crois pas, il a réussi, finalement !
PHOQUE #2: (sous-titré) Ouais, ça fout la haine, sérieux ! 'Faudrait qu'on passe nos nerfs sur quelque chose...
JACOB: (arrivant près d’eux) Bonjour mes amis les phoques ! Vous allez bien ?
Les phoques s’arrêtent de beugler.
Et attaquent Jacob comme des bêtes enragées.
JACOB: Non, arrêtez, non, NON ! Ah ! Aaaaaah !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mik62


avatar

~ Navigateur ~
Navigateur

Inscrit le : 05/07/2009
Messages postés : 192
Age : 27
Balance


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 0


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mer 29 Juin 2011 - 14:59

J'adore j'en suis mort de rire a chaque épisodes Smiley5


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caline


avatar

~ Altesse ~
Altesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 97906
Age : 32
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mar 5 Juil 2011 - 6:36

J'avais vu sa l'autre fois mais oublié de répondre

J'ai trouvé sa vraiment trés bien fait et énorme ^^ gros travail d'idées et de syncro


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/caline-08
ShinichiKudo


avatar

~ Divinité ~
Divinité

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 107918
Age : 33
Taureau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 18277
Classement : Médaille d'Or

En ligne

MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mar 5 Juil 2011 - 10:28

Ah oui j'ai vu l'épisode de Shaka hier ca m'a bien fait rigoler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
COWBOY PAT


avatar

~ Etourdie ~
Etourdie

Inscrit le : 24/05/2011
Messages postés : 7017
Age : 36
Scorpion


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 358


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mar 5 Juil 2011 - 11:03

J'adore ce truc découvert grâce à un pote sur fb!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeri


avatar

~ Sportif ~
Sportif

Inscrit le : 20/09/2010
Messages postés : 3209
Age : 37
Verseau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 2069


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Ven 8 Juil 2011 - 18:59

Je n'ai pas encore tout vu mais pour l'instant celui qui me fait le plus rire c'est le premier ^^




Tout être porte dans son dos l'obscurité et serre dans ses bras la lumière
(Lao Tseu)


Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux,
Mais en plongeant dans son obscurité
(Carl Gustav Jung)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daeri


avatar

~ Sportif ~
Sportif

Inscrit le : 20/09/2010
Messages postés : 3209
Age : 37
Verseau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 2069


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mar 21 Fév 2012 - 8:19

L'épisode 9, 10 et 11 sont maintenant disponible

Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #9
ÇA S'AGITE CHEZ LE SAGITTAIRE


Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #10
L'ULTIME BIDE DE SHYRIÛ


Les Chevaliers du Zodiaque, La Série Abrégée : Maison #11
LE BON, LA BRUTE, ET LE ZÉRO ABSOLU




Tout être porte dans son dos l'obscurité et serre dans ses bras la lumière
(Lao Tseu)


Ce n'est pas en regardant la lumière qu'on devient lumineux,
Mais en plongeant dans son obscurité
(Carl Gustav Jung)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShinichiKudo


avatar

~ Divinité ~
Divinité

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 107918
Age : 33
Taureau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 18277
Classement : Médaille d'Or

En ligne

MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mar 21 Fév 2012 - 23:04

Merci Daéri. C'est toujours aussi drole.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
goken


avatar

~ Sirène ~
Sirène

Inscrit le : 25/03/2011
Messages postés : 16065
Age : 27
Bélier


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 3108


MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mer 22 Fév 2012 - 0:39

tres drole cette parodie, je vais revoir tout ses videos


ANIMES EN COURS :

Saint seiya Lost canvas 10/26 || Creamy 09/52
Fly 05/46 || Armored Troopers Votoms 18/52
3-Gatsu No Lion 09/25 || Macross (Robotech) 23/36
Dragon Ball Z 239/291 || Ranma 1/2 20/161
One Piece 350/793 || Detective Conan 403//871
Capeta 17/52 || Yugi-oh 02/?
Saiki Kusuo no Psi nan S2 12/?

-----------------------------
Dragon Ball 153/153 || Shingeki no Kyojin S2 12/12
Saiki kusuo no psi nan 24/24
Films Dragon Ball 4/4 || Boku no Hero S2 25/25
Inyuashiki 11/11 || Terra Formars 26/26
Onihei 13/13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShinichiKudo


avatar

~ Divinité ~
Divinité

Inscrit le : 01/04/2009
Messages postés : 107918
Age : 33
Taureau


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 18277
Classement : Médaille d'Or

En ligne

MessageSujet: Re: Saint Seiya La série Abrégé Mer 22 Fév 2012 - 22:59

Trop marrant l'ultime bide de Shiryu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saint Seiya La série Abrégé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permissions des habitantsVous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Souvenirs en Dessins Animés :: La galerie des expositions :: Les créations vidéo (AMV)-