Faites que la nostalgie de nos dessins animés reste à jamais gravée dans nos mémoires..

AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

John Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lonewolf


avatar

~ Aventurier ~
Aventurier

Inscrit le : 14/06/2009
Messages postés : 1513
Age : 32
Gémeaux


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 95


MessageSujet: John Woo Jeu 23 Sep 2010 - 14:04

Pas de catégorie pour les réalisateurs, et autres compositeurs, mettons ça ici ^^

John Woo

John Woo (de son nom chinois Wu Yusen) est un réalisateur, producteur et scénariste chinois né le 1er mai 1946 à Guangzhou (Canton en français).

En 1951, sa famille s'installe à Hong Kong, et il découvre très vite le cinéma.Il commence d'ailleurs déjà rapidement à tourner de petits films avec sa caméra 8 mm.

En 1969, à 23 ans, il devient assistant de production aux studios de Cathay.
2 ans plus tard, en 1971, il intègre la plus grosse société de production de Hong Kong de l'époque, la Shaw Brothers, et devient assistant personnel de l'un des plus renommés réalisateurs de films d'action de la société, Chang Cheh.
On a déjà vu pire comme évolution professionnelle, non? :D

En 1973, il réalise son premier film, The Young Dragons.Le résultat impressionne les dirigeants de la Golden Harvest qui lui offrent un contrat.
Il réalise alors plusieurs films d'action/arts martiaux qui seront relativement peu remarqués, comme Hand of Death (1976), avec Jackie Chan.

En 1979, il réalise un projet plus ambitieux en matière de Wu Xia Pian, La Dernière Chevalerie.Si le film pose les bases de son futur style, ce n'est pas encore ce qui lui amène une vraie reconnaissance.

Il lui faut attendre 1983 pour faire une rencontre décisive.
Cette année-là, il intègre en effet la Cinema City Company, où il rencontre Tsui Hark, qui lui permet de tourner Le Syndicat du Crime en 1986.
Le succès est au rendez-vous, John Woo devient un réalisateur de renom en Chine.Il cède à la pression des studios et réalise la suite en 1987, avant de se brouiller avec Tsui Hark et de lui laisser les commandes du 3e épisode en 1989.

Mais cette année 1989 fut très faste pour lui quand même.
C'est en effet cette année que sort The Killer, film unanimement considéré (y compris par lui-même) comme son chef-d'oeuvre.
Il fut distribué dans le monde entier, et suscita la même admiration partout, y compris de cinéastes comme Quentin Tarantino ou Martin Scorcese.

L'année suivante sort son "film maudit", Une Balle dans la Tête.Le film connut une histoire mouvementée, mais fut surtout un échec et un gouffre financier pour les studios.
Dommage, car le film dispose de bon nombre de qualités, en plus d'être un projet plus personnel.

En 1992, il s'installe définitivement comme une référence du film d'action avec A Toute Epreuve.

Après ce film, il réalise son envie de s'installer aux Etats-Unis.
Il ne tarde pas à travailler, son premier film dans le pays sortant en 1993.C'était Chasse à l'Homme, avec Jean-Claude Van Damme et Lance Henriksen.
Un petit film bien 80's (oui, on est en 1993), où John Woo a été bridé dans son style par les studios, et qui n'est au final guère plus qu'une honnête série B d'action pour bon public.
Il retente le coup 2 ans plus tard avec Broken Arrow, mais tous les effets personnels du style de John Woo sont encore massacrés et coupés en post production et au montage.

Il lui faut attendre 1997 pour lancer un projet qui lui correspond.
Soutenu par son équipe et ses acteurs, John Woo lâche tout son style sur Volte/Face, et fait de ce film son chef-d'oeuvre de sa période américaine.
Scénario prenant, bons acteurs, personnages qui tapent la pose, gunfights classieux et ralentis...Tout y est, et le film est salué par la critique et les spectateurs, qui retrouvent enfin le vrai John Woo.

Il enchaîne ensuite avec M:I 2 (2000), Windtalkers Les Messagers du Vent (2002), Hostage (qui ne semble pas être sorti des Etats-Unis, en 2002 également), puis une adaptation de Philip Kindred Dick avec Ben Affleck et Uma Thurman, Paycheck (2003).
Devant l'accueil mitigé de ses derniers films, il réalise un segment du film Les Enfant Invisibles pour l'Unicef en 2005, avant de quitter les Etats-Unis et revenir en Chine en 2008.

C'est là qu'il s'attaque à un énorme projet, son plus ambitieux depuis le début de sa carrière.
Désireux de revenir au Wu Xia Pian 30 ans après La Dernière Chevalerie, John Woo lance enfin un projet qui lui tient à coeur.Ce sera Les Trois Royaumes.
Le film de 4H40 est divisé en 2 films de 2H20 en Chine, avant d'arriver en Occident en 2009 dans une version coupée d'un seul film de 2H25.
La version longue en 2 parties sort l'année suivante en DVD en France.

Dans les 2 cas, le film fut unanimement salué comme un chef-d'oeuvre de Wu Xia Pian, et l'apogée de la carrière de John Woo.

John Woo travaille en ce moment conjointement avec Chao-Bin Su à la réalisation de Reign of Assassins, avec Michelle Yeoh et Jung Woo-Sung.

Filmographie
Période chinoise
  • 1974 : The Young Dragons
  • 1974 : Fist to Fist
  • 1975 : Princesse Chang Ping
  • 1976 : Hand of Death
  • 1977 : From Riches to Rags
  • 1978 : Follow the Star
  • 1979 : La Dernière Chevalerie
  • 1981 : To Hell with the Devil
  • 1981 : Laughin Times
  • 1982 : Lam Au Chun No. 3
  • 1984 : The Time You Need a Friend
  • 1985 : Run Tiger Run
  • 1986 : Les Larmes d'un Héros
  • 1986 : Le Syndicat du Crime
  • 1987 : Le Syndicat du Crime 2
  • 1989 : The Killer
  • 1989 : Just Heroes
  • 1990 : Une Balle dans la Tête
  • 1991 : Les Associés
  • 1992 : A Toute Epreuve


Période américaine
  • 1993 : Chasse à l'Homme
  • 1995 : Broken Arrow
  • 1997 : Volte/Face
  • 2000 : M:I 2
  • 2002 : Windtalkers Les Messagers du Vent
  • 2002 : Hostage
  • 2003 : Paycheck
  • 2005 : Les Enfants invisibles segment Song Song and Little Cat (film commissionné par l'Unicef)


Retour en Chine
  • 2008 : Les Trois Royaumes


Un très grand nom, j'adore son style et ses chorégraphies de combat :D



Les Messagers de la Mort

Au Jeu des Trônes, il faut vaincre ou périr. George R.R Martin - Le Trône de Fer
Le bien et le mal ne dépendent pas de ce qu'un homme fait, mais de ce qu'il ressent. Philip K.Dick
Le Mal est relatif, annaliste. On ne peut pas lui mettre d’étiquette. On ne peut ni le toucher, ni le goûter, ni l’entailler avec une épée. Le Mal dépend de quel côté on se trouve, de quel côté on pointe son doigt accusateur. Glen Cook - La Compagnie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feathersheaven.unblog.fr/
Bonbon Rose


avatar

~ Sirène ~
Sirène

Inscrit le : 23/03/2009
Messages postés : 15756
Age : 33
Verseau


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 1109


MessageSujet: Re: John Woo Jeu 23 Sep 2010 - 14:11

Je connais pas du tout.
J'ai vu aucun de ces films.




Cliquer:





Peut présente mais je pense bien à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ghibli.forumactif.fr
Lonewolf


avatar

~ Aventurier ~
Aventurier

Inscrit le : 14/06/2009
Messages postés : 1513
Age : 32
Gémeaux


Masculin
Bonnes réponses aux jeux : 95


MessageSujet: Re: John Woo Jeu 23 Sep 2010 - 14:38

Si tu aimes le Wu Xia Pian, tente La Dernière Chevalerie et Les Trois Royaumes =)


Les Messagers de la Mort

Au Jeu des Trônes, il faut vaincre ou périr. George R.R Martin - Le Trône de Fer
Le bien et le mal ne dépendent pas de ce qu'un homme fait, mais de ce qu'il ressent. Philip K.Dick
Le Mal est relatif, annaliste. On ne peut pas lui mettre d’étiquette. On ne peut ni le toucher, ni le goûter, ni l’entailler avec une épée. Le Mal dépend de quel côté on se trouve, de quel côté on pointe son doigt accusateur. Glen Cook - La Compagnie Noire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feathersheaven.unblog.fr/
John Woo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permissions des habitantsVous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Souvenirs en Dessins Animés :: Le jardin des loisirs :: La télévision :: Les sketchs, documentaires et acteurs-