Faites que la nostalgie de nos dessins animés reste à jamais gravée dans nos mémoires..

AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Qu'est ce que les sentais?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Caline


Caline

~ Déesse ~
Déesse

Inscrit le : 03/10/2008
Messages postés : 98118
Age : 35
Cancer


Féminin
Bonnes réponses aux jeux : 15734
Classement : Médaille de Bronze


Qu'est ce que les sentais? Empty
MessageSujet: Qu'est ce que les sentais? Qu'est ce que les sentais? Horlog10Jeu 10 Mai 2012 - 5:50

Les séries Super sentai (スーパー戦隊シリーズ, Sūpā sentai shirīzu?) sont un ensemble de séries télévisées japonaises pour enfants. Avec les séries Kamen Rider, metal hero et Ultraman, elles forment la base des séries de super-héros japonaises.

De par leurs codes stricts particulièrement reconnaissables, elles forment un genre à part entière, le genre sentai.

Les sentai sont en général peu exportées, mais sont adaptées depuis 1993 dans une version américaine, Power Rangers, qui est exportée bien plus largement. Cette version modifie selon les cas partiellement ou totalement l'histoire de la version originale. Entre autres changements, les scènes sans costumes des séries originelles sont remplacées par des scènes avec des comédiens américains. Mais cette série divise la communauté des fans entre les fans de sentai japonais et les fans de Power Rangers, du fait qu'elle empêche leur version originale de sortir du territoire japonais et pour d'autres raisons.


Origines

Le mot sentai est formé des kanjis « combat » (戦, sen?) et « escadron » (隊, tai?) ; il signifie donc littéralement « escadron de combat ». Le mot désigne à l'origine une formation de combat utilisée dans l'aviation, l'armée de terre et la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale, c'est pourquoi il est préférable de parler de Super sentai quand on se réfère aux séries ou au genre associé.

La première série, Himitsu Sentai Gorenger, est créée en 1975 par Shotaro Ishinomori (1938-1998), auteur de nombreux mangas et tokusatsu (Kamen Rider, Cyborg009). Ishinomori développe la série dans son intégralité, scénario et design, mais paradoxalement n’en écrit aucun script. Gorenger connaîtra un très grand succès. Mais en 1977, après le lancement de la deuxième série, JAKQ Dengekitai, qui sera elle un échec, Ishinomori abandonne le genre. Bien qu'elles posent les bases du genre, ces deux séries ne sont pas à l'époque des Super sentai, la franchise en question n'existant pas encore.

En 1979, Battle Fever J naît d'une collaboration entre la Toei et Marvel, qui souhaitent réitérer le succès de leur précédente collaboration, une adaptation japonaise de Spider-Man. La franchise Super Sentai Series, dont Battle Fever J est la première série, est créée pour l'occasion. À partir de ce moment-là, une nouvelle série sera créée chaque année pour succéder à la précédente, et ce bien que Marvel ait depuis longtemps quitté le navire.

En 1995, soit vingt ans après la création de Gorenger, la Toei annonce que Gorenger et JAKQ font désormais officiellement partie des Super sentai series



Caractéristiques

Aspects scénaristiques

Chaque série met en scène un groupe de héros (généralement cinq) en costumes colorés (les costumes ont varié entre Rouge, Bleu, Jaune, Noir, Rose, Vert, Blanc, etc.) qui luttent contre les forces du Mal pour sauver la Terre. La source de leurs pouvoirs (surnaturelle ou technologique) et l'origine de leurs ennemis changent avec chaque série, et on remarque une certaine alternance entre les séries à thème surnaturel et les séries à thème technologique. Depuis Battle Fever J, chaque série comporte une cinquantaine d'épisodes. Le choix du nombre 5 pour le nombre de héros est dû au fait que la civilisation orientale reconnaît 5 éléments, et non pas 4 comme dans la civilisation occidentale.

Un épisode classique se déroule ainsi : un des héros se retrouve confronté à un problème (généralement personnifié par le monstre de l'épisode, et ses caractéristiques propres), mais grâce à ses qualités (ou parfois malgré ses défauts), il vient à bout de ce défi ce qui lui permet de battre le monstre. Une fois détruit, le monstre renaît sous la forme d'un avatar gigantesque que les héros affrontent à bord de leur robot géant. L'épisode se termine en montrant que le héros en question a tiré une leçon de son aventure.

Cette structure de base permet de s'intéresser à tous les personnages (chacun des héros ayant plusieurs épisodes qui lui sont consacrés), et également de montrer l'évolution de ceux-ci. Bien sûr, tous les épisodes ne sont pas centrés sur un seul des héros, et chaque série a son lot d'« épisodes en équipe ».

Outre ces épisodes indépendants, une série sentai possède son lot d'épisodes servant à faire évoluer l'histoire générale. On peut ainsi distinguer :

* Le début : Le premier épisode montre généralement comment les personnages deviennent des guerriers, alors que le deuxième traite de la difficulté à travailler en équipe. Parfois, le début s'étend en longueur, les héros n'obtenant certaines armes ou leur robot géant qu'au bout d'un certain nombre d'épisodes (ex : Dairanger, Ohranger).
o Les épisodes qui suivent servent en général à introduire les personnalités des héros.

* Le premier évènement : Généralement autour de l'épisode 19. La situation change quelque peu ; un nouvel ennemi arrive (Salomé dans Battle Fever J), ou un nouveau héros (Dragon Ranger dans Zyuranger), ou on en apprend plus sur les méchants (Docteurr Mad dans Bioman).
o Les épisodes qui suivent vont en général tirer parti de cette nouvelle situation.

* Le tournant de la série : Autour de l'épisode 31. C'est là que sont faites les plus importantes révélations de l'histoire (Jetman, Magiranger), que les premiers généraux ennemis sont vaincus (Turboranger), ou qu'un nouveau robot arrive (Liveman, Boukenger). En général, toutes les questions trouvent à ce moment-là leurs réponses, mais la situation n'en est pas dénouée pour autant.
o Pour apaiser les tensions, l'épisode qui suit immédiatement le tournant ne fait en général pas mention des évènements de celui-ci.

* La fin : Les trois à cinq derniers épisodes. Les généraux ennemis restants sont détruits un par un, les dernières intrigues se dénouent. Le dernier épisode est consacré à la destruction du chef des méchants, suivie d'un court épilogue.
o L'épisode précédant ces derniers épisodes est en général humoristique, mais pas toujours.

* Les héros : Les héros sont généralement en groupe de cinq personnes vêtues d'une armure en période de combat. Chaque armure diffère de par sa couleur, et présente quelques légères variations, présentant sous forme stylisée sur le casque ou le costume l’emblème de l'entité protégeant le héros. Dans plusieurs séries, trois couleurs reviennent en permanence : le rouge, le bleu et le jaune. Si les couleurs des différents guerriers peuvent varier d'une série à l'autre, une des invariantes est la couleur du leader de l'équipe, toujours en rouge. Néanmoins, le jaune était absent dans certaines séries comme Battle Fever J et Dengeki Sentai Changeman ; on considère alors que le rouge et le bleu sont les seules couleurs en commun avec toutes les séries. Ils sont dotés de pouvoir surhumains qu'ils ont en commun ou individuellement. Certaines séries présentent des héros pratiquant un art martial différent l'un de l'autre et utilisant souvent différentes armes. Un nouveau héros peut venir rejoindre les premiers en cours de série. Les héros sont généralement soutenus par un mentor, qui sera selon les cas un maître d'arts martiaux, un professeur, ou un scientifique qui leur fournit des conseils, de nouvelles armes ou de nouveaux véhicules. Le mentor peut également être en même temps un personnage comique, comme Peebo dans Bioman.



Codes et conventions

Des effets spéciaux bon marché mais efficaces, des épisodes « tournés-montés », contribuent à un rendement record pour une série de science fiction, avec une moyenne de 50 épisodes par an pour un coût minimum, amorti entre autres par les ventes de jouets, invariablement fabriqués par l'entreprise Bandai. Certaines séquences sont en outre rentabilisées au maximum, puisque rediffusées dans chaque épisode : il s'agit de la transformation des héros qui revêtent leur costume de combat, ou l'assemblage du robot géant avant d'affronter le monstre de l'épisode du jour, par exemple. Le sentai étant un genre particulièrement codifié, ces séquences, passages obligés, sont attendues par les téléspectateurs qui ont intégré ces codes et connaissent par expérience le schéma traditionnel d'un épisode.

L'attrait pour le sentai est généralement dû aux combats d'Arts martiaux et aux armes sophistiquées, sans oublier le traditionnel robot géant. Au cours de la série, les héros acquièrent de nouvelles armes, de nouvelles techniques, de nouveaux robots, et sont parfois rejoints par un (voire plusieurs) nouveau(x) héros. Au fil des années, on remarque une nette surenchère dans le nombre de héros, de robots et autres gadgets dans une même série.

Si certains éléments sont ajoutés série après série (le robot qui s'assemble, le sixième héros, etc), certains sont parfois oubliés quelque temps avant d'être repris, permettant ainsi une grande diversité malgré une idée de fond restant toujours la même : la lutte du bien contre le mal. Le super sentai est toutefois loin d'être manichéen, en général au moins un méchant se révèle moins méchant que prévu, certains personnages peuvent après une prise de conscience, changer de camp, et certaines intrigues sont parfois prétextes à un développement scénaristique complexe. En outre, un autre élément commun à toutes les séries sentai est la mise en avant de valeurs positives : l'altruisme, l'amitié, l'amour, la solidarité, l'entraide, le courage, la vaillance, le dépassement de soi...

Mais les séries sentai se prennent rarement au sérieux pour autant. Conscient de sa nature très codifiée destinée à plaire au jeune public japonais ainsi qu'à certains adultes amateurs du genre, il n'hésite pas à inclure de nombreux éléments volontairement comiques (certains personnages, situations ou monstres), voire carrément ridicules.



Source : Wikipedia


DISPONIBILITE TRES LIMITEE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/caline-08
Qu'est ce que les sentais?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permissions des habitantsVous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume des Souvenirs en Dessins Animés :: Le jardin des loisirs :: La télévision :: Les sentais-